Identifié par

Randonnée pédestre

Îles de la Madeleine : où se loger pour vos vacances d’été !

En été, les Madelinots vous ouvrent littéralement leurs portes. Car si vous pouvez loger dans des gîtes et des hôtels, la plupart des visiteurs optent pour la location de maisons, d’appartements et de chalets. C’est un choix qui s’avère particulièrement intéressant pour les séjours d’au moins une semaine et pour ceux qui voyagent à plusieurs. S’il est toujours recommandé de réserver tôt, il ne faut toutefois pas croire la rumeur qui veut que toutes les places d’hébergement soient réservées très longtemps à l’avance. 

En vous basant sur les conseils du guide Ulysse, vous devriez pouvoir vous dénicher un toit pour votre prochain séjour aux Îles, même s’il s’agit d’une décision de dernière minute. Si tel est votre cas, vous devrez sans doute faire preuve d’un peu de flexibilité et possiblement éviter les semaines les plus achalandées, notamment la dernière de juillet et les deux premières d’août, mais vous n’aurez pas à dormir sur la plage ! 

Location de maisons, d’appartements ou de chalets

Une excellente source d’information est sans nul doute le site Internet de Tourisme Îles de la Madeleine(www.tourismeilesdelamadeleine.com). Vous pourrez notamment y voir des photos des maisons à louer, vérifier leur disponibilité et même faire vos réservations en ligne. Le site www.alouerauxiles.com offre le même type de service.

Quelques propriétaires ou entreprises qui possèdent plusieurs unités d’hébergement, souvent regroupées dans un même lieu, vous proposent également leurs services. En voici une liste non exhaustive, mais qui vous donnera une idée du type de commodités qu’ils peuvent vous offrir.

Chalets de Mme Joseph Chevarie

1732 route 199, île de la Pointe aux Loups, 418-969-2644

Madame Chevarie propose quatre petits chalets tout équipés sur l’île de la Pointe aux Loups. Vous serez à proximité de la plage de la Dune du Nord.

Appartements de La Grave

967 route 199, Havre-Aubert, île du Havre Aubert, 418-937-2086 ou 418-937-2158

Les Appartements de La Grave propose trois appartements situés à la même adresse, directement sur le Site historique de La Grave. Avant de vous y installer, assurez-vous que vous désirez vivre au rythme du lieu.

Chalets de la Baie

171 ch. Martinet, Havre-Aubert, île du Havre Aubert, 418-937-2955 ou 418-937-0763

Les Chalets de la Baie sont un ensemble de six chalets situés au bout d’une route secondaire à moins de 2 km du Site historique de La Grave. Chaque chalet peut accueillir quatre personnes et dispose d’une chambre fermée, d’une salle de bain privée et d’un salon-cuisine.

Domaine des Vacanciers

290 ch. de la Dune-du-Sud, Havre-aux-Maisons, île du Havre aux Maisons, 418-969-4312 ou 418-937-7775

Le Domaine des Vacanciers propose 12 chalets avec un accès direct à la très populaire plage de la Dune du Sud et à ses magnifiques falaises. Les chalets disposent de une à trois chambres et peuvent accueillir un maximum de six personnes.

Les Chalets et maisonnettes La Martinique

552 route 199, L’Étang-du-Nord, île du Cap aux Meules, 418-986-4605 ou 888-986-5777,
www.ilesdelamadeleine.com/lamartinique 

Face à la baie de Plaisance et à la plage de la Martinique, ces 17 chalets colorés composés de deux chambres fermées et disposant d’un divan-lit peuvent recevoir jusqu’à six personnes.

Le Presbytère

288 route 199, Havre-aux-Maisons, 418-969-1789 ou 418-561-7876 

Voisin du Domaine du Vieux Couvent et partageant avec lui une superbe vue sur la grande bleue, Le Presbytère propose trois appartements tout équipés comptant une ou deux chambres fermées et pouvant accueillir de quatre à six personnes. Location à la semaine seulement.

Maison chez l’Père

19 ch. Renaud, Bassin, Havre-Aubert, île du Havre Aubert, 418-937-7879 ou 418-937-5045,
www3.telebecinternet.com/monique009

 Cet ensemble de trois condos tout équipés est situé à proximité du phare de l’Anse-à-la-Cabane. Un coin tranquille avec accès à une petite plage et la possibilité de faire de belles randonnées le long du littoral.

À la Maison d’en Haut

251 ch. d’en Haut, Havre-Aubert, 418-937-5764

Le site propose une splendide maison et un chalet coquet, tout équipés et pouvant accueillir de quatre à six personnes. Situées au pied des buttes des Demoiselles et à 20 min de marche du Site historique de La Grave, les unités offrent une vue panoramique sur la mer.

Sarcelle et Bécasseau

1022 route 199, Havre-Aubert, île du Havre Aubert, 418-937-1109, 

Deux unités sont aménagées directement sur le Site historique de La Grave dans autant de bâtiments conçus à l’image des salines, ces anciennes cabanes de pêcheurs qui occupaient jadis le site.

Chalets-Maisons Line Danis

îles du Havre Aubert et du Cap aux Meules, 418-986-5380 ou 418-937-8803

Line Danis propose deux chalets situés directement sur la plage de Portage-du-Cap, qui donne sur la baie de Plaisance. Trois maisons sont également disponibles du côté du chemin de Gros-Cap, sur l’île du Cap aux Meules.

Hôtel de la Grave – Maison et Pavillons de vacances

930 ch. de la Grave, Havre-Aubert, 418-937-4724, www.hoteldelagrave.com

Anciennement connu sous le nom de Maison chez Charles Painchaud, l’Hôtel de la Grave a ouvert ses portes en 2010. La maison principale peut accueillir jusqu’à 10 personnes dans cinq chambres aménagées à l’étage. Deux maisonnettes tout équipées sont disponibles pour location.

Au Pied de la Butte Ronde

111 ch. des Échouries, île du Havre aux Maisons, 418-937-4191,
www.aupieddelabutteronde.com 

Comme le nom de l’endroit l’indique, c’est au pied de la Butte ronde que l’on vous invite ici à séjourner. Un hébergement haut de gamme vous est proposé dans un des deux appartements aménagés dans la maison principale ou dans une des maisonnettes situées à proximité.

Extrait du guide Ulysse Îles de la Madeleine, disponible en version papier et en format numérique au www.guidesulysse.com.

Par Jean-Hugues Robert

Envie de vous sucrez le bec ? 3 destinations à découvrir !

CabaneaSucre
Crédits photo © Balades.ca

Découvrez les sucriers du Suroît avec Balades.ca. Rendez-vous dans le Suroît, partie sud-ouest de la Montérégie afin de profiter pleinement des érablières dont la chaleur, le raffinement et le cachet traditionnel vous charmeront. Sur les collines, vous serez plongés dans les traditions et vivrez une expérience des plus sucrée !

Choisissez votre destination !

Mont Rigaud,

Au cœur des sentiers enneigés du Mont Rigaud, aux abords du lac des 2 montagnes, c’est une expérience festive unique et savoureuse que les prestigieux sucriers de Vaudreuil-Soulanges vous proposent. Saviez-vous que les 6 km de sentiers de raquette de l’escapade vous attendent?

Balades.ca vous suggère la Sucrerie des Gallant

La Sucrerie des Gallant vous invite à vous sucrer le bec dans un décor unique en pleine forêt. Leur pavillon entièrement dédié à l’érable vous séduira. Fait unique, sa construction est faite avec des arbres récupérés de la crise du verglas en 1998. De plus, le menu sucré qu’on y propose est à la hauteur des cuisines de l’Auberge des Gallant. Un régal !

Colline de Covey,

Au pied des Airondacks, le secteur de la Colline de Covey hill dévoile un cachet unique. Riche de leurs paysages champêtres, les érablières traditionnelles et chaleureuses du HSL sauront faire plaisir à vos papilles.

Balades.ca vous suggère l’Hermine

Grand maître sucrier de renommée internationale. L’hermine est située à Havelock et offre une cuisine 5 étoiles, des randonnées de traîneau à chevaux, des visites éducatives et une promenade en forêt pour y découvrir le plus gros tilleul au Québec. Procurez-vous le premier livre de recette de madame Hermine Ouimet « de Hermine à l’érable » comptant plus de 400 recettes à base d’érable.

Beauharnois-Salaberry,

Une promenade dans Beauharnois-Salaberry- vous mènera dans deux érablières de Saint-Stanislas-de-Kostka où musique, danse et repas québécois s’harmonient. La cabane du Petit Bois propose une atmosphère de fête avec son animation, tandis que la Cabane à Camille est prisée pour son ambiance chaleureuse et ses populaires balades en traîneau.

 

Les Appalaches en raquettes

Raquette_Appalaches
Crédits photo © Montage Google images

Il est possible de se perdre en raquettes dans un des parcs les plus méconnus du Québec, le Parc régional des Appalaches. Doublé d’un hébergement de grande classe et absolument sans faille, l’arrière-pays de la Côte-du-Sud vous attend.

Défier le Parc régional des Appalaches

Faire de la raquette est certainement l’un des moyens privilégiés des Québécois pour profiter de l’hiver et de ses paysages enneigés. Pour les amateurs de randonnée paisible, il existe un très grand nombre de sentiers en raison de l’immensité du parc, tellement étendu qu’on peut y effectuer une expédition de cinq jours! Pour les amateurs de sensations fortes, il est possible de gravir le mont Sugar Loaf à partir du village de Sainte-Lucie-de-Beauregard. Pour ce faire, il est important d’être en bonne condition physique et ne pas avoir peur de relever le défi.

Nid douillet pour l’après-raquette

Après une belle journée à marcher dans la poudreuse, allez vous faire plaisir à l’Appalaches Lodge – Spa et Villégiature (1 rue de la Coulée, Saint-Paul-de-Montminy, 418-469-0100 ou 866-661-0106, www.appalachesspa.com). Laissez-vous couler tranquillement dans les bains extérieurs en pierre et réchauffez vos muscles dans le hammam ou le sauna sec.

Pour la nuit, l’Appalaches Lodge vous propose de magnifiques chalets de grand luxe en montagne comportant quatre ou cinq chambres chacun. Tout de bois vêtus, ces chalets sont très chaleureux et confortables, en plus d’être tout équipés afin que vous soyez complètement autonome.

Si vous le désirez, par contre, vous pourrez redescendre vers le bâtiment principal, pour aller passer la soirée dans la belle salle à manger avec toit cathédrale. Attablez-vous pour vous offrir une table d’hôte composée de gibier et de produits régionaux. L’Appalaches Lodge est en tous points un petit bijou perdu dans les montagnes. À découvrir.

Comment s’y rendre

Parc régional des Appalaches, 105 rue Principale, Sainte-Lucie-de-Beauregard, 418-223-3423 ou 877-827-3423, www.parcappalaches.com

En communauto : de Québec, prenez l’autoroute 20 Est, puis la sortie pour la route 279 Sud, filez jusqu’à la route 216, que vous prendrez en direction est, enfin suivez les indications.

Durée du trajet de Montréal : 4h; de Québec : 1h.

Tiré du guide Ulysse Plein air et art de vivre : 125 séjours épicuriens au Québec, par Thierry Ducharme.

Préparez-vous pour l’hiver avec le FestiNeige de MEC !

Crédit photo © MEC

De Montréal à Québec, en passant par Longueuil, le FestiNeige de MEC est d’abord un événement familial qui s’adresse à tous les mordus de sports d’hiver. En vous inscrivant, vous pourrez participer à plusieurs ateliers, faire l’essai de nouveaux produits en démonstration et vendre votre équipement qui ne sert plus !

