Identifié par

plein air

Îles de la Madeleine : où se loger pour vos vacances d’été !

En été, les Madelinots vous ouvrent littéralement leurs portes. Car si vous pouvez loger dans des gîtes et des hôtels, la plupart des visiteurs optent pour la location de maisons, d’appartements et de chalets. C’est un choix qui s’avère particulièrement intéressant pour les séjours d’au moins une semaine et pour ceux qui voyagent à plusieurs. S’il est toujours recommandé de réserver tôt, il ne faut toutefois pas croire la rumeur qui veut que toutes les places d’hébergement soient réservées très longtemps à l’avance. 

En vous basant sur les conseils du guide Ulysse, vous devriez pouvoir vous dénicher un toit pour votre prochain séjour aux Îles, même s’il s’agit d’une décision de dernière minute. Si tel est votre cas, vous devrez sans doute faire preuve d’un peu de flexibilité et possiblement éviter les semaines les plus achalandées, notamment la dernière de juillet et les deux premières d’août, mais vous n’aurez pas à dormir sur la plage ! 

Location de maisons, d’appartements ou de chalets

Une excellente source d’information est sans nul doute le site Internet de Tourisme Îles de la Madeleine(www.tourismeilesdelamadeleine.com). Vous pourrez notamment y voir des photos des maisons à louer, vérifier leur disponibilité et même faire vos réservations en ligne. Le site www.alouerauxiles.com offre le même type de service.

Quelques propriétaires ou entreprises qui possèdent plusieurs unités d’hébergement, souvent regroupées dans un même lieu, vous proposent également leurs services. En voici une liste non exhaustive, mais qui vous donnera une idée du type de commodités qu’ils peuvent vous offrir.

Chalets de Mme Joseph Chevarie

1732 route 199, île de la Pointe aux Loups, 418-969-2644

Madame Chevarie propose quatre petits chalets tout équipés sur l’île de la Pointe aux Loups. Vous serez à proximité de la plage de la Dune du Nord.

Appartements de La Grave

967 route 199, Havre-Aubert, île du Havre Aubert, 418-937-2086 ou 418-937-2158

Les Appartements de La Grave propose trois appartements situés à la même adresse, directement sur le Site historique de La Grave. Avant de vous y installer, assurez-vous que vous désirez vivre au rythme du lieu.

Chalets de la Baie

171 ch. Martinet, Havre-Aubert, île du Havre Aubert, 418-937-2955 ou 418-937-0763

Les Chalets de la Baie sont un ensemble de six chalets situés au bout d’une route secondaire à moins de 2 km du Site historique de La Grave. Chaque chalet peut accueillir quatre personnes et dispose d’une chambre fermée, d’une salle de bain privée et d’un salon-cuisine.

Domaine des Vacanciers

290 ch. de la Dune-du-Sud, Havre-aux-Maisons, île du Havre aux Maisons, 418-969-4312 ou 418-937-7775

Le Domaine des Vacanciers propose 12 chalets avec un accès direct à la très populaire plage de la Dune du Sud et à ses magnifiques falaises. Les chalets disposent de une à trois chambres et peuvent accueillir un maximum de six personnes.

Les Chalets et maisonnettes La Martinique

552 route 199, L’Étang-du-Nord, île du Cap aux Meules, 418-986-4605 ou 888-986-5777,
www.ilesdelamadeleine.com/lamartinique 

Face à la baie de Plaisance et à la plage de la Martinique, ces 17 chalets colorés composés de deux chambres fermées et disposant d’un divan-lit peuvent recevoir jusqu’à six personnes.

Le Presbytère

288 route 199, Havre-aux-Maisons, 418-969-1789 ou 418-561-7876 

Voisin du Domaine du Vieux Couvent et partageant avec lui une superbe vue sur la grande bleue, Le Presbytère propose trois appartements tout équipés comptant une ou deux chambres fermées et pouvant accueillir de quatre à six personnes. Location à la semaine seulement.

Maison chez l’Père

19 ch. Renaud, Bassin, Havre-Aubert, île du Havre Aubert, 418-937-7879 ou 418-937-5045,
www3.telebecinternet.com/monique009

 Cet ensemble de trois condos tout équipés est situé à proximité du phare de l’Anse-à-la-Cabane. Un coin tranquille avec accès à une petite plage et la possibilité de faire de belles randonnées le long du littoral.

À la Maison d’en Haut

251 ch. d’en Haut, Havre-Aubert, 418-937-5764

Le site propose une splendide maison et un chalet coquet, tout équipés et pouvant accueillir de quatre à six personnes. Situées au pied des buttes des Demoiselles et à 20 min de marche du Site historique de La Grave, les unités offrent une vue panoramique sur la mer.

Sarcelle et Bécasseau

1022 route 199, Havre-Aubert, île du Havre Aubert, 418-937-1109, 

Deux unités sont aménagées directement sur le Site historique de La Grave dans autant de bâtiments conçus à l’image des salines, ces anciennes cabanes de pêcheurs qui occupaient jadis le site.

Chalets-Maisons Line Danis

îles du Havre Aubert et du Cap aux Meules, 418-986-5380 ou 418-937-8803

Line Danis propose deux chalets situés directement sur la plage de Portage-du-Cap, qui donne sur la baie de Plaisance. Trois maisons sont également disponibles du côté du chemin de Gros-Cap, sur l’île du Cap aux Meules.

Hôtel de la Grave – Maison et Pavillons de vacances

930 ch. de la Grave, Havre-Aubert, 418-937-4724, www.hoteldelagrave.com

Anciennement connu sous le nom de Maison chez Charles Painchaud, l’Hôtel de la Grave a ouvert ses portes en 2010. La maison principale peut accueillir jusqu’à 10 personnes dans cinq chambres aménagées à l’étage. Deux maisonnettes tout équipées sont disponibles pour location.