En plus de profiter de nombreux ateliers, vous pourrez participer à des séances d’informations, des conférences, des cliniques de fartage et des sorties-ateliers. Pour participer au FestiNeige, vous devez être membre de la coopérative. Au coût de 5 $ seulement, devenez membre dès aujourd’hui et faites la découverte de la plus grande coopérative de plein air au Canada.

Pour plus d’information, consultez les programmes par ville :

Montréal
FestiNeige MEC
samedi 17 novembre

Québec
FestiNeige MEC
dimanche 25 novembre

Longueuil
FestiNeige MEC
dimanche 18 novembre

Bon festival et bon début de saison !

 

Cyclistes et kayakistes : voyagez et économisez avec Communauto

Crédits photo © Communauto

Le saviez-vous ? En tant qu’abonné de Communauto, vous bénéficiez de rabais exclusifs sur la location de support !

Effectivement, vous pouvez profiter d’escomptes lorsque vous voulez louer un support pour pratiquer vos activités préférées comme le vélo de randonnée ou le kayak. En vous rendant chez l’uns de nos partenaires, vous aurez droits à un service professionnel pour la location et l’installation de votre support, en plus de conseils pratiques pour que votre voyage soit dès plus agréable !

Voici les adresses de nos partenaires :

Rack Évasion (Montréal)
1258 rue Laurier, Est
Montréal, Québec
H2J 1H1
Tél. 514 523-3333
Pour connaître le rabais >

Demers (Québec)
1044, 3e avenue
Québec, Québec
G1L 2X4
Tél. 418 529-1012
Pour connaître le rabais >

Que vous soyez un amateur de vélo ou de kayak, vous trouverez le support qu’il vous faut pour vos activités extérieures.

Bon voyage !

 

Des chevreuils au parc-nature de la Pointe-aux-Prairies

Crédits photo © Google images

Rue Sherbrooke Est, passé les raffineries de pétrole, un panneau routier jaune avertit les automobilistes du passage nocturne des chevreuils. Ce n’est pas un canular. Il y a bel et bien des chevreuils (cerfs de Virginie) dans l’est de Montréal. Puisque les chevreuils préfèrent les boisés morcelés de la plaine du Saint-Laurent aux grandes forêts matures, vous avez plus de chances d’en voir dans le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies que dans la majorité des parcs nationaux.

Entrée : gratuite
Autres tarifs : excursions guidées avec les guides-interprètes du Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE), sur réservation seulement
Services : aires de pique-nique
Horaire : tous les jours, du lever au coucher du soleil

Sentiers pédestres : 15 km
Piste cyclable : 14,3 km
Chiens : acceptés si tenus en laisse
Activités sur place : randonnée pédestre, vélo, pique-nique, observation des chevreuils, ornithologie

D’où viennent-ils ?
Même ceux qui fréquentent déjà le parc-nature vont rarement dans le secteur entre la rue Sherbrooke et l’autoroute 40, là où se tiennent souvent les chevreuils. Malgré la proximité de la civilisation, ce milieu naturel correspond à l’habitat typique du chevreuil: des champs en friche et de petits boisés. Les bêtes proviennent vraisemblablement du parc national des Îles-de-Boucherville et de la Rive-Sud; elles auraient traversé le fleuve Saint-Laurent à la nage ou sur la glace. Au cours des 10 dernières années, plusieurs hivers peu enneigés ont favorisé la survie des chevreuils dans le sud du Québec, au point qu’ils se sont multipliés et se sont répandus là où l’on n’en voyait plus depuis longtemps.

Dans le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, d’une superficie de 2,5 km², il y en aurait une bonne vingtaine selon les guides-interprètes des randonnées sur le site, organisées par le Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE). Mais il y en a sans doute beaucoup plus qui passent par là. Après tout, les bêtes ne sont pas captives, et elles peuvent provenir des boisés et des champs des alentours, malgré le développement résidentiel.

Signes de présence
En observant attentivement la flore le long des sentiers, vous décèlerez des signes de la présence des chevreuils. Autour du chalet d’accueil Héritage, les branches des sapins et des cèdres à la portée des chevreuils ont été broutées et dépouillées. Les conifères, rappelons-le, sont très recherchés comme nourriture par ces cervidés en hiver.

C’est en fin d’après-midi, au moment où ces bêtes sont plus actives, que vous avez le plus de probabilités d’en voir. En plein été, la végétation abondante permet aux bêtes de se camoufler. Mais avant la pousse des feuilles au printemps, ainsi qu’en automne et en hiver, votre champ de vision porte plus loin. En hiver, il est aussi plus facile de déceler des signes de présence, comme des pistes et du crottin. C’est pourquoi les randonnées guidées ont généralement lieu durant cette période.

Bien entendu, il faut toujours un peu de chance pour voir les chevreuils. Après tout, ce sont des bêtes sauvages. Mais marcher dans un petit boisé en sachant qu’il est habité par des chevreuils, c’est déjà quelque chose de formidable. Surtout dans l’est de Montréal!

Des étangs à l’ombre des raffineries
La situation frise l’ironie : les seuls étangs naturels préservés à Montréal se trouvent à l’ombre des raffineries de l’est de l’île. Situés dans le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, ils sont faciles d’accès par un sentier.

Mieux encore, une passerelle s’avance au beau milieu d’un des marais. Vous avez le loisir de vous asseoir longuement sur un banc de bois, profondément marqué des initiales des amoureux de passage.

Devant, dans l’étang, il n’est pas rare de voir s’ébattre une bonne vingtaine de canards sauvages. De grands hérons viennent souvent se percher dans les arbres tout autour.

Pavillon des marais
Les étangs se trouvent à seulement quelques minutes de marche du Pavillon des marais, le chalet d’accueil de ce secteur du parc, situé près de la rivière des Prairies. Du haut d’une terrasse, vous avez une vue superbe sur les étangs entourés de champs et de petites forêts.

Comment s’y rendre
Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, Pavillon des marais, 12300 boul. Gouin E., Montréal, 514-280-6688
Chalet d’accueil Héritage, 14905 rue Sherbrooke E., Montréal, 514-280-6691, www.ville.montreal.qc.ca/parcs-nature
GUEPE, 514-280-6829, www.guepe.qc.ca

En transport en commun : métro Honoré-Beaugrand, puis autobus 189 Est (chalet d’accueil Héritage); ou métro Henri-Bourassa, puis autobus 48 et autobus 183 (Pavillon des marais).
À vélo : par la piste cyclable de la rue Notre-Dame (chalet d’accueil Héritage); par la piste cyclable du boulevard Gouin Est (Pavillon des marais).

Tiré du guide Ulysse On va où aujourd’hui? 150 sorties à Montréal et environs, par Alain Demers.

 

Les ruelles du Plateau !

Crédits photo © Soverdi.org

Montréal compte environ 450 km de ruelles! Si plusieurs d’entre elles sont peu invitantes pour le marcheur, il s’en trouve tout de même une grande quantité, dans tous les quartiers de la ville, qui sauront étonner ceux qui s’y aventurent. Car tel est le mot d’ordre : aventure ! Lorsqu’il est question des ruelles montréalaises, il n’y a point d’itinéraires précis et de directions à suivre. Donc, il suffit d’explorer, de se perdre un peu, d’oser, bref, de laisser libre cours à son intuition. Parmi les différents arrondissements de la ville, celui du Plateau-Mont-Royal se révèle fort intéressant, car il renferme plusieurs ruelles fort bien aménagées, entretenues et propres. Or, il est relativement facile pour le promeneur d’en parcourir plusieurs afin d’élaborer un parcours agréable.

6 km / 2 heures

Randonnée urbaine
Le parcours que nous vous suggérons débute au square Saint-Louis et se termine au parc La Fontaine (6 km).

Ruelle Drolet/Henri-Julien
Du square Saint-Louis (0,0 km), empruntez la rue Drolet jusqu’à la ruelle située entre cette rue et l’avenue Henri-Julien (ruelle Drolet/Henri-Julien). Cette première section de ruelle se révèle fort jolie et très bien aménagée. Il s’agit d’une ruelle champêtre dont on a retiré l’asphalte pour le remplacer par de la pelouse et du gravier.

Rue Demers
Passé la rue Rachel, la ruelle s’aventure derrière l’imposante église Saint-Jean-Baptiste, érigée en 1874 et pouvant accueillir 3 000 personnes. Après avoir bifurqué dans un passage et traversé un petit parc, vous arriverez sur l’avenue Henri-Julien, à l’angle de la rue Villeneuve où, tout juste au nord, se trouve la charmante et originale rue Demers (1,8 km), qu’il vaut la peine d’admirer quelques instants. Fermée à la circulation automobile, cette toute petite rue, qui ressemble davantage à une ruelle, a des airs d’Italie et de Portugal.

Ruelle Saint-André/Mentana
Rebroussez chemin jusqu’à la rue Villeneuve, tournez à gauche, traversez la rue Saint-Denis et empruntez la rue Gilford jusqu’à la rue Saint-André. De là, empruntez la ruelle Saint-André/Mentana vers le sud, jusqu’à l’avenue du Mont-Royal (2,8 km).

Ruelle Brébeuf/Chambord
Tournez à gauche sur l’avenue du Mont-Royal et rendez-vous jusqu’à la rue Brébeuf. Empruntez la ruelle Brébeuf/Chambord vers le nord, jusqu’à l’avenue Laurier. Passé la rue Gilford, la ruelle porte le nom de ruelle Modigliani et présente plusieurs jolies murales. Tournez à droite sur l’avenue Laurier et continuez jusqu’à l’avenue Papineau.

Ruelle Papineau/Cartier
Tournez à droite sur l’avenue Papineau et, immédiatement, à gauche sur l’avenue Laurier. Tournez tout de suite à gauche dans la première entrée qui mène à la ruelle Papineau/Cartier. Empruntez cette ruelle jusqu’à la rue Masson et, de là, empruntez la ruelle Cartier/Chabot pour revenir sur l’avenue Laurier. À l’angle de l’avenue Laurier et de la rue Chabot (5 km) se trouve le mignon petit parc De Lorimier.

Ruelle Chabot/Cartier
Continuez dans la rue Chabot, traversez le boulevard Saint-Joseph, puis la rue Gilford, et empruntez la ruelle Chabot/Cartier jusqu’à l’avenue du Mont-Royal. Tournez à droite sur cette dernière et poursuivez jusqu’à la rue Marquette.

Ruelle Marquette/Fabre
Empruntez la ruelle Marquette/Fabre (vers le sud), traversez la rue Marie-Anne et reprenez la ruelle jusqu’à la rue Rachel et au parc La Fontaine (6 km).

Comment s’y rendre
Information : Arrondissement du Plateau-Mont-Royal, tél. 311
En transport en commun : métro Sherbrooke.

Tiré du guide Ulysse Marcher à Montréal et ses environs, par Yves Séguin.

 

Randonnée pédestre au mont Mansfield, dans l’État du Vermont

Crédits photo © Google images

Le mont Mansfield (1 339 m) est le sommet le plus élevé du Vermont, dépassant de 95 m le mont Camel’s Hump (« bosse du chameau »). La controverse visant à déterminer lequel des deux sommets est le plus haut a duré longtemps. La question fut tranchée par un chasseur qui, un matin, décida de monter au sommet du mont Mansfield avec son fusil et un plomb. Au sommet, il mit le plomb dans le canon de son fusil et visa le sommet du mont Camel’s Hump. C’est alors qu’il vit le plomb rouler hors du canon, ce qui prouva une fois pour toutes que le mont Mansfield est le plus élevé.

The Chin (Sunset Ridge Trail)

Point de départ : stationnement de l’Underhill State Park Campground.

Ce magnifique sentier, qui présente un niveau de difficulté élevé avec un dénivelé de 790 m, permet d’atteindre le sommet du mont Mansfield (Chin). Il est situé en grande partie au-dessus de la limite supérieure des arbres. Cette randonnée, qui fait 10,6 km et dure 5h, permet de découvrir les changements que subit la végétation avec l’altitude.

Au début, la pente du sentier est assez raide, mais la montée devient moins abrupte à mesure que la végétation diminue. En grimpant dans la forêt, on croise un petit sentier de 350 m (Cantilever Rock). Si l’on dispose de plus de temps, on peut se rendre au bout de celui-ci pour y voir ce « bras de levier ». Il s’agit d’un obélisque horizontal coincé dans une paroi de rocher à environ 18 m du sol. L’aller-retour dure environ 15 min.

En montant, on trouve des endroits pour pique-niquer, le plus beau étant situé sur un rocher incliné où passe le sentier, juste sous la limite supérieure des arbres. Comme le sentier se trouve en grande partie au-dessus de la limite supérieure des arbres, il est important de porter des vêtements chauds.

Une fois arrivé au Long Trail, il ne reste plus qu’environ 350 m avant d’atteindre le sommet dénommé le « menton » (Chin). Le retour s’effectue par le même sentier.

Comment s’y rendre en voiture
De Montréal, rendez-vous au poste-frontière de Philipsburg par l’autoroute 10 (sortie 22) jusqu’à l’autoroute 35 et son prolongement, la route 133, qui, après la frontière, devient l’autoroute 89, que vous emprunterez jusqu’à North Fairfax. Ensuite, prenez la route 104 Sud jusqu’à Cambridge. Pour rejoindre l’Underhill State Park, prenez la route de Pleasant Valley, qui se trouve immédiatement sur votre droite après le magasin général de Cambridge.

Tiré du guide Ulysse Randonnée pédestre Nord-Est des États-Unis, par Yves Séguin.

 

Randonnée pédestre au mont Haystack, dans les Adirondacks, dans l’État de New York

Crédits photo © Google images

Surnommé les Adis, le parc des Adirondacks a une superficie de 2 430 000 ha, ce qui en fait le plus grand des États-Unis, en excluant les parcs de l’Alaska. Il est aussi vaste que tout l’État du Vermont! Situé dans le nord de l’État de New York et à près de 200 km au sud de Montréal, le parc n’attire pas que les amoureux de la randonnée pédestre. On peut également y pratiquer la bicyclette, le canot, l’ornithologie, l’escalade de rochers, l’escalade de glace, le ski de fond, la raquette, la chasse, la pêche, etc. Il s’agit d’un parc d’État (State Park) et non d’un parc national (National Park). Il est donc géré par l’État de New York.

Mont Haystack

Point de départ : stationnement Garden, à Keene Valley. Ce stationnement est situé à l’ouest du village de Keene Valley, soit entre les villages de Keene et de Saint Huberts. De Keene, prenez la route 73 jusqu’à Keene Valley, situé à environ 8 km au sud. Au centre de Keene Valley, un panneau indique Trail to the High Peaks. Prenez à droite et suivez l’Interbrook Road. Le stationnement payant est au bout du chemin, à 2,6 km du panneau.

Avec ses 1 512 m, le mont Haystack est le troisième sommet le plus élevé des Adirondacks. L’honneur de la première ascension du mont Haystack revient à M. Phelps, qui, en 1849, le gravit avec deux compagnons. Il trouva que le sommet dénudé de la montagne ressemblait à une meule de foin (haystack), d’où le nom de la montagne.

Ceux qui recherchent une montagne impressionnante et qui ont le goût d’être seuls seront bien servis, car le mont Haystack est situé tout près du mont Marcy, juste à l’est-sud-est de celui-ci. Cependant, la plupart des randonneurs le boudent pour aller plutôt fouler le plus haut sommet des Adirondacks. Il en résulte que le mont Haystack est l’un des deux plus hauts sommets les moins fréquentés avec le mont Skylight.

Il y a plusieurs façons de rejoindre le mont Haystack. Le sentier que nous vous proposons, qui présente un niveau de difficulté très élevé avec un dénivelé de 1 048 m, se fait en deux jours et passe par le Johns Brook Lodge. La randonnée fait 28,6 km.

Première journée (11 km) : le sentier est assez plat, car il suit le creux de la vallée. Il faut prendre la direction du Johns Brook Lodge, que l’on rejoint sans difficulté après 5,6 km. De là, on emprunte le sentier Phelps, qui mène à une intersection (8,2 km) située juste après le premier abri de Bushnell Falls. Prenez à gauche, où les balises sont dorénavant rouges. Le sentier passe près de plusieurs autres abris, puis traverse un ruisseau. Un peu plus loin, le sentier aboutit à Slant Rock (11 km). C’est près d’ici que l’on installe son campement (lean-to et emplacements de camping désignés).

Seconde journée (17,6 km) : il  faut se lever tôt, partir léger (sac à dos d’un jour) et prendre le sentier Shorey Short Cut, marqué de balises jaunes, en direction du Range Trail. À l’intersection suivante (12,5 km), il faut prendre la direction de Little Haystack, puis celle du mont Haystack. En partant de Slant Rock, il faut être très attentif, car repérer le sentier n’est pas des plus évident. Gardez l’oeil ouvert et ne vous dirigez pas vers le mont Marcy. De Slant Rock au sommet du mont Haystack, il y a 3,3 km aller. Il faut donc partir tôt puisqu’il faudra revenir prendre son sac à dos et redescendre vers le Johns Brook Lodge et le  stationnement Garden.

Comment s’y rendre en voiture
De Montréal (en passant par le pont Champlain), il faut compter près de 190 km. Après le pont Champlain, prenez la première sortie à droite en direction de New York (autoroute 15 Sud) jusqu’à la douane, où l’autoroute devient la 87 Sud. Empruntez la sortie 34 à Keeseville, rejoignez la 9N en direction sud jusqu’au village de Keene (164 km) et rendez-vous au stationnement Garden (voir Point de départ).

Tiré du guide Ulysse Randonnée pédestre Nord-Est des États-Unis, par Yves Séguin.

 

Randonnée pédestre au mont Sugarloaf, dans l’État du Maine

Crédits photo © Google images

La région du mont Sugarloaf s’étend entre les villages de Rangeley, Phillips, Kingfield et Stratton. Vaste territoire sauvage, peu peuplé et méconnu d’un grand nombre de randonneurs, cette région fut d’abord connue grâce aux deux stations de ski alpin qu’elle abrite, soit la Saddleback Ski Area et surtout le Sugarloaf Ski Resort. Il est vrai que le mont Sugarloaf (1 295 m), deuxième montagne la plus élevée du Maine, après le mont Katahdin, exerce depuis longtemps la fascination des amoureux de la glisse.

Mont Sugarloaf

Point de départ : petit stationnement de l’Appalachian Trail, situé sur la Caribou Valley Road, à 7 km de la route 27. Du panneau indiquant le Sugarloaf Ski Resort, faites 1,7 km sur la route 27 et, au sommet de la côte, prenez à gauche la Caribou Valley Road (non indiquée).

Cette randonnée fait 9,4 km et dure 4h15. L’Appalachian Trail (AT) et le Sugarloaf Mountain Trail présentent ici un niveau de difficulté élevé avec un dénivelé de 685 m.

Superbe et très réputée station de ski alpin, le mont Sugarloaf (1 295 m) est aussi une excellente destination pour les adeptes de la randonnée pédestre. D’ailleurs, l’AT passe à moins de 1 km du sommet, un sentier secondaire permettant de l’atteindre assez aisément.

Du petit stationnement, il faut faire environ 25 m avant d’apercevoir le début de l’AT. Soyez attentif car il n’y a aucune indication. Afin d’accéder au sommet du mont  Sugarloaf, il faut prendre l’AT du côté gauche du chemin (du côté droit, l’AT mène au mont South Crocker).

Au départ, l’AT descend quelque peu et, rapidement, il faut traverser la rivière Carrabasset, ce qui, au printemps, peut se révéler très difficile. Par la suite, le sentier devient beaucoup plus abrupt, et la progression s’effectue plus lentement que prévu.

Mais au bout d’un certain temps, le sentier redevient facile et conduit rapidement à l’intersection avec le Sugarloaf Mountain Trail (3,7 km). Empruntez ce dernier à gauche, lequel grimpe directement jusqu’au sommet du mont Sugarloaf (4,7 km). La vue qu’on y découvre est tout simplement renversante. Dans toutes les directions, il est possible de distinguer une grande quantité de sommets et de lacs. Le retour s’effectue par le même sentier.

Comment s’y rendre en voiture
Du Québec, il faut d’abord se rendre jusqu’au sud du lac Mégantic, au village de Woburn, puis traverser la frontière canado-américaine à Coburn Gore. De Coburn Gore, empruntez la route 27 Sud et rendez-vous au petit stationnement (voir Point de départ).

Tiré du guide Ulysse Randonnée pédestre Nord-Est des États-Unis, par Yves Séguin.

 

Où allez-vous en vacances cet été ? Partagez avec nous vos idées de mobilité durable !

Crédits photo © Montage - Google images

C’est plus fort que nous. Sitôt la neige fondue, on s’imagine déjà en vacances. On commence à planifier, et on se met à rêver. Plage, camping, jardinage, voyage… Pour vous aider à organiser vos vacances sans mettre une croix sur vos principes écologiques, nous vous suggérons quelques pistes « hors des sentiers battus » pour vous déplacer autrement cet été.

Des vacances à pied ?
La Fédération québécoise de la marche regroupe une centaine d’organisations offrant des activités de randonnée pédestre partout au Québec. Que vous soyez seul, en couple ou en famille, joignez-vous à d’autres randonneurs pour une excursion d’un jour ou plus et découvrez des paysages à couper le souffle. Les coûts sont généralement modestes et le transport se fait en autobus ou en covoiturage.

À propos de covoiturage, Communauto a de nombreux partenaires : Amigo express, Allo stop, AlternativeAuto, Covoiturage Montréal, dont certains offrent des rabais aux membres de Communauto.

Kayak et canot en ville !
Bien des Montréalais en viennent à oublier qu’ils habitent une île tant l’accès aux rives a été limité par le passé. Des progrès ont heureusement été faits, notamment grâce à la Route bleue du Grand Montréal, dont les itinéraires nous permettent de voir la métropole sous un autre angle tout en pagayant.

Vive le cyclotourisme !
Le cyclotourisme s’est démocratisé ces dernières années de sorte qu’il est plus facile que jamais d’organiser petits et grands voyages à vélo. Et ce n’est pas nécessaire d’être au sommet de votre forme pour partir en escapade ! Informez-vous auprès de Vélo Québec des innombrables possibilités qui s’offrent à vous selon votre condition physique.

Le train, une formule romantique et pratique
Les romantiques s’imagineront prendre le Transsibérien ou monter dans l’Orient express… Les plus pragmatiques, eux, apprécieront sa simplicité, son confort et son faible coût. Envie de parcourir le pays d’est en ouest ou de vous évader le temps d’une petite escapade ? Via Rail propose de nombreux forfaits ainsi que des tarifs réduits pour les enfants, les jeunes adultes et les aînés. De plus, profitez d’un rabais de 10 % pour les mêmes de Communauto.

D’autres idées à ne pas négliger !
Membres de Communauto, n’oubliez pas que nos partenaires vous offrent des rabais exclusifs ! Si ce n’est pas déjà fait, profitez de l’été pour découvrir les écogîtes d’Entre Cîmes et Racines, les auberges Le Baluchon et Au Diable vert et les activités d’Aventure Écotourisme Québec, entre autres… Pensez aussi à combiner ces offres avec nos tarifs Longue distance pour des vacances avantageuses, sans souci et « comme sans auto » !