Au Pied de la Butte Ronde

111 ch. des Échouries, île du Havre aux Maisons, 418-937-4191,
www.aupieddelabutteronde.com 

Comme le nom de l’endroit l’indique, c’est au pied de la Butte ronde que l’on vous invite ici à séjourner. Un hébergement haut de gamme vous est proposé dans un des deux appartements aménagés dans la maison principale ou dans une des maisonnettes situées à proximité.

Extrait du guide Ulysse Îles de la Madeleine, disponible en version papier et en format numérique au www.guidesulysse.com.

Par Jean-Hugues Robert

Défi nature 30 x 30 : trucs et astuces pour réussir son défi !

 

defi30x30
Crédits photo © Fondation David Suzuki

Il peut sembler impossible de trouver 30 minutes par jour pendant 30 jours pour être dans la nature. De plus, lorsque l’on vit dans une zone urbaine, la nature peut nous sembler inaccessible, ce qui est pourtant faux. Toutefois, il suffit d’intégrer quelques légers changements dans nos habitudes au travail comme à la maison et d’observer autour de nous pour réussir ce Défi.

Pour une deuxième année consécutive, Communauto est heureuse de relever le Défi nature 30 x 30 de la Fondation David Suzuki. Qui sais, vous pourriez y prendre goût ! S’immerger régulièrement dans un environnement naturel comme un parc, un pré ou une forêt peut contribuer à réduire le stress et les symptômes de troubles de l’attention, à renforcer le système immunitaire, à augmenter le niveau d’énergie et à stimuler la créativité.

Où se trouve la nature la plus proche ?

La nature n’est pas une destination, elle se trouve littéralement dans votre cour arrière. Les espaces verts ne sont pas loin; en effet, il suffit de se rendre au parc ou au jardin le plus près. Les jardins communautaires, les sentiers, les rivières et les plages permettent d’intégrer une brève distraction à votre routine quotidienne. Les oiseaux, abeilles et autres animaux sont toujours à proximité; il faut simplement prendre le temps d’observer et d’écouter. La nature est partout, profitez-en !

Suggestions pour le travail

  • Prenez votre prochaine pause-café au parc.
  • Transformez un banc de parc en nouveau lieu de réunion.
  • Pour votre prochaine rencontre de travail, faites une marche dans la nature.
  • Vous êtes resté assis toute la journée ? Allez faire des étirements au parc. Votre dos et votre cerveau vous en remercieront !
  • Trouvez le deuxième espace vert le plus proche de votre bureau.
  • Le prochain jour ensoleillé, organisez un pique-nique avec les collègues.
  • Une belle journée ensoleillée ! L’absorption des rayons du soleil augmente la productivité et la satisfaction. Sortez prendre une marche !

Vous désirez en savoir plus sur les bienfaits de la nature sur notre bien-être ?
Rendez-vous sur le site de la Fondation David Suzuki pour consultez leur articles.

Bon défi !

Source : Fondation David Suzuki

 

L’Écomarché de l’Île Saint-Bernard est de retour !

Ecomarche
Crédits image © Héritage Saint-Bernard

L’Écomarché de l’île Saint-Bernard approche à grands pas ! Plus de 60 exposants de la région et d’ailleurs au Québec vous attendent les 24 et 25 août prochains pour cette grande fête en plein air prônant la consommation écoresponsable. Vous pourrez y découvrir des produits écologiques, de l’artisanat de qualité, de délicieux produits du terroir, le tout sur un site des plus enchanteurs !

Voyez en spectacle Les Charbonniers de l’enfer, Mad’Moizèle Giraf, le Quatuor de l’île et Danse de marché. Un service gratuit de navette sera également offert au départ du stationnement incitatif de Châteauguay (boulevard Saint-Jean-Baptiste), en faisant un arrêt au stationnement RL Marine (coin Notre-Dame et Saint-Bernard) pour se rendre à l’île Saint-Bernard.

C’est un rendez-vous !
Communiqué et programmation ici.

Fondé en 1987, Héritage Saint-Bernard est un organisme sans but lucratif œuvrant en environnement. Sa mission première est la protection, l’aménagement, la mise en valeur et la gestion des territoires naturels qui lui sont confiés.

L’organisme a également pour objectif d’offrir des activités éducativesrécréotouristiques et patrimoniales compatibles avec la vocation des lieux. De cette manière, Héritage Saint-Bernard entend accroître l’intérêt des citoyens pour la faune et la flore, tout en les sensibilisant à l’importance d’en assurer la conservation pour les générations futures.

Au fil des années, de nombreuses activités ont été mises sur pied afin d’amener les gens à prendre part activement à la protection de la planète.

Bonne découverte !

 

Duluth en’Arts revient en 2013 avec encore plus de musique !

DuluthArts
Crédits image © Duluth en’Arts

C’est avec enthousiasme que nous vous invitons à la 2ième édition de « Duluth En’Arts ». Le succès obtenu l’an dernier et les commentaires des plus positifs des gens du milieu, ont incité et encouragé les organisateurs à vous présenter un deuxième festival culturel ouvert à tous.

Cette année la programmation compte 33 prestations musicales : du classique, du flamenco, du jazz, du reggae… vous seront présentées par des artistes de grand talent. Et le dimanche, des peintres à l’oeuvre seront présents en même temps que les musiciens au petit parc à l’angle de l’avenue Duluth et Laval.

Venez passer du temps agréable et faire des découvertes !