Enfin, si vos billets d’avion sont déjà achetés, pensez à faire un voyage carboneutre en finançant un projet vert dans un pays en développement. De nombreux organismes, comme Planetair, au Québec, vous permettent d’acheter des « crédits carbone », mais attention, tous les programmes ne s’équivalent pas. Nombre de voyagistes et de transporteurs offrent aussi à leurs clients la possibilité de voyager la conscience tranquille en échange d’un supplément. Informez-vous !

Et vous ? Pensez-vous à l’environnement quand vient le temps de planifier vos sorties estivales ? Que planifiez-vous faire cet été ? Quels sont vos trucs pour des vacances en mobilité durable ? Combinez-vous plusieurs moyens de transport ? Partagez avec nous vos bonnes idées !

 

Au Diable Vert offre un rabais aux abonnés de Communauto !

Crédits photo © Au Diable Vert

Bonne nouvelle ! La station de montagne Au Diable Vert offre un rabais de 10 % par séjour aux membres de Communauto. Vous avez toujours rêvé de vous réveiller dans les arbres ou à plus de 300 mètres d’altitude avec des vaches Écossaises ?

Optez pour les appartements de montagne, le paradis perché ou ma cabane au Canada. Séparées de l’auberge, trois magnifiques suites ont été aménagées pour 2 ou 4 personnes. Chaque suite est composée d’une chambre à coucher, une salle de relaxation ou de lecture remplie de coussins, un salon vitré avec poêle à bois, une grande salle de bain et une cuisinette. Très intime pour un couple ou deux et idéal pour une famille.

Logez dans l’un des trois refuges d’arbres en forêt perchés à 12-15 pieds, et ce, en toute intimité. Ce moyen d’hébergement vous fera prendre contact avec la vie en forêt. Vous pourrez vivre au rythme de cette dernière. Les installations fournies sont un poêle à bois pour chauffer et cuisiner, une table et des chaises et deux lits doubles avec matelas.

La station de montagne Au Diable Vert vous offre également la possibilité de loger dans l’un de leurs refuges en bois rond en forêt, et ce, en toute intimité. Un séjour à la station de montagne restera gravé dans votre mémoire à tout jamais. La capacité de chacun des refuges est de 4 à 6 personnes ou 8 bons amis !

Pour plus d’information >

 

La Sucrerie de la Montagne, une cabane à sucre chaleureuse

Crédits photo © Flickr

Tout ce que vous pouvez imaginer d’une authentique cabane à sucre se retrouve à la Sucrerie de la Montagne, au cœur de la forêt de Rigaud: des tours de charrette avec deux gros chevaux belges, un gros four à bois pour la cuisson du pain, des bouilloires fonctionnant à plein régime, des chansonniers musiciens, bref beaucoup d’ambiance d’autrefois. Chose rare, sinon unique, la cabane n’est pas seulement ouverte durant le temps des sucres, en mars et avril, mais bien toute l’année.

Sentiers de l’Escapade : 25 km pour le ski de fond ou la randonnée pédestre
Activités sur place : ski de fond, cabane à sucre, randonnée pédestre, balade en charrette, raquette
Tarifs : tours de charrette gratuits, visite guidée gratuite, festin du temps des sucres (30$ midi, 40$ soir)
Hébergement : cabanes (125$/pers./nuit), dîner et petit déjeuner inclus
Saison : toute l’année

Atmosphère authentique
Le propriétaire Pierre Faucher s’est toujours appliqué à ce que sa cabane à sucre conserve son cachet d’antan, malgré les agrandissements permettant aujourd’hui d’accueillir plus de 500 convives. Il fait lui-même partie du décor et de l’ambiance, si l’on peut dire. Solide gaillard aux allures de bûcheron, Pierre Faucher est l’âme de la place. Le personnage à la longue barbe blanche salue tout le monde, et il accepte de bon gré de se faire photographier par ceux qui lui demandent. Au magasin général, on vend du sirop d’érable dans des bouteilles de toutes les formes, ainsi que des camps de bois rond miniatures. On y déniche aussi des cuillers de bois pour marquer le rythme des rigodons.

Séjours coquins
Le long du chemin qui mène à la cabane se dressent quatre petites maisons.Construite en pièce sur pièce avec du cèdre blanc il y a deux siècles, la Maisonnette d’Amour, qui se trouvait dans le village, a été démontée pour être reconstruite et rattachée à la sucrerie. La chambre principale, dotée d’un lit double avec courtepointe, est chauffée avec un poêle à bois. Un plancher de pin rouge ajoute au cachet déjà chaleureux. Au grenier se trouvent deux lits simples.

Comment s’y rendre
Sucrerie de la Montagne,
300 rang St-Georges, Rigaud
450-451-0831
www.sucreriedelamontagne.com

En voiture : autoroute 40 Ouest, sortie 17, tourner à gauche, faire 2 km, puis prendre le rang Saint-Georges à droite et faire 6 km.

Tiré du guide Ulysse On va où aujourd’hui? 150 sorties à Montréal et environs, par Alain Demers.

 

Chevreuils et délices à l’érable à l’Auberge des Gallant

Crédits photo © Google images

Durant le temps des sucres, un peu avant le coucher du soleil, des chevreuils (cerfs de Virginie) se regroupent aux mangeoires à côté de l’Auberge des Gallant à Sainte-Marthe. De la salle à manger, vous les observez à loisir pendant que vous savourez un repas gastronomique à l’érable. Avant de passer à table, vous aurez également la chance de voir des chevreuils en empruntant le chemin derrière l’auberge, une boucle de 3 km.

Chemin pédestre : 3 km (réservé aux clients)
Activités sur place : balade en charrette, cabane à sucre, observation des animaux
Tarifs : tours de charrette payants, repas gastronomique à l’érable, servi à l’auberge (environ 60$), repas traditionnel à l’érable, servi à la sucrerie (environ 25$)
Hébergement : chambre avec foyer (à partir de 99$/pers./nuit) incluant un repas traditionnel à la sucrerie et un petit déjeuner
Saison : mi-février à fin avril

Érablière
Le chemin, aussi utilisé pour les balades en charrette, mène vers une érablière puis une cédrière. En moins d’une heure de marche, si vous regardez bien autour de vous, il est tout à fait possible d’apercevoir une dizaine de chevreuils.

Il faut dire que l’Auberge des Gallant, entourée de forêt, se trouve au pied du mont Rigaud, le cheptel de chevreuils étant de 200 têtes. Les bêtes sont attirées tout l’hiver par des mangeoires remplies de maïs concassé installées près de l’auberge. Tant qu’il y a de la neige, une quarantaine de chevreuils ont l’habitude d’y aller, d’après Linda Gallant, propriétaire avec son mari Gérard, le cuisinier.

S’ils connaissent si bien «leurs chevreuils», c’est qu’ils ont commencé à les nourrir il y a une vingtaine d’années, au début de l’établissement. Petit à petit, les chevreuils sont devenus une attraction durant l’hiver, et maintenant au printemps durant le temps des sucres.

 Sucrerie
Des mangeoires ont aussi été installées près de la Sucrerie des Gallant, de l’autre côté de la route. Chose peu banale, la cabane à sucre, faite en pièce sur pièce, a été construite avec des cèdres récupérés de la tempête de verglas de 1998. On y sert les repas traditionnels à l’érable, les convives ayant droit à un tour de charrette les week-ends. Avec un peu de chance, vous apercevrez des chevreuils par la fenêtre vers la fin de la journée. Mais pour avoir encore plus de chances d’en voir, allez d’abord marcher dans le chemin derrière l’auberge, bien chaussé de bottes chaudes et imperméables. Après tout, il n’y a rien comme une promenade au grand air pour ouvrir l’appétit.

Comment s’y rendre
Auberge des Gallant,
1171 ch. St-Henri,
Ste-Marthe, Québec
800-641-4241
www.gallant.qc.ca

En voiture : autoroute 40, sortie 17, route 201 Sud.

Tiré du guide Ulysse On va où aujourd’hui? 150 sorties à Montréal et environs, par Alain Demers.

 

Les grands parcs de Montréal, (re)découvrez-les !

Crédits photo © Parc Jean-Drapeau

1. Parc du Mont-Royal : une montagne urbaine à trois sommets
Activités : patin sur glace, ski de fond, raquette, glissade, marche, cyclisme, pédalo, observation de la flore et de la faune.
S’y rendre : en autobus (11, 80, 129, 165 et 435), en vélo, en BIXI, en voiture
Profitez de points de vue exceptionnels sur la métropole.

2. Parc Jean-Drapeau : un parc, deux îles
Activités : ski de fond, raquette, trottinette des neiges, marche, cyclisme, patin à roues alignées, escalade, glissade, observation de la flore et de la faune, patin sur glace, baignade, canot, kayak, pédalo
S’y rendre : en autobus (167 à partir du métro Jean-Drapeau), par la navette fluviale, en vélo, en BIXI, en voiture
Participez à des événements spéciaux toute l’année.

3. Parc Angrignon : un parc à l’anglaise et une forêt de 20 000 arbres
Activités : ski de fond, patin sur glace, marche, cyclisme, patin à roues alignées, observation de la faune
S’y rendre : en métro (station Angrignon), en voiture
Prenez part à des activités éducatives pour toute la famille à la ferme et au fort Angrignon.

4. Parc des rapides : une zone écologique au pied des rapides
Activités : Ski de fond, marche, cyclisme, patin à roues alignées, observation de la faune, pêche, kayak
S’y rendre : en autobus (58), en voiture
Observez un panorama à couper le souffle.

5. Parc René-Lévesque : une presqu’île bordée par le fleuve
Activités : ski de fond, marche, cyclisme, patin à roues alignées, observation de la faune, pêche, visites commentées en français
S’y rendre : en autobus (110, à partir du métro Angrignon), en vélo, en voiture
Visitez un musée en plein air.

6. Parc-nature de l’Anse-à-l’Orme : un endroit tout désigné pour la voile
Activités : pêche sur glace, observation de la faune, planche à voile, surf, voilier
S’y rendre : en autobus (68) puis en voiture, en voiture seulement
Profitez des vents dominants de l’Ouest.

7. Parc-nature du Cap-Saint-Jacques : un domaine champêtre
Activités : ski de fond, raquette, randonnée en traîneau ou en voiture à cheval, marche, cyclisme, observation de la faune, baignade, pêche, canot, kayak, pédalo
S’y rendre : en autobus (64 et 68), en voiture
Visitez une cabane à sucre traditionnelle et une ferme écologique.

8. Parc-nature du Bois-de-l’Île-Bizard : un parc composé de cédrières, d’érablières et de marais
Activités : ski de fond, raquette, marche, cyclisme, observation de la faune et de la flore, pêche, baignade, canot, kayak
S’y rendre : par traversier (printemps-été), en voiture
Observez la migration des bernaches et des oies à l’automne.

9. Parc-nature du Bois-de-Liesse : une forêt centenaire, un ruisseau, des jardins
Activités : ski de fond, raquette, glissade, marche, observation de la faune, pêche
S’y rendre : en autobus (215 et 68), en voiture
Posez toutes vos questions ! Une équipe de naturalistes est à votre service.

10. Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation : un parc historique au cœur du Sault-au-Récollet
Activités : ski de fond, glissade, marche, cyclisme, patin à roues alignées, observation de la faune, pêche, visites commentées en français
S’y rendre : en autobus (69), en voiture
Visitez un musée historique, faites une visite guidée en train balade et flânez au superbe bistro-terrasse.