Pour plus d’information sur la programmation >

 

Ski de fond en ville : des dizaines de kilomètres pour s’élancer !

skiFond
Crédits image @ Communauto

Les mordus de ski de fond de Montréal, Québec, Sherbrooke et Gatineau le savent : des sentiers les attendent tout près. Nul besoin de prendre la voiture ou de faire de longs préparatifs. La cerise sur le gâteau ? L’accès aux sites est gratuit. Alors, pour profiter de l’hiver pendant qu’il en est encore temps, suivez le guide !

À Montréal

Nombreux sont les sentiers où l’on peut s’élancer ! Avec ses 22 km de pistes pour pratiquer le pas classique ou le pas de patin, le parc du Mont-Royal est évidemment un incontournable. On s’y rend à bord de l’autobus 11 depuis la station de métro Mont-Royal et on passe par le pavillon du lac aux Castors pour y louer l’équipement nécessaire.

Les fondeurs de l’est de la ville prendront plaisir à découvrir les pistes du Jardin botanique, qui rejoignent celles du parc Maisonneuve. Au total, on y trouve 10 km de sentiers, dont 2,7 km pour le pas de patin. Attention : vous trouverez certains services au chalet d’accueil, mais pas la location d’équipement. Autobus : 132, 139, 197 ou 185; métro : stations Viau ou Pie-IX.

Au sud-ouest de la ville, le superbe parc Angrignon est idéal pour les débutants : les trois sentiers totalisant 10 km traversent un site bien plat, ce qui leur facilitera la tâche. Deux de ces pistes, réservées au pas classique, ceinturent un étang. Notez par ailleurs qu’il faut apporter son propre équipement. La station Angrignon étant située à proximité, on s’y rend en métro.

Pour d’autres idées de sites près de chez vous, consultez notre article Les grands parcs de Montréal, (re)découvrez-les !

À Québec

Deux sites se démarquent à Québec pour leur accessibilité. Les célèbres plaines d’Abraham offrent ainsi 12,6 km de sentiers pour débutants et intermédiaires avec, en prime, une vue imprenable sur le fleuve. Deux refuges chauffés accueillent les mordus du pas classique et du pas de patin, qui peuvent aussi profiter d’une salle de fartage et d’une boutique de location. Des cours sont même offerts le dimanche. Oubliez cependant les escapades en soirée : l’accès au site se termine à 16 h 30 chaque jour. L’écolobus de même que les lignes 11, 800 et 801 desservent le site. Conditions de ski : 418 648-4212.

En plein cœur de Limoilou, le très enchanteur Domaine de Maizerets permet de skier jusqu’à 16 h tous les jours. En famille, parcourez 11 km de pistes classiques faciles, puis réchauffez-vous auprès d’un bon feu de foyer ! Location d’équipement sur place. Visitez le site Web du Domaine pour vous informer de l’état des pistes, puis sautez à bord de l’autobus 53 pour vous y rendre.

À Gatineau

Véritable oasis de paix à proximité du centre-ville, le parc du Lac Beauchamp offre plusieurs sentiers entretenus, sur 8 km au total, à parcourir de jour comme de soir. Location d’équipement sur place. Accès au parc par le boulevard Maloney Est; les autobus 74, 96 ou 78 vous y mèneront. Conditions de ski : 819 669-2548.

À Sherbrooke

Autre site remarquable en milieu urbain, le parc du Mont-Bellevue est sillonné de nombreux sentiers entretenus totalisant 7 km. Les fondeurs peuvent se rendre au sommet de non pas un, mais deux monts, soit les monts Bellevue et John-S.-Bourque. De plus, une boutique de vente et de location, une cafétéria et un casse-croûte facilitent les escapades improvisées. On s’y rend en prenant les autobus 8, 9, 11 ou 14.

Le parc du Bois-Becket est aussi une belle option pour les amants de la nature. 6 km de pistes y parcourent une forêt ancienne (le plus vieil arbre aurait 270 ans) fréquentée par des chevreuils et de nombreuses espèces d’oiseaux. Outre vos jumelles, apportez votre équipement : aucun service de location n’est offert sur place. L’autobus 16 peut vous y déposer.

Découvrez deux autres sites en lisant notre article Raquette et ski de fond au cœur de Sherbrooke .

 

Le RTC vous amène à l’Hôtel de glace !

HoteGlace
Crédits photo @ Montage images Hôtel de Glace / RTC

D’année en année, l’Hôtel de glace attire son lot de visiteurs, et pour cause ! L’œuvre d’art provoque l’émerveillement et subjugue par l’ampleur des défis techniques qu’elle représente. Cette année, l’hôtel entièrement redessiné nous convie à un voyage ludique et instructif inspiré de Jules Vernes. Si le célèbre personnage était là, qu’aurait-il découvert, au centre de l’hiver ?

Parmi les grands événements de la programmation, ne manquez pas la soirée DJ au Bar de glace (le 8 mars), les jeux de glace pour les enfants pendant la relâche (accès gratuit pour les enfants et tarif privilégié pour les adultes résidents de Québec) et les fins de semaine à la Cabane à sucre de glace.

Pour vous y rendre, montez à bord du métrobus 801, qui vous déposera tout près, et n’oubliez pas de profiter de l’association du Réseau de transport de la Capitale avec l’Hôtel de glace : jusqu’au 24 mars, les détenteurs d’une carte OPUS du RTC (toutes catégories) bénéficieront d’un rabais de 2 $ à l’achat d’un billet d’entrée sur présentation de leur titre de transport.

Pour plus de renseignements sur cette offre, cliquez ici.

 

À la recherche d’activités cet hiver ?

Balades.ca
Crédits photo © Balades.ca

Pour la nouvelle année, Balades.ca vous invite à profiter des joies de l’hiver !