11. Parc du Ruisseau-De Montigny : un petit ruisseau, de grandes cascades
Activités : marche, cyclisme, observation de la faune et de la flore
S’y rendre : en autobus (69), en voiture
Observez de nombreuses espèces végétales et animales.

12. Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies : des champs, des marais, des boisés
Activités : ski de fond, raquette, glissade, marche, cyclisme, patin à roues alignées, observation de la faune et de la flore
S’y rendre : en autobus (183 et 186), en voiture
Emmenez les enfants, ils s’amuseront ferme sur la grosse butte aménagée pour la glissade.

13. Promenade Bellerive : un parc qui en relie quatre autres
Activités : ski de fond, marche, cyclisme, patin à roues alignées, observation de la faune, pêche, baignade (piscine extérieure)
S’y rendre : en autobus (22, 28, 185), en voiture
Profitez des fêtes et soirées culturelles organisées par la Société d’animation de la promenade.

14. Parc Maisonneuve : une ambiance de fête au cœur de la Ville
Activités : ski de fond, raquette, patin sur glace, marche, cyclisme, patin à roues alignées, observation de la faune, golf
S’y rendre : en métro (stations Pie-IX ou Viau), en autobus (plusieurs lignes), en vélo, en BIXI, en voiture
Patinez en soirée sur la magnifique patinoire éclairée.

15. Parc Lafontaine : un joyau sur le Plateau
Activités : Raquette, glissade, patin sur glace, marche, cyclisme, patin à roues alignées, baignade (piscine extérieure), tennis, volley-ball
S’y rendre : en métro (station Sherbrooke), en autobus (plusieurs lignes), en BIXI, en vélo, en voiture
Appréciez la programmation culturelle (gratuite !) du Théâtre de la Verdure.

16. Parc Jarry : du sport, du sport, et encore du sport
Activités : ski de fond, glissade, patin sur glace, marche, patin à roues alignées, planche à roulettes, baignade (piscine extérieure), tennis, soccer, base-ball, cricket, volley-ball
S’y rendre : en métro (stations Parc et De Castelnau), en autobus (55, 193), en BIXI, en vélo, en voiture
Laissez-vous dépayser ! Le Montréal multiethnique qui fréquente assidûment ce parc lui confère une touche d’exotisme

17. Complexe environnemental de Saint-Michel : un site d’enfouissement métamorphosé en un magnifique parc
Activités : ski de fond, raquette, patin sur glace, marche, cyclisme, visites commentées
S’y rendre : en autobus (94 et 193), en BIXI, en vélo et en voiture
Pour une sortie familiale hors de l’ordinaire, terminez la journée à la Tohu pour un spectacle de cirque ou au TAZ Roulodôme et Skatepark, où toute la famille peut pratiquer patin, planche et BMX en toute sécurité

Le parc de la Gatineau et ses environs, joyaux hivernaux

Crédits photo © Google images

Le parc de la Gatineau
Reconnu pour abriter l’un des plus grands réseaux de pistes de ski de fond en Amérique du Nord, avec ses 200 km linéaires, le parc de la Gatineau (droit d’entrée; refuges et yourtes; stationnement, carte des sentiers, location de raquettes, toilettes, distributrices d’aliments et de boissons) a beaucoup à offrir : de superbes paysages, des pistes bien entretenues dont plusieurs sont aménagées pour le pas de patin, ainsi que plusieurs relais où il est possible de se reposer, de se réchauffer (poêle à bois) et de casser la croûte. On retrouve également quelque 45 km de sentiers de raquettes (un des sentiers mène à la caverne Lusk, vieille de plus de 12 500 ans). Parmi les autres activités proposées dans le parc, retenons la marche hivernale (3 sentiers totalisant 7,5 km), les randonnées en raquettes sous les étoiles et le camping d’hiver (secteur du lac Philippe).

Située en plein cœur du parc de la Gatineau, la station de ski alpin familiale Ski Camp Fortune (droit d’entrée; chalets, cafétéria, bar, boutique, casiers, location d’équipement) présente un dénivelé de 167 m. On y trouve 20 pistes dont 2 de calibre extrême à l’inclinaison importante. Une forêt mixte, d’ailleurs réputée pour ses essences rares, est traversée par les pistes de la station. Pour les  planchistes, Ski Camp Fortune offre deux parcs de planche à neige dont un pour les novices.

Station Mont Cascades
La charmante et familiale Station Mont Cascades (gratuit pour la raquette; droit d’entrée pour le ski alpin; chalet, cafétéria, casse-croûte, resto-bar, boutique, casiers, location d’équipement), située à Cantley, dispose d’une vingtaine de pistes de ski alpin dont plus de la moitié est de niveau intermédiaire. Le domaine skiable est damé et compte également un parc de planche à neige parsemé de divers modules, bosses et autres rampes qui rendent la glisse amusante et variée. Depuis le sommet du versant nord, le point de vue sur la rivière Gatineau et le centre-ville d’Ottawa est formidable. On y trouve un sentier de raquettes (4 km).

Edelweiss
À Wakefield, la station de ski Edelweiss (droit d’entrée; chalet, cafétéria, bar, boutique, location d’équipement) présente pour sa part un dénivelé de 200 m et offre aux skieurs et planchistes un domaine skiable pourvu d’un parc de planche à neige et dont les pentes sont accessibles (80%) en soirée. La station dispose aussi d’un important parc pour la glissade sur chambre à air, en activité le jour comme le soir.

Aventures Nordik
À Val-des-Monts, les sportifs qui souhaitent effectuer une randonnée d’une demi-journée à trois jours en traîneau à chiens se tourneront vers l’entreprise Aventures Nordik (droit d’entrée), qui initie les randonneurs aux techniques de conduite d’attelage.

Comment s’y rendre

Parc de la Gatineau, accueil Chelsea, 33 ch. Scott, Chelsea, 819-827-2020 ou 800-465-1867, www.capitaleducanada.gc.ca/gatineau

En voiture : de Montréal, autoroute 15, autoroute 50, route 148 Ouest, autoroute 50, autoroute 5, chemin Old Chelsea à droite.

Ski Camp Fortune, 300 ch. Dunlop, Old Chelsea, 819-827-1717, www.campfortune.com

En voiture : de Montréal, autoroute 15, autoroute 50, route 148 Ouest, autoroute 50, autoroute 5, chemin Old Chelsea à gauche.

Station Mont Cascades, 448 ch. du Mont-Cascades, Cantley, 819-827-0301 ou 888-282-2722, www.montcascades.ca

En voiture : de Montréal, autoroute 15, autoroute 50, route 148 Ouest, autoroute 50, autoroute 5, route 105 Nord, route 307 Nord.

Edelweiss, 538 ch. Edelweiss, Wakefield, 819-459-2328, www.skiedelweiss.com

En voiture : de Montréal, autoroute 15, autoroute 50, route 148 Ouest, autoroute 50, autoroute 5, route 105 Nord, route 366.

Aventures Nordik, 85 ch. Perdrix, Val-des-Monts, 819-671-7273, www.siberkan.com

En voiture : de Montréal, autoroute 15, autoroute 50, route 148 Ouest, autoroute 50, montée Paiement à droite.

Tiré du guide Ulysse Les joies de l’hiver au Québec, par Julie Brodeur.

Concours : skiez tous les vendredis au Mont Sutton

Crédits photo © Mont Sutton

Le concours est maintenant terminé. Merci de votre participation ! Le grand gagnant est M. Christophe Tessier, félicitations !

Amoureux de la nature, découvrez le Mont Sutton et ses paysages à couper le souffle. Situé dans les Cantons-de-l’Est, cette station de ski majeure du Québec est reconnue entre autres pour ses sous-bois des plus enneigés, ses 204 jonctions où la possibilité de descentes est infinie, son charme naturel et authentique depuis 1960.

Skiez tous les vendredis sans restriction !
Pour participer au concours et gagner une passe du vendredi pour la saison 2012 :

1. repérez la section événements et activités sur le site Internet du Mont Sutton et notez deux activités hivernales
2. indiquez vos réponses dans les cases à cet effet
3. inscrivez-vous avant le 31 décembre 2011

Le prix d’une valeur de 165 $ inclut :
– une passe du vendredi* pour skier au Mont Sutton pour la saison 2012
*Les détenteurs d’une passe du vendredi bénéficieront d’un rabais de 10% sur l’achat de billets de remontées de journée à prix régulier pour les journées non couvertes par la passe du vendredi (billets non transférables).

Bonne chance à tous !

Voir les règlements >

 

Raquette et ski de fond en Outaouais

Crédits photos © Google images

La réserve écologique de la Forêt-la-Blanche
Ouverte toute l’année, cette réserve écologique en étonnera plus d’un, grâce notamment à un beau réseau de sentiers, un agréable pavillon d’accueil et d’interprétation (expositions thématiques) ainsi qu’à une forêt mature de plus de 300 ans. Celle-ci est considérée comme l’une des dernières et plus anciennes de l’est du pays.

Services : stationnement, accueil, carte des sentiers
Location : raquettes
Autres activités : marche

Raquette
Longueur des parcours : 7,4 km
Tarif : 5$
Réseau : 5 sentiers en boucle permettent d’effectuer divers parcours.

Ski de fond
Longueur des parcours : 13,5 km
Tarif : 5$
Réseau : 2 sentiers permettent d’effectuer une courte ou une longue boucle.

Centre touristique La Petite Rouge
Le Centre touristique La Petite Rouge, situé à Saint-Émile-de-Suffolk (à 40 km au nord de Montebello), est conçu comme un petit village de vacances quatre-saisons. Recevant beaucoup de groupes (gens d’affaires, clubs sociaux, associations d’aînés, groupes scolaires, etc.), il est très bien aménagé et offre un programme d’activités sportives et culturelles favorisant la détente et les rencontres.

Hébergement sur place : chalets
Services : stationnement, accueil, salle de fartage, cafétéria, bar
Location : raquettes, skis de fond
Autres activités: patin, glissade sur chambre à air

Raquette
Longueur des parcours : 4,5 km
Randonnée hors piste : oui
Abris, relais, refuges : 1 refuge
Tarif : 8$
Réseau : 3 sentiers, dont 1 facile (1,7 km) et 2 difficiles (1,3 km et 1,5 km)

Ski de fond
Longueur des parcours : 20 km linéaires
Pas de patin : 15 km
Abris, relais, refuges : 1 refuge
Tarif : 8$
Réseau : 12 sentiers, dont 5 faciles, 5 difficiles et 2 très difficiles

Comment s’y rendre
Réserve écologique de la Forêt-la-Blanche, 300 chemin Saddler, Mayo,
819-281-6700, www.foretlablanche.org
En voiture : de Gatineau, autoroute 50, sortie 174, route 309 Nord, route 315 Nord, chemin Saddler à droite.

Centre touristique La Petite Rouge, 61 rang des Pruniers, Saint-Émile-de- Suffolk, 819-426-2191 ou 888-426-2191, www.petiterouge.com
En voiture : de Gatineau, autoroute 50, sortie 174, route 309 Nord, route 315 Nord, route 323 Nord à gauche, rang des Pruniers à gauche.

Tiré du guide Ulysse Raquette et ski de fond au Québec, par Yves Séguin.

 

Raquette et ski de fond au parc du Mont-Royal

Crédits photos © Google images

Activités hivernales au parc du Mont-Royal (190 ha) : raquette, ski de fond, patin (deux patinoires : l’une est aménagée sur le lac aux Castors et l’autre, réfrigérée, ouverte dès le début du mois de décembre, est située près du pavillon du Lac-aux-Castors), marche (10 km), glissade (glissade libre en toboggan et glissade sur chambre à air, location de chambres à air au pied de la pente du lac aux Castors), observation des oiseaux.