Partez à l’aventure au cœur d’une forêt d’érables enneigés et détendez-vous dans des lieux d’hébergement exceptionnels. Au programme: ski de fond, raquette, ski alpin, glissade, randonnée à la cime des arbres en flanc de montagne, cabane à sucre et même soins de beauté au cœur d’un noyau villageois.

Balades.ca vous suggère L’escapade Les sentiers du Mont Rigaud et la Base de Plein Air des Cèdres !

L’escapade-Les sentiers du Mont Rigaud vous accueille avec plus de 25 km de sentiers ! Que vous soyez débutant ou expert, ces sentiers sillonnent le Mont Rigaud et vous offrent du plaisir peu importe votre niveau!Profitez de la nature qui vous entoure et admirez le paysage au point d’observation du sentier du Haut-Lieu. Le chalet est ouvert du vendredi au lundi, de 9h00 à 16h00.

Si vous désirez déplacer de l’air, la Base de Plein Air les Cèdres est l’endroit idéal pour pratiquer vos sports d’hiver préférés ! Glissade, ski de fond, randonnée, raquette ou encore l’hébertisme, le plaisir est au rendez-vous ! De plus, il y a possibilité de location sur le site ainsi que de l’animation et activités spéciales pour les groupes !

Initiation d’hiver 

Pour les indécis, on retrouve le forfait «Initiation d’hiver» qui comblera certainement vos attentes d’un parfait séjour d’hiver ! Vous débuterez votre séjour avec 4 heures de ski au Mont Rigaud, suivies d’une nuitée à l’Auberge du Mont Rigaud. Vous profiterez par la suite d’une journée complète à la Base de Plein Air les Cèdres ! Le forfait est offert à partir de 248 $ (taxes incluses) pour une famille de 2 adultes et 2 enfants. Mode de paiement : Il s’effectue auprès des différentes activités sur le lieu de l’activité.

 

Randonnée hivernale dans le parc Michel-Chartrand

Chartrand
Crédits photo © Rive-Sud Express

Situé sur la Rive-Sud de Montréal, le « parc régional de Longueuil » porte depuis quelques années le nom de Michel Chartrand, un syndicaliste fort connu. Il offre de nombreuses activités aux amateurs de plein air et d’écologie. Petits lacs, colline et balades en forêt attendent les randonneurs. Une centaine d’espèces d’oiseaux y ont été répertoriées à ce jour et, hiver comme été, quelques chevreuils viennent s’y balader !

Au son des oiseaux

Plusieurs sentiers du parc sont accessibles en hiver pour la marche. Se balader à travers la forêt, dans un réseau de sentiers bien balisés et bien entretenus, ou se faire distraire par le chant de quelques oiseaux permet d’oublier pour quelques instants le rythme de la ville… pourtant si proche.

Au cœur de la nature

Petits lacs, colline et espaces enneigés attendent le randonneur. Du haut de la colline, la vue sur Montréal et le mât du Stade olympique est très jolie. L’observation de la nature est possible sur presque l’ensemble du territoire. À ce jour, plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux ont été identifiées. Plusieurs mangeoires sont installées dans le parc. D’ailleurs, le Club d’ornithologie de Longueuil y est très actif, organisant des sorties de sensibilisation et des conférences.

Services et installations : stationnement, pavillon d’accueil, toilettes, casse-croûte

Comment s’y rendre

Parc Michel-Chartrand, 1895 rue Adoncour, Longueuil
450-468-7619
www.longueuil.ca

En communauto au départ de Montréal : prenez le pont Jacques-Cartier et les boulevards Roland-Therrien et Curé-Poirier Est, ou l’autoroute 20 et les boulevards Marie-Victorin et Jean-Paul-Vincent. Le parc est situé entre la rue Adoncour et les boulevards Curé-Poirier, Jean-Paul-Vincent et Fernand-Lafontaine.

Tiré du guide Ulysse Randonnée pédestre au Québec, par Yves Séguin.

 

Ski et feu de bois à l’incontournable Tremblant

Tremblant
Crédits photo © Communauto

En raison de sa relative proximité de Montréal, il s’est développé à Tremblant une industrie touristique qui offre un niveau de confort pratiquement inégalé à ce jour au Québec. Dévalez des pistes neigeuses de haut calibre en planche ou à skis pour ensuite errer tranquillement dans le petit village touristique de Tremblant, avec ses cafés et boutiques. Le repas et la nuitée ne sont pas en reste. Voyez plutôt.

Les Alpes québécoises 

Fondée en 1938, la Station Mont Tremblant, appelée tout simplement «Tremblant» par ses fans, est l’un des plus importants centres récréotouristiques d’Amérique du Nord. Elle offre maintenant une quinzaine de pistes sur le versant Soleil, orienté plein sud et protégé du vent. En tout, la station compte 95 pistes sillonnant ce mont de 875 m d’altitude pour un dénivelé de 645 m, auxquelles il faut ajouter trois parcs à neige, avec sauts et rails pour les amateurs de sensations fortes! Sans parler de l’agréable village de sports s’étendant à son pied. Les 6 km de la Nansen ne feront qu’amplifier l’enthousiasme des débutants; les pistes Zig Zag et Vertige, comme leur nom le laisse présager, enflammeront les experts; et les 77 ha de sous-bois enchanteront les aventuriers.

La montagne tremblante

Les Algonquins prétendent que le mont Tremblant, qui surplombe un beau pays de lacs et de forêts, est habité par des esprits qui le font trembler de colère lorsqu’un individu ou un intrus ne respecte pas les règles édictées par le conseil des Manitous (autorités surnaturelles pouvant s’incarner dans des personnes ou dans des objets). Ces lois sacrées sont les suivantes : Ne tue point, sauf pour te défendre ou par nécessité. Aime la plus humble des plantes et respecte les arbres.

Dans les bras de Morphée

Côté hébergement, le choix ne manque certainement pas dans la région. Le Refuge B&B (2672 ch. du Village, Mont-Tremblant, 819-681-0278 ou 888-681-0278, www.refuge-tremblant.ca) propose deux chambres et trois suites dans une magnifique maison en bois. D’ici, la vue est tout simplement incroyable. Les douches en céramique, les lits douillets et les services disponibles (chaque unité dispose d’un ordinateur avec Internet) sont garants du haut niveau de confort des lieux. Le propriétaire est discret, et le gîte se trouve à quelques kilomètres de Tremblant, dont les pistes sont visibles même si vous avez encore la tête sur l’oreiller !

Pour ceux qui s’y rendent en groupe, Côté Nord Tremblant (141 ch. du Tour-du-Lac, Lac-Supérieur, 819-688-5201 ou 888-268-3667, www.cotenord.ca) offre en location à court ou long terme plus de 50 chalets de bois rond de très grand luxe. Chaque chalet peut accueillir de 4 à 10 personnes. Situés en retrait de la route, les chalets sont de type traditionnel, mais procurent tout le confort moderne auquel on peut s’attendre (cuisine complète, salle de bain avec baignoire à remous dans certains, salon, foyer en pierre, balcon avec vue…). Côté Nord Tremblant est associé au restaurant Caribou (où se trouve aussi le bureau d’accueil pour les chalets), qui offre le service de restauration in situ en plusieurs formules.

Vin et festin

D’ailleurs, au Restaurant Caribou (141 ch. Tour-du-Lac, Lac-Supérieur, 819-713-0533), la jeune chef Suzanne Boulianne vous préparera un repas que vous ne pourrez pas oublier de sitôt. Elle concocte des petits plats ultra-imaginatifs, comme des rouleaux impériaux au canard avec sauce épicée, des raviolis à la viande d’orignal et autres plats de gibier succulents. La chef Boulianne mise sur les produits québécois, et tout ce qu’elle sert atteste son enthousiasme et son talent.

Tous les soirs, le menu comprend de trois à cinq amuse-gueules et plats principaux (le caribou demeure toujours de la partie). La carte des vins est très convenable, et le verre à quelques dollars est délicieux. La salle à manger, épurée, confortable et décorée de boiseries, offre une belle vue sur le lac, hiver comme été. Il est conseillé de réserver à l’avance. Quelle que soit votre option d’hébergement dans la région, le Restaurant Caribou est un incontournable.

Comment s’y rendre

Station Mont Tremblant, 1000 ch. des Voyageurs, Mont-Tremblant
1 888-736-2526
www.tremblant.ca

En communauto : de Montréal, prenez l’autoroute 15 Nord puis la route 117 jusqu’au village de Mont-Tremblant (secteur de Saint-Jovite), enfin suivez les indications.

Durée du trajet de Montréal : 1h45; de Québec : 4h45.

Tiré du guide Ulysse Plein air et art de vivre : 125 séjours épicuriens au Québec, par Thierry Ducharme.

 

En kayak cet hiver sur la côte de Charlevoix !

Crédits photo © Katabatik Kayak Charlevoix

Normalement, le kayak se pratique en été et par temps clément. Mais avis aux aventuriers et à ceux qui recherchent une expérience nautique sortant de l’ordinaire, vous avez l’occasion de naviguer sur le fleuve Saint-Laurent, au large de Charlevoix, pendant que les glaces se promènent et qu’une fine neige recouvre le majestueux paysage environnant

Une sortie originale

Katabatik Kayak Charlevoix est une petite entreprise dynamique qui propose une excursion hivernale en kayak de mer d’une durée de 4h, de Cap-à l’Aigle à La Malbaie aller-retour (6 km). Offrant vêtements isothermiques et encadrement professionnel (plus serré que d’ordinaire), l’activité s’avère aussi sécuritaire en hiver qu’en été, avec l’originalité en plus!

Information : Katabatik Kayak Charlevoix, 418-665-2332 ou 800-453-4850, www.katabatik.ca
Accueil : Marina-Port de Refuge de Cap-à-l’Aigle, 10 rue de la Grève, La Malbaie

Pensez-y

L’activité a lieu seulement sur réservation. Tout l’équipement est fourni. Un appareil photo semble tout à fait approprié. Prévoyez peut-être deux jours de disponibilité, afin de maximiser vos chances d’obtenir des conditions météo favorables.

Rendez-vous de l’après-kayak

Peu après cette escapade au grand air, on peut aller à La Malbaie se réchauffer et prendre un petit apéro au Café Chez-Nous (1075 rue Richelieu, Pointe-au-Pic, 418-665-3080, www.cafecheznous.com), un « bistro européen » dont l’ambiance chaleureuse ne se dément pas. On y trouve quelques portos et des bières locales.

Fin de journée gastronomique

La journée ne saurait être complète sans un arrêt à l’une des grandes tables de la région, sinon du Québec : le restaurant Vices Versa (216 rue St-Étienne, Pointe-au-Pic, 418-665-6869, www.vicesversa.com), également à La Malbaie. Monsieur et madame sont deux chefs d’expérience, et ils vous offrent la formule « trois plats à prix unique », pour toute une expérience gourmande. La cuisine est hautement créative et gastronomique, et l’ambiance très chic et épurée.

Comment s’y rendre

En voiture : Pour rejoindre Cap-à-l’Aigle au départ de Québec, suivez la route 138 jusqu’à La Malbaie, puis prenez le pont à gauche dans le centre-ville et enfin tournez à droite 3 km plus loin. Durée du trajet à partir de Québec : 1h30; durée du trajet à partir de Montréal : 4h30.