Postes d’accueil
Maison Smith

Les amis de la montagne, 1260 chemin Remembrance, Montréal
514-843-8240, poste 0, www.lemontroyal.qc.ca

Services : stationnement ($), accueil et information, café, boutique-nature, expositions, toilettes

Pavillon du Lac-aux-Castors
Location : raquettes, skis de fond, patins, trottinettes des neiges et autres luges
Autres services : accueil, cafétéria, Bistro Le Pavillon (514-849-2002), refuge, toilettes, tables de pique-nique

Chalet du Mont-Royal
Services : refuge, toilettes
Raquette et ski de fond
Raquette
Longueur du sentier : 3 km
Tarif : gratuit

Ski de fond
Longueur des parcours : 20 km
Pas classique : 15,3 km
Pas de patin : 4,7 km
Réseau : 7 sentiers, dont 5 pour le pas classique (1,5 km; 1,9 km; 2,2 km; 4,4 km et 5,3 km) et 2 pour le pas de patin (2,9 km et 1,8 km)
Tarif : gratuit

Comment s’y rendre
En transport en commun : métro Mont-Royal, autobus 11.
En voiture : voie Camillien-Houde puis chemin Remembrance (stationnement payant à la maison Smith et au lac aux Castors).

Tiré du guide Ulysse Raquette et ski de fond au Québec, par Yves Séguin.

 

Raquette et ski de fond au cœur de Sherbrooke

Crédits photos © Google images

Parc écoforestier de Johnville
Ce joli parc abrite entre autres une tourbière, des étangs, un ruisseau, divers peuplements forestiers ainsi qu’une riche faune et flore.

Services : stationnement, accueil, carte des sentiers

Raquette
Longueur des parcours : 6,5 km
Tarif : gratuit
Réseau : 2 sentiers (3,2 km et 3,3 km) dont l’un longe le ruisseau Racey et l’autre fait le tour du Petit lac Jenckes.

Ski de fond
Longueur des parcours : 5,8 km
Tarif : gratuit
Réseau : 2 sentiers principaux et 2 sentiers secondaires permettant d’effectuer des boucles plus courtes ou plus longues.

 

Base de plein air André Nadeau
Dynamique et familiale, cette base de plein air propose plusieurs activités hivernales.

Services : stationnement, accueil, casse-croûte, carte des sentiers
Location : raquettes, skis de fond, tubes (chambres à air) pour la glissade

Autres activités : marche (3,5 km), glissade sur tube, patin, promenade en traîneau, camping d’hiver (location de tipis : 819-864-1907)

Raquette
Longueur des parcours : 3,5 km
Randonnée hors piste : oui
Tarif : 3$
Réseau : 1 sentier facile formant une boucle.

Ski de fond
Longueur des parcours : 11,2 km
Tarif : 3$
Réseau : 4 sentiers, de faciles à difficiles

Comment s’y rendre
Parc écoforestier de Johnville, 3325 chemin North, Cookshire-Eaton,
819-569-9388, www.parc-johnville.qc.ca
En voiture : de Montréal, autoroute 10, autoroute 10/55, route 112 Est, route 143 Sud, route 108 Est, route 251.

Base de plein air André Nadeau, 5302 chemin Blanchette, Sherbrooke,
819-864-1907, www.basepleinair.ca
En voiture : de Montréal, autoroute 19, autoroute 10/55, route 112 Est, chemin Saint-Roch Sud.

Tiré du guide Ulysse Raquette et ski de fond au Québec, par Yves Séguin.

 

Entre Cîmes et Racines, des écogîtes en forêt

Crédits photos © Trip Advisor

Amoureux de la nature à la recherche de détente et de dépaysement, ressourcez-vous dans l’un des 11 écogîtes d’Entre Cîmes et Racines ! Situé à une heure de Montréal, ce domaine de 175 acres vous accueillera avec un concept de chalets en forêt tout à fait fascinant.

Faites la découverte du Troglo, premier habitat troglodytique (sous terre) en location au Québec. Inspiré du merveilleux monde de Tolkien, auteur du Seigneur des Anneaux, le Troglo vous émerveillera avec ses ouvertures circulaires, son toit végétal t son intérieur en pierre et en bois. Entièrement équipé, le Troglo peut accueillir une petite famille de hobbits avec sa salle à manger, la cuisinette et la chambre aménagées dans une même grande pièce.

Des activités 
Le domaine vous offre également des activités en tout genre, golf, ski de fond, cyclisme, randonnée en forêts, observation de la faune, raquette, dont le fameux labyrinthe en forêt. Cet étonnant labyrinthe composé d’environ 4 kilomètres de corridors a été créé dans une forêt de conifères pour vous faire vivre une excitante aventure. Tout au long du parcours, vous aurez la chance de découvrir quelques énigmes !

Des services
Pour votre confort, vous pourrez également avoir accès à plusieurs services comme le stationnement gratuit, des cuisines toute équipées pour cuisiner, un foyer extérieur et une table à pique-nique, des toilettes sèches à proximité, du bois de chauffage et de l’eau potable, des douches, des produits d’entretien biodégradable et un accès à Internet au chalet principal, le Campanile.

Des privilèges
Pour ceux et celles qui voudrait planifier leur séjour, sachez qu’en tant qu’abonné de Communauto, vous bénéficiez d’un rabais de 10 $ par nuitée sur le coût d’une réservation pour tous les écogîtes.

Pour plus d’information sur cette offre >

 

Le pont suspendu du Parc de la gorge de Coaticook

Crédits photos © Google images

Le Parc de la gorge de Coaticook protège une portion de la rivière Coaticook où une gorge impressionnante atteint par endroits jusqu’à 50 m de profondeur. Des sentiers sillonnent tout le territoire, permettant aux visiteurs d’apprécier la gorge sous tous ses aspects. La passerelle suspendue, qui a réussi à en faire frissonner plus d’un, traverse la gorge tout en la surplombant.

Entrée : payante
Services : restaurant
Chiens : acceptés si tenus en laisse
Activités sur place : randonnée pédestre, pique-nique, équitation, vélo de montagne, ornithologie, glissade, raquette, patinage

Des États-Unis aux Cantons-de-l’Est
La gorge de Coaticook est une formation géologique très spectaculaire. Mesurant 750 m de long avec des parois de 50 m de haut, elle reçoit les eaux tumultueuses de la rivière Coaticook. Cette rivière coule sur une distance de 47 km, soit du lac Norton, aux États-Unis, jusqu’à la rivière Massawippi et la rivière Saint-François.

L’un des plus longs ponts piétonniers suspendus au monde
Le réseau de sentiers de randonnée pédestre est composé de trois boucles (3 km, 7 km et 10 km). Les sentiers, faciles et agréables, conduisent aux principaux attraits du parc, le pont suspendu étant le clou du spectacle. Haut de 50 m et long de 169 m, c’est l’un des plus longs ponts piétonniers suspendus au monde! Les câbles de soutien, d’un diamètre de 5 cm, font près de 200 m de long. À ceux qui souffrent de vertige, il faut dire que ce pont peut supporter 1 000 personnes de 72 kg!

Des sentiers de découverte
Le long des sentiers, des panneaux d’interprétation (nature, histoire) guident le randonneur dans ses découvertes. Des kiosques informatifs portant sur la botanique et la minéralogie permettent d’en apprendre davantage sur ces sciences. Outre le pont suspendu, le visiteur découvrira la centrale hydroélectrique, la marmite, la grotte, la réplique d’un village abénaquis ainsi que deux tours d’observation, d’où la vue sur la municipalité de Coaticook et les superbes vallées environnantes est des plus splendides. Bien aménagé et comptant de jolis petits sentiers, le parc plaît beaucoup aux enfants.

Comment s’y rendre
Parc de la gorge de Coaticook, 135 rue Michaud ou 400 rue St-Marc, Coaticook, 819-849-2331 ou 1 888-524-6743, www.gorgedecoaticook.qc.ca

En voiture : autoroute des Cantons-de-l’Est (10), puis autoroute 55 Sud.

Tiré du guide Ulysse On va où aujourd’hui? 150 sorties à Montréal et environs, par Alain Demers.

 

Concours : Les joies de l’hiver avec Ulysse !

Crédits photos © Ulysse © Google images

Le concours est maintenant terminé. Merci de votre participation !
Félicitations aux gagnants(es) : Mme Claire Dufour, Mme Christine King, Mme Diane Théberge, M. François Malo et M. Jean-Pierre Forget.

Vous êtes de ceux qui hibernent en hiver, le temps froid vous fige sur place, vous êtes à court d’idées quand vient le temps de planifier les congés ? Découvrez les joies de l’hiver avec Ulysse !

Le guide Les joies de l’hiver au Québec, conçu autant pour les personnes qui apprécient la blanche saison que pour celles qui pestent régulièrement contre l’hiver ou en nient carrément l’existence, propose plus d’une cinquantaine d’escapades hivernales dans toutes les régions du Québec, des escales douillettes, des pauses gourmandes et une foule de petits bonheurs hivernaux pour passer de beaux moments en famille ou entre amis.

Pour participer au concours et gagner l’un de 5 guides Les joies de l’hiver au Québec :

1. Consultez le sommaire et notez deux activités proposées dans le livre auxquelles vous vous adonnerez cet hiver !

Consultez le sommaire ici >
Feuilletez un extrait du livre ici >

2. Écrivez vos deux activités dans les champs à cet effet

3. Inscrivez-vous avant le 15 décembre 2011

Les prix sont d’une valeur de 14,95 $ chacun.
Bonne chance à tous !

Le parc linéaire de la rivière Saint-Charles

Crédits photos © Société de la rivière Saint-Charles

La ville de Québec s’est dotée en 2005 d’un nouveau sentier le long de la rivière Saint-Charles. Ce sentier remarquable s’inscrit dans un projet de mise en valeur, de protection et de renaturalisation de cette rivière liée au développement de la ville. La rivière Saint-Charles marque un lien historique avec l’arrière-pays montagneux et forestier, puisqu’elle constituait déjà au XVIIe siècle le premier tronçon du « Sentier des Jésuites » menant au lac Saint-Jean, et qu’elle est toujours la source d’approvisionnement en eau potable de la ville.

Services et installations : l’utilisation du sentier pour la randonnée pédestre peut être combinée avec de nombreuses autres activités (pêche sportive, canotage, pique-nique, jeux d’extérieur), car le sentier est jalonné de nombreuses installations sportives.

Avant…
L’urbanisation a beaucoup affecté son intégrité et sa valeur naturelle, en particulier dans les 4 km qui traversent le centre-ville, où les rives ont été bétonnées à outrance dans les années 1980, après avoir été utilisées comme dépotoirs pendant des décennies (elles ont depuis été « débétonnées » dans ce secteur).

…et après
Un parc linéaire a été constitué, et d’importants travaux réalisés, avec la création d’habitats fauniques, la plantation de végétaux, la dépollution, la construction de bassins de rétention, le détournement d’eaux usées et le contrôle des débordements de la rivière.

Du lac Saint-Charles au Vieux-Port de Québec
Le sentier de 32 km entre le lac Saint-Charles et le Vieux-Port de Québec est maintenant complété. Il offre une grande variété de sites, de paysages et de niveaux de difficulté pour la randonnée pédestre, selon les zones traversées. Le fait que le sentier longe (et traverse fréquemment) la rivière constitue son thème principal, et les occasions de combiner canotage et randonnée sont fréquentes.