Tiré du guide Ulysse Plein air et art de vivre : 125 séjours épicuriens au Québec, par Thierry Ducharme.

 

La Riviera Maya : nature, histoire et aventure !

Crédit photo © Guides de voyage Ulysse

La côte mexicaine de la mer des Caraïbes qui porte le nom de Riviera Maya est une destination touristique de plus en plus prisée. Ce nom évocateur des premiers occupants de la région fait référence au littoral entre le village de Puerto Morelos et le village de Punta Allen, situé dans la Reserva de la Biosfera Sian Ka’an, au sud du village de Tulum.

Des attraits très variés
Si Cancún demeure le haut lieu du tourisme en « tout compris », la Riviera Maya propose une alternative plus conviviale et mérite bien plus qu’une simple excursion. C’est une destination en soi, et ses nombreux attraits sauront satisfaire ceux qui sont à la recherche des beautés de la nature et des activités qui s’y rattachent. Les quelques sites archéologiques qui ont été mis en valeur et ouverts au public donnent un aperçu fort intéressant de ce qu’était la vie des Mayas avant l’arrivée des Espagnols.

Le long des quelque 200 km de littoral s’égrènent des douzaines de très belles plages, certaines jalonnées de complexes hôteliers de grand luxe et d’autres de cabañas rustiques. Au large des côtes, le grand récif maya, le deuxième plus long système de corail au monde, offre une vision fantasmagorique des fonds marins.

Les anciennes villes mayas en ruine partagent ce magnifique paysage avec des constructions récentes érigées pour satisfaire l’achalandage toujours croissant des touristes venus de l’Europe et des Amériques.

Les premiers occupants de la région parlaient le maya yucatèque, et, même si aujourd’hui la langue officielle est l’espagnol, la plupart des descendants mayas parlent toujours le yucatèque. Depuis quelques années, de nouveaux arrivants parlent  le français, l’allemand ou l’italien, et confèrent une atmosphère cosmopolite à ce paradis. L’anglais est évidemment parlé presque partout.

Un développement touristique rapide
L’engouement qu’a connu Cancún a donc ouvert de nouvelles perspectives aux visiteurs en quête d’un cadre plus intime. L’infrastructure touristique du corridor entre Cancún et Tulum a pris forme au début des années 1990, avec l’ouverture des premiers hôtels d’importance. Si quelque 300 000 visiteurs s’y sont rendus en 1995, la région aurait depuis dépassé le cap des 3.5 millions de visiteurs par année ! On estime aujourd’hui que la Riviera Maya dispose de plus de 30 000 chambres réparties dans près de 400 lieux d’hébergement, dont la majorité se trouvent autour de Playa del Carmen.

En une vingtaine d’années, la Riviera Maya est donc devenue une destination de première importance; si Puerto Morelos a gardé ses airs de village de pêcheurs, tout autour les attraits touristiques ont poussé comme des champignons. Le village de Playa del Carmen est devenue une ville de près de 150 000 habitants, très populaire auprès des touristes en quête d’une ambiance plus authentique que sa grande sœur Cancún. La magnifique plage au sud du site archéologique de Tulum, jadis paradis des amateurs de confort rudimentaire et de naturisme, compte maintenant  une multitude d’hôtels et de cabañas.

Le village qu’est Tulum Pueblo n’a pas subi les mêmes transformations que la côte, mais il offre dorénavant tous les services nécessaires au tourisme de masse (de la location de voitures au médecin parlant le français ou l’anglais, en passant par les restaurants proposant des menus internationaux). Tulum Pueblo s’avère non seulement le point de départ vers les grandes destinations telles que Palenque ou Tikal, mais aussi un lieu d’arrêt et de repos pour un nombre croissant de vacanciers et de bourlingueurs. Ses petits hôtels et restaurants familiaux n’ont rien à envier à ceux des autres destinations de la Riviera Maya.

Activités de plein air
Mis à part le surf, la presque totalité des sports nautiques se pratiquent le long de la Riviera Maya. Les grands hôtels de la Riviera Maya louent habituellement l’équipement nécessaire à la pratique de ces sports. On y offre des journées de familiarisation à la plongée sous-marine et aussi le service de navette pour le club de golf de Playacar ou de Puerto Aventuras. Vous trouverez aussi des boutiques de location d’équipement dans les agglomérations urbaines ainsi que sur toutes les grandes plages de la Riviera Maya.

Les amateurs de sports d’aventure, comme la randonnée en véhicule tout-terrain, la randonnée pédestre dans les sentiers de la forêt tropicale ou les excursions en bateau dans les mangroves, trouveront un nombre surprenant d’agences spécialisées qui sauront satisfaire toutes leurs exigences. De nombreux parcs écologiques ont été aménagés et font aujourd’hui partie des attraits touristiques incontournables de la région.

Extraits du guide Ulysse Cancún et la Riviera Maya

 

Voyageurs : tout ce que vous devez savoir pour réussir votre voyage

Crédit image © Communauto

Vous partez en voyage prochainement ou planifiez de le faire ? Avez-vous tout bien préparé ? Êtes-vous certain d’avoir pensé à tout ? Comment s’assurer de n’avoir rien oublié pour réussir votre voyage ? Voilà bien des questions qui méritent des réponses et des conseils.

Si vous cherchez des trucs et astuces pour mieux planifier votre voyage, le Guide pratique du voyageur de Protégez-Vous est une ressource essentielle !

Très complet, le Guide passe à travers plusieurs sujets :

  • Le tourisme et le développement durable
  • Bien choisir sa destination
  • Le budget de voyage : avant, pendant et après
  • Les hôtels, clubs, gîtes et auberges : comment faire le bon choix ?
  • Les items à ne pas oublier avant de partir
  • Les assurances voyage
  • Choisir le bon moyen de transport
  • Bien manger en voyage
  • Les maladies à surveiller

Le Guide offre également plusieurs conseils pour planifier vos déplacements. N’hésitez pas à faire du cocktail transport en voyage, en plus d’être pratique et économique, vous réduirez votre emprunte écologique !

Pour plus d’information, consultez l’article sur le Guide pratique du voyageur >

 

Préparez-vous pour l’hiver avec le FestiNeige de MEC !

Crédit photo © MEC

De Montréal à Québec, en passant par Longueuil, le FestiNeige de MEC est d’abord un événement familial qui s’adresse à tous les mordus de sports d’hiver. En vous inscrivant, vous pourrez participer à plusieurs ateliers, faire l’essai de nouveaux produits en démonstration et vendre votre équipement qui ne sert plus !

En plus de profiter de nombreux ateliers, vous pourrez participer à des séances d’informations, des conférences, des cliniques de fartage et des sorties-ateliers. Pour participer au FestiNeige, vous devez être membre de la coopérative. Au coût de 5 $ seulement, devenez membre dès aujourd’hui et faites la découverte de la plus grande coopérative de plein air au Canada.

Pour plus d’information, consultez les programmes par ville :

Montréal
FestiNeige MEC
samedi 17 novembre

Québec
FestiNeige MEC
dimanche 25 novembre

Longueuil
FestiNeige MEC
dimanche 18 novembre

Bon festival et bon début de saison !

 

Du Mont Rigaud à la rivière des Outaouais !

Crédits photo © Balades.ca

Le Mont Rigaud c’est la destination autant des amateurs de plein air et de nature que des amateurs de sensations fortes. Que vous soyez en famille avec de jeunes enfants, entres amis un peu casse-cou, ou à deux pour une balade détente, la foret d’érable luxuriante de Rigaud vous ouvre grand les bras.

Le Mont Rigaud se découvre au sol et dans les airs…
Les sentiers de l’Escapade c’est 25 km de sentiers accessibles gratuitement et réservés à la randonnée pédestre et à l’équitation en été. Le site compte de nombreux panneaux d’interprétation pour en apprendre et en comprendre toujours plus sur la faune et la flore environnante. Pour profiter pleinement de votre randonnée ne partez jamais sans votre carte des sentiers que vous pouvez obtenir dans les bureaux d’information touristique de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent ou télécharger sur le site web de la municipalité de Rigaud.

Prenez de l’altitude ! À Rigaud, deux sites vous accueillent pour de l’hébertisme aérien et plus encore :

  • Arbraska Rigaud c’est plus de 100 jeux dans les arbres, tyroliennes, filets, ponts suspendus promettent sensations et émotions. Vous pourrez aussi participer à une chasse aux trésors, un rallye GPS.
  • Mont Rigaud parc Acrobranche c’est Le parc pour la famille. Ici vous retrouverez 100 jeux d’hébertisme aérien dont 23 tyroliennes, 6 parcours d’escalade, 4 trampolines bungee pour plus de 3 heures de plaisir…

Du Mont Rigaud à la rivière des Outaouais

Formule Séjour couple

Arbraska Rigaud
+ 1 nuitée à l’Auberge du Vieux Kitzbühel

Aurez-vous le cran de vous lancé à plus de 700 pieds à bout de tyrolienne ? De vivre des sensations fortes et de vaincre vos peurs ? Arbraska Rigaud, située dans le Suroît, vous propose le plus long et le plus haut parcours aérien au Québec ! Un séjour totalement dépaysant au coeur d’un mont exceptionnel et à deux pas de Montréal !

Pour en savoir plus, cliquez ici >

Formule Séjour famille

Mont Rigaud Parc Acrobranche
+ 1 nuitée à l’Auberge du Vieux Kitzbühel

Jeux d’hébertisme, tyroliennes, escalade, trampoline bungee… une multitude d’activités pour petits et grands aventuriers vous attendent. Pour un séjour en famille à 2 pas de Montréal, direction Le Mont Rigaud Parc Acrobranche ! Qui seront les premiers à défier les parcours ? Qui seront les plus courageux ?

Pour en savoir plus, cliquez ici >

 

Rabais et privilèges : en avez-vous profité cet été ?

Crédits photo © Communauto

Depuis ses tout débuts, Communauto offre des rabais exclusifs à ses abonnés. Avant tout, c’est pour remercier et gâter tous nos usagers de leur fidélité que nous avons développé plusieurs partenariats avec des entreprises d’ici qui prônent des valeurs sociales et environnementales semblables aux nôtres. Avec plus d’une trentaine de rabais dans plus d’une dizaine de catégories différentes, nous avons à cœur de répondre aux besoins de nos abonnés.

Passant du vélo aux assurances, de l’hébergement en nature à la restauration santé, des loisirs aux vêtements éthiques, nous souhaitons permettre à nos abonnés de bénéficier de ces privilèges tout en contribuant au bien-être de leur environnement en choisissant des produits de qualités et socialement responsables.

Saviez-vous que vous avez droits à ces rabais exclusifs ? Si oui, en avez-vous profité cet été ? Avec des partenaires tels que Via Rail, les locateurs de véhicules, Le Baluchon, la station de montagne Au Diable Vert, Entre cîmes et racînes et l’auberge Au Chant de l’Onde, il y avait certainement de quoi économiser sur vos déplacements et vos nuitées !