Arts et loisirs
Le sentier est agrémenté d’œuvres d’art, telles les 10 sculptures en bronze stylisées de Truong Chanh Trung représentant différentes espèces d’oiseaux et les six sculptures-bancs de divers artistes, installées dans la portion la plus urbaine du parc. De nombreuses activités spéciales mettent en valeur le sentier et la rivière, notamment la Fête de la rivière Saint-Charles, avec ses randonnées guidées et une descente en canot dans la partie inférieure, à la fin mai.

Comment s’y rendre
Parc linéaire de la rivière Saint-Charles, 418-691-4710, www.ville.quebec.qc.ca/citoyens/loisirs_sports/parc_lineaire/
www.societerivierestcharles.qc.ca

En voiture ou en autobus : par sa nature de parc linéaire, le sentier est accessible à de nombreux endroits tout au long de son parcours. Les circuits d’autobus du RTC permettent de relier la plupart de ces accès entre eux, et les possibilités de stationnement sont nombreuses, en particulier aux abords des parcs urbains que le sentier relie.

Tiré du guide Ulysse Randonnée pédestre au Québec, par Yves Séguin.

 

Au Diable Vert, du camping pour tous les goûts !

Crédits photos © Google images

Le camping Au Diable Vert est situé à proximité du joli village loyaliste de Sutton, avec ses boutiques, ses ateliers d’artistes et d’artisans, sa boulangerie, sa chocolaterie et ses bonnes tables. Le lieu est une oasis de paix enchâssée dans une belle forêt à l’orée de laquelle s’offre une vue magnifique sur les monts Sutton, Owl’s Head et Jay Peak.

Horaire : toute l’année
Heure de départ : 14h
Nombre d’emplacements : 35
Tarif journalier : 9$ à 28$
Services : prêt-à-camper, animaux domestiques admis, recyclage, accès Internet

Une station de montagne
Cette très belle station de montagne de 81 acres nichée à 300 mètres d’altitude propose aux campeurs des appartements équipés, des refuges dans les arbres (sans commodité) et un minuscule terrain de camping pour tentes. Les emplacements sont ombragés, bien espacés les uns des autres, et procurent toute l’intimité dont on rêve.

Des activités de plein air
Les amateurs de randonnée apprécieront le réseau de sentiers de 14 km qui communique avec le Sentier de l’Estrie. Plusieurs activités sont proposées sur place, dont le kayak sur la rivière Missisquoi, la pêche, le vélo et la randonnée, avec guides ou non, en plus des ateliers de photographie et de mycologie (champignons) et des cours d’équitation.

Du camping d’hiver
Ouverte toute l’année, la station permet également la pratique du camping d’hiver au cœur d’un réseau de pistes de ski de randonnée et de sentiers de raquettes. L’accès aux emplacements se fait à pied. Des brouettes sont disponibles pour le transport du matériel, et l’on peut aussi faire livrer son matériel en VTT ou en motoneige pour le coût de 10$. Six toilettes sèches se trouvent sur le terrain. Les emplacements qui portent les numéros de 5 à 20 et de 28 à 33 sont situés en bordure de la forêt et jouissent de la plus belle vue. Cieux étoilés et levers de soleil splendides.

Comment s’y rendre

Au Diable Vert, 169 chemin Staines, Glen Sutton, 450-538-5639, www.audiablevert.qc.ca

En voiture de Montréal : autoroute 10, sortie 68, route 139 Sud jusqu’à Abercorn, à gauche dans la rue Église, à droite dans le chemin Scenic, à gauche au stop dans le chemin de la vallée Missisquoi et à gauche dans le chemin Stairnes.

En voiture de Québec : autoroute 20 Ouest, sortie 173, puis autoroute 55 Sud, autoroute 10, sortie 106, route 245 Sud direction Mansonville, route 243 Sud direction Mansonville, route 105 en direction de Glen Sutton, chemin Staines à droite.

Tiré du guide Ulysse 100 campings coups de cœur au Québec, par Louise Gaboury et Louise Gagnon.

 

Excursion Du Mont Rigaud à la rivière des Outaouais

Crédits photos © Tourisme Suroît

Tyrolienne à plus de 700 pieds dans les airs, plus de 100 jeux dans les arbres, 25 km de sentiers (débutant, expert et montagneuse)… c’est ce qui vous attend à Rigaud !

Excursion Du Mont Rigaud à la rivière des Outaouais

Le Mont Rigaud c’est la destination autant des amateurs de plein air et de nature que des amateurs de sensations fortes. Que vous soyez en famille avec de jeunes enfants, entres amis un peu casse-cou, ou à deux pour une balade détente, la foret d’érable luxuriante de Rigaud vous ouvre grand les bras.

Le Mont Rigaud se découvre au sol et dans les airs…

Les sentiers de l’Escapade c’est 25 km de sentiers accessibles gratuitement et réservés à la randonnée pédestre et à l’équitation en été. Le site compte de nombreux panneaux d’interprétation pour en apprendre et en comprendre toujours plus sur la faune et la flore environnante. Pour profiter pleinement de votre randonnée ne partez jamais sans votre carte des sentiers que vous pouvez obtenir dans les bureaux d’information touristique de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent ou télécharger sur le site web de la municipalité de Rigaud.

Prenez de l’altitude ! À Rigaud, deux sites vous accueillent pour de l’hébertisme aérien et plus encore :

– Arbraska Rigaud c’est avant tout la « Rafale », le plus long et le plus haut parcours extrême du Québec.

Plus de 100 jeux dans les arbres, tyroliennes, filets, ponts suspendus promettent sensations et émotions. Vous pourrez aussi participer à une chasse aux trésors, un rallye GPS.

– Mont Rigaud parc Acrobranche c’est Le parc pour la famille. Ici vous retrouverez 100 jeux d'hébertisme aérien dont 23 tyroliennes, 6 parcours d'escalade, 4 trampolines bungee pour plus de 3 heures de plaisir…

Planifiez votre excursion >
Du Mont Rigaud à la rivière des Outaouais


Formule séjour couple

Arbraska Rigaud

+ 1 nuitée Hôtel Howard Johnson

À partir de 60$
(par personne en occupation double + taxes)

Aurez-vous le cran de vous lancé à plus de 700 pieds à bout de tyrolienne ? De vivre des sensations fortes et de vaincre vos peurs ? Arbraska Rigaud, située dans la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, vous propose le plus long et le plus haut parcours aérien au Québec ! Un séjour totalement dépaysant au coeur d’un mont exceptionnel et à deux pas de Montréal !

Aussi disponible :

– Activité au Parc Acrobranche + 1 nuitée à l’Auberge des Gallant, à partir de 90$ (par personne en occupation double + taxes).
– Activité au Parc Acrobranche + 1 nuitée è Les Maisonnettes d’Antan, à partir de 105$ (par personne en occupation double + taxes).

Pour réserver >


Formule séjour famille

Mont Rigaud Parc Acrobranche

+ 1 nuitée Hôtel Howard Johnson

À partir de 170$
(par famille + taxes)

Jeux d’hébertisme, tyroliennes, escalade, trampoline bungee… une multitude d’activités pour petits et grands aventuriers vous attendent. Pour un séjour en famille à 2 pas de Montréal, direction Le Mont Rigaud Parc Acrobranche ! Qui seront les premiers à défier les parcours ? Qui seront les plus courageux ?

Aussi disponible :

– Activité au Parc Acrobranche + 1 nuitée è Les Maisonnettes d’Antan, à partir de 260$ par famille (+ taxes).
– Activité au Parc Acrobranche + 1 nuitée à l’Auberge des Gallant, à partir de 235$ par famille (+ taxes).

Pour réserver >

 

 

L’accueillante plage d’Oka, à un jet de pierre de Montréal !

Crédits photos © Sepaq

Une longue étendue de sable fin se prête généralement bien à la promenade, au volleyball ou simplement au bain de soleil, une pratique courante chez les estivants qui visitent le parc national d’Oka et sa célèbre plage.

Autres activités : baignade, randonnée pédestre, camping


Au lac des Deux Montagnes

La plage est située sur les rives du lac des Deux Montagnes, convergence des rivières des Mille-Îles et des Outaouais, dont une partie se déverse aussi dans le fleuve Saint-Laurent. On peut aussi y louer des canots, des planches à voile et des pédalos. Une aire de pique-nique, une salle à manger et des toilettes sont évidemment disponibles, et pour ceux qui auraient oublié leur maillot de bain, une petite boutique principalement axée sur les accessoires de plage y est aussi aménagée.

En camping ou en « glamping »

Et comme le parc national d’Oka compte par ailleurs de très beaux emplacements de camping, pourquoi ne pas en profiter et y passer la nuit, dans votre tente ou dans une des quatre tentes Huttopia offertes en location? Il faudra seulement vous arrêter au marché local, à Oka (quelques kilomètres après le parc), question de vous pourvoir en nourriture. Agréable et dépaysant !

Les frais de location pour les tentes Huttopia sont pour un séjour d’au moins deux nuitées les fins de semaine, avec frais en supplément pour la literie. N’oubliez pas votre nourriture et une bonne bouteille de vin ! Comme le parc dispose de plusieurs milieux humides et autres marécages, il est tout à fait pertinent de prévoir une bonne lotion chasse-moustiques.

Sur le sentier du Calvaire d’Oka

Pour ceux que quelques heures de plage suffisent, un beau sentier de randonnée pédestre de 4,5 km est aussi tracé dans le parc : le sentier du Calvaire d’Oka. Il s’agit d’un ancien chemin de pèlerinage bordé d’un chemin de croix qui mène à un calvaire. Au sommet du sentier, trois chapelles impressionnent par leur emplacement… De là haut, la vue est splendide: on peut apercevoir toute l’étendue du lac des Deux Montagnes.

Comment s’y rendre

Parc national d’Oka, 2020 chemin d’Oka, Oka, www.sepaq.com/pq/oka

En voiture : à partir de Montréal, suivez l’autoroute 15 Nord, et une vingtaine de kilomètres plus loin, prenez l’autoroute 640 Ouest (l’autoroute se termine littéralement dans le parc national d’Oka !). Il vous suffit de continuer tout droit!

En transport en commun : à la Gare centrale de Montréal, prenez le train de banlieue sur la ligne Montréal/Deux-Montagnes jusqu’à la gare de Deux-Montagnes, puis l’autobus qui se rend aux portes du parc national d’Oka, soit l’Express d’Oka.

Tiré du guide Ulysse Plein air et art de vivre : 125 séjours épicuriens au Québec, par Thierry Ducharme.

 

Concours Entre Cîme et Racines : gagnez une nuitée en forêt

Le concours est maintenant terminé.
Merci de votre participation !

Vous êtes amoureux de la nature ? Vous rêver de vous endormir aux cîmes des arbres ? Participez à notre concours, vous courrez la chance de gagner une nuitée dans un écogîte d’Entre Cîmes et Racines, une valeur de 110 $.

À une heure de Montréal, dans les Cantons-de-l’Est, les 11 écogîtes d’Entre Cîmes et Racines favorisent la détente, l’évasion et un contact unique avec la nature. Décrochez et ressourcez-vous en toute saison sur un domaine forestier de 175 acres.

Pour participer
Inscrivez-vous avant le 31 août 2011.

Voir les règlements du concours.

Du cap Tourmente au Massif

Crédits photo : Bonjour Québec

Tout de suite après la Côte-de-Beaupré, dans la région de Québec, commencent « les Caps », une formation géologique élevée qui a ceci de particulier qu’elle plonge directement dans le fleuve 800 m plus bas. Parcourez cette crête montagneuse à pied pendant quatre jours, pour le plaisir des sens, tout simplement !

Le sentier des Caps dans les nuages

La très belle région de Charlevoix attire les randonneurs avec son magnifique sentier des Caps. De Saint-Tite-des-Caps à Petite-Rivière-Saint-François, le sentier couvre 51 km sur des sommets de 500 m à 800 m d’altitude. Des refuges et des emplacements de camping parsèment le parcours et permettent de prendre le temps qu’on veut pour y déambuler. Il est à noter que ses dénivelés importants conviennent surtout aux marcheurs aguerris. Les vues qui s’ouvrent sur le fleuve tout au long du tracé, et particulièrement depuis les belvédères aménagés, sont littéralement époustouflantes.

Du cap Tourmente, paradis des oiseaux…

La réserve nationale de faune du Cap-Tourmente est un lieu pastoral et fertile dont les battures sont fréquentées chaque année par des nuées d’oies blanches (également connues sous le nom de «grandes oies des neiges»). Les oies s’y arrêtent pendant quelque temps, en automne et au printemps, afin de reprendre les forces nécessaires pour continuer leur voyage migratoire. La réserve dispose d’installations qui permettent de les observer. Au moins 250 autres espèces d’oiseaux et 45 espèces de mammifères y vivent.

…au Massif de Petite-Rivière-Saint-François

Un beau parcours est celui qui débute dans la réserve nationale de faune du Cap-Tourmente, et qui se termine, quatre jours plus tard, au sommet du Massif de Petite-Rivière-Saint-François. Les trois nuitées se passent en refuge rustique, et l’organisme qui gère le sentier s’occupe de transporter votre véhicule du point de départ au point d’arrivée. Plus précisément, au premier jour, on part de la réserve nationale de faune du Cap-Tourmente, pour terminer la journée 7,4 km plus loin, au refuge de La Faille. Le deuxième jour, on parcourt 8,6 km jusqu’au refuge du Cap Gribane. Le troisième jour est le plus ardu, avec 13,7 km à franchir jusqu’au refuge du Cap du Salut. La dernière et quatrième journée mène au sommet du Massif de Petite-Rivière-Saint-François en 9,3km, pour un total de 40 km. Une agréable promenade !

Une récompense bien méritée

Question de se récompenser après quatre jours de marche et quelques sommets plus tard, on descend à l’Auberge La Courtepointe, située tout près du Massif. L’aménagement général est très accueillant et sympathique. La table est bonne et le petit déjeuner particulièrement délicieux. Une belle collection de tableaux et la magnifique vue du fleuve agrémentent le lieu, ce qui termine en confort une excursion sur un des plus beaux sentiers de randonnée pédestre au Québec.

Comment s’y rendre

Sentier des Caps de Charlevoix, 2 rue Leclerc (angle route 138), Saint-Tite-des-Caps, www.sentierdescaps.com
Réserve nationale de faune du cap-Tourmente, 570 ch. du Cap-Tourmente, Saint-Joachim, www.captourmente.com
En voiture : à partir de Québec, prenez la route 138 Est. Suivez les indications vers Sainte-Anne-de-Beaupré et continuez jusqu’à Saint-Tite-des-Caps. L’accueil se trouve sur votre gauche, à l’angle de la rue Leclerc et de la route 138.

Tiré du guide Ulysse Plein air et art de vivre : 125 séjours épicuriens au Québec, par Thierry Ducharme.

Le Parc de la Gatineau s’ouvre à vous !

Crédits photo : Tourisme de l'Outaouais

Cet été encore, Communauto a le plaisir de vous offrir le Parc de la Gatineau ! En effet, des laissez-passer saisonniers se trouvent dans tous nos véhicules de Gatineau ainsi que dans certains des véhicules de Vrtucar à votre disposition à Ottawa. N’attendez plus et profitez tout à fait gratuitement des attraits du Bouclier canadien à seulement 15 minutes du Parlement !

Détente à la plage, baignade, observation de la faune et de la flore, randonnées à pied, à vélo et en patins, escalade… amusez-vous! Et si jamais ce laissez-passer vous donne envie de faire durer le plaisir, sachez que trois sites de camping vous permettent de louer des espaces pour passer la nuit en pleine nature, notamment au Lac Philippe, dont nous vous avons parlé précédemment dans la section « Sorties ».

Pour en savoir plus sur les activités du Parc de la Gatineau, rendez-vous sur le site www.capitaleducanada.gc.ca.
Vous ne pourrez résister à la tentation!

Randonnée dans la région de Saint-Donat

Crédits photo : Tourisme Saint Donat

La région de Saint-Donat est magnifiquement située. Constellée de superbes montagnes, dont quelques-unes avoisinent les 900 m d’altitude, ainsi que d’immenses lacs et de rivières, elle est un des petits coins de paradis de Lanaudière que les amants d’activités de plein air quatre-saisons fréquentent assidûment. Pas trop loin de Montréal, mais juste assez éloignée afin d’éviter l’envahissement touristique, la région offre des dizaines de kilomètres de sentiers de randonnée qu’il vaut la peine d’explorer.

Activités sur place : randonnée pédestre, raquette

Le mont Sourire, à faire en famille

Cette petite randonnée vers le mont Sourire (1,2 km aller-retour) offre une des plus belles vues sur la région pour très peu d’effort. Le sentier ne grimpe pas jusqu’au sommet du mont Sourire, mais plutôt jusqu’au belvédère d’observation. Du stationnement au point de vue, soit une distance de 1 km, le sentier monte modérément mais constamment. Il est large et facile à suivre. La montée ne demande que de 15 min à 20 min d’effort. Le belvédère est situé sur un rocher qui surplombe le lac Ouareau. D’ici, la vue est magnifique. On y distingue le village de Saint-Donat et son église, le lac Ouareau et ses îles, la vallée, ainsi que plusieurs montagnes à l’horizon. Le retour se fait par le même sentier.

La montagne Noire, pour les plus sportifs

La difficulté du sentier qui mène au sommet de la montagne Noire provient du fait qu’il grimpe continuellement et offre très peu d’occasions de se reposer ou de reprendre son souffle. Par contre, il permet d’accéder en un peu plus de 6 km à l’un des plus beaux sommets de Lanaudière, la montagne Noire (875 m). Du haut de la montagne, la vue sur les vallées, les lacs et les montagnes environnantes est tout à fait splendide. On aurait envie de monter encore plus haut! Du sommet, le retour se fait par le même sentier.

Comment s’y rendre

En voiture : autoroute 25, puis route 125 Nord jusqu’à Saint-Donat.

Information

Tourisme Saint-Donat, 536 rue Principale, Saint-Donat, www.saint-donat.ca

Tiré du guide Ulysse On va où aujourd’hui? 150 sorties à Montréal et environs, par Alain Demers.

Excursion du Mont Rigaud à la rivière des Outaouais

 

Crédits photo : Tourisme Suroît

Randonnée dans les sentiers de l’escapade ou tyrolienne à plus de 700 pieds, le Mont Rigaud et ses environs est une destination idéale pour un séjour en amoureux, en famille ou pour une sortie entre amis !

La Balade « du Mont Rigaud à la rivière des Outaouais » est l’un des 11 parcours proposés sur www.balades.ca, la référence pour vos idées d’activités à deux pas de Montréal !

Formule séjour famille

Jeux d’hébertisme, tyroliennes, escalade, trampoline bungee… une multitude d’activités pour petits et grands. Pour un séjour en famille à 2 pas de Montréal, direction Le Mont Rigaud Parc Acrobranche ! Qui seront les premiers à défier les parcours ? Qui seront les plus courageux ?

On vous met au défi ! Go et partez à l’aventure avec votre famille !

Activité au Parc Acrobranche
+ 1 nuitée à l’Hôtel Howard Johnson, à partir de 170$ par famille
+ 1 nuitée è Les Maisonnettes d’Antan, à partir de 260$ par famille
+ 1 nuitée à l’Auberge des Gallant, à partir de 235$ par famille

Pour réserver, rendez-vous au www.balades.ca/du-mont-rigaud-la-riviere-des-outaouais/sejour_famille

Formule séjour couple

Aurez-vous le cran de vous lancer à plus de 700 pieds à bout de tyrolienne ? De vivre des sensations fortes ? De vaincre vos peurs ? Arbraska Rigaud, située dans la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, vous propose le plus long et le plus haut parcours aérien au Québec ! Un séjour totalement dépaysant au centre d’un mont historique et exceptionnel !

Activité à Arbraska Rigaud
+ 1 nuitée à l’Hôtel Howard Johnson, à partir de 60$ par famille
+ 1 nuitée è Les Maisonnettes d’Antan, à partir de 105$ par famille
+ 1 nuitée à l’Auberge des Gallant, à partir de 90$ par famille

Pour réserver, rendez-vous au www.balades.ca/du-mont-rigaud-la-riviere-des-outaouais/sejour_couple

Descente de rapides sur la Jacques-Cartier

Photo : erwan.lher de Flickr - Cette photo est disponible sous la license Paternité 2.0 de Creative Commons.

La rivière Jacques-Cartier sait depuis longtemps faire sauter et sursauter les braves qui s’y aventurent au printemps ou au début de l’été. On peut louer, dans le parc national de la Jacques-Cartier, une embarcation pneumatique (mini-raft) pouvant accueillir six personnes, ainsi que tout l’équipement nécessaire, puis partir à l’aventure sur cette belle rivière au cours tumultueux, mais jamais dangereux.

Autres activités : canot, randonnée pédestre, pêche, ski de fond, raquette.

Rivière patrimoniale

Longue de 177 km, la rivière Jacques-Cartier est la seule rivière du Québec à faire partie du Réseau des rivières du patrimoine canadien, tant pour sa valeur historique et géographique que pour son potentiel récréatif. À l’intérieur des limites du parc national de la Jacques-Cartier, elle compte 26 km de parcours navigable, avec le spectacle des parois escarpées qui s’élèvent à près de 500 m, pour créer un paysage particulièrement impressionnant.

En eau vive

Sauf quand l’eau est à 15°C et plus, la combinaison isotherme est obligatoire et fournie. Apportez tout de même des sous-vêtements de type athlétique, ajustés au corps. De bonnes chaussures à semelles antidérapantes que vous pourrez mouiller seront aussi de mise. Évitez le plus possible les vêtements de coton! Une fois mouillés, ils sèchent lentement et ne vous gardent plus au chaud.

N’oubliez pas votre crème solaire, une bouteille d’eau et une collation.

Des yourtes sont disponibles dans le parc, si vous voulez y passer la nuit.

Le repos du guerrier

Pour vous gâter un peu, offrez-vous un repas à la salle à manger de l’Auberge

Quatre Temps, Le Laké, située à Lac-Beauport et tout près du parc, qui propose un menu raffiné d’inspiration principalement française. La table d’hôte est un peu chère mais vaut le détour. Une terrasse ensoleillée avec vue sur le lac Beauport agrémente le séjour. Vous pouvez aussi jumeler le repas du soir en forfait avec un séjour au spa de l’auberge, très agréable par ailleurs.

Une petite bière?

Si vous vous sentez plus animé, la microbrasserie Archibald, toute de bois vêtue, également à Lac-Beauport, offre un service de resto-bar le midi et le soir. Sa belle terrasse avec foyer et bar extérieur est invitante. Le lieu brasse ses propres bières dont les noms évocateurs (La Matante, La Chippie, La Ciboire) laissent songeur… L’endroit se transforme en un bar très animé le soir, avec à l’occasion des musiciens sur scène.

 Comment s’y rendre

Parc national de la Jacques-Cartier, route 175 N., Stoneham-et-Tewkesbury, www.sepaq.com/pq/jac

À partir de Québec, prenez l’autoroute 73 Nord puis la route 175 vers la réserve faunique des Laurentides. L’entrée du parc se trouve un peu plus loin.

Tiré du guide Ulysse Plein air et art de vivre : 125 séjours épicuriens au Québec, par Thierry Ducharme.