Nous aimerions connaître vos impressions, vos histoires, vos expériences avec nos différents partenaires de rabais. Nous désirons également savoir quels partenaires de rabais vous aimeriez voir s’ajouter à la liste. Et pourquoi ne pas nous proposer un partenariat si vous offrez un produit ou service qui pourrait plaire à nos abonnés ?

Allez-y ! Vous pourriez faire découvrir à un autre abonné les nombreux avantages de faire partie de la Famille Communauto !

 

Au mois d’août, c’est chez Émilie que ça se passe !

Crédits photo © Communauto

Depuis le 20 juin dernier, le Quartier des spectacles de Montréal anime la place Émilie-Gamelin avec une programmation à saveur estivale et créative. Lieu de rassemblement devenu historique avec les récents événements, vous serez surpris du décor et séduit par l’ambiance qui règne dans ce coin de ville agité et vivant !

Au menu : Série M pour Midi présenté par M pour Montréal, Série Midis Jazz Accès culture, Place au Doc ! Les soirées ONF et Série Midis arométissés de Vision Diversité. Pour ceux qui voudraient casser la croûte tout en restant au soleil ou à l’ombre sous un parasol, spécialement installés pour l’événement, les fameux « food trucks », ou camions de rue, seront au rendez-vous.

Pour tout le mois d’août et jusqu’au 30 septembre, redécouvrez cet espace public !

Pour plus d’information sur la programmation >

 

Une journée à s’activer en l’air et à se refroidir sous terre !

Crédits photo © montage images google

Offrez-vous du bon temps grâce aux cordages et autres filins qui vous font passer au-dessus d’un lac et entre de grands arbres, et retrouvez-vous peu de temps après à 45 m sous terre, dans la plus grande caverne granitique du Bouclier canadien.

Parcours d’aventure en forêt
Aventure Laflèche propose de beaux parcours dans les arbres, avec quelques tyroliennes d’une hauteur plutôt impressionnante, à tel point que l’on se demande bien naïvement, lorsqu’on est au sol, pourquoi ces « fils téléphoniques » sont si hauts…

Spéléologie
L’entreprise propose aussi la visite d’une caverne granitique, la plus grande de tout le Bouclier canadien. Le parcours sous terre débute au fond de ladite caverne (on y a creusé une entrée artificielle), et le guide vous y explique avec passion les recherches actuelles et la manière dont la grotte s’est formée. On y relate aussi certaines anecdotes, dont l’histoire du plongeur qui est passé par un trou d’eau juste assez grand pour lui tout au fond de la caverne, et en est ressorti presque une heure plus tard par le lac en contrebas. La caverne principale sert aussi de salle de réception et de concerts à l’occasion et, année après année, le dédale de galeries s’enrichit par les constantes découvertes que l’équipe de spéléologues effectue en hiver.

Tout l’équipement est fourni, mais n’oubliez pas un chandail chaud, car même en été, la température à l’intérieur de la grotte ne dépasse pas 6°C à 7°C.

Halte à l’orée du bois
Pour la gastronomie de fin de journée, le restaurant L’Orée du bois accueille les convives dans une maison rustique en plein cœur de la nature, dans le parc de la Gatineau. Le bois, la brique et les rideaux crochetés donnent au lieu un certain charme suranné. Le chef élabore une cuisine française qui met en valeur les excellents produits régionaux que l’on retrouve au Québec. La carte propose ainsi des plats à base de champignons des bois, de fromage de chèvre frais, de canard du Lac Brome, de cerf rouge et de poisson fumé sur place au bois d’érable. Une belle halte à l’orée du bois pour terminer une journée riche en péripéties!

Comment s’y rendre
Aventure Laflèche, 255 route Principale (route 307 Nord), Val-des-Monts,
819-457-4033 ou 877-457-4033, www.aventurelafleche.ca

Tiré du guide Ulysse Plein air et art de vivre : 125 séjours épicuriens au Québec, par Thierry Ducharme.

 

Cyclistes et kayakistes : voyagez et économisez avec Communauto

Crédits photo © Communauto

Le saviez-vous ? En tant qu’abonné de Communauto, vous bénéficiez de rabais exclusifs sur la location de support !

Effectivement, vous pouvez profiter d’escomptes lorsque vous voulez louer un support pour pratiquer vos activités préférées comme le vélo de randonnée ou le kayak. En vous rendant chez l’uns de nos partenaires, vous aurez droits à un service professionnel pour la location et l’installation de votre support, en plus de conseils pratiques pour que votre voyage soit dès plus agréable !

Voici les adresses de nos partenaires :

Rack Évasion (Montréal)
1258 rue Laurier, Est
Montréal, Québec
H2J 1H1
Tél. 514 523-3333
Pour connaître le rabais >

Demers (Québec)
1044, 3e avenue
Québec, Québec
G1L 2X4
Tél. 418 529-1012
Pour connaître le rabais >

Que vous soyez un amateur de vélo ou de kayak, vous trouverez le support qu’il vous faut pour vos activités extérieures.

Bon voyage !

 

OHNEKA : un théâtre d’eau multimédia gratuit !

Crédits photo © Tourisme Suroît

Un spectacle multimédia gratuit projeté sur un écran d’eau géant ? C’est possible, si vous venez découvrir Salaberry-de-Valleyfield, à deux pas de Montréal ! Un centre-ville unique au Québec, de par l’importance et l’omniprésence de l’eau !

OHNEKA, c’est l’histoire d’un capitaine et de son navire qui se trouvent pris au piège au cœur d’une violente tempête. Les eaux calmes et paisibles se transforment en torrents et vagues redoutables.

Venez vivre l’éblouissement d’une projection de lumières, d’images, de lasers et de fontaines sur un gigantesque écran d’eau, le tout supporté en musique, grâce à plus de 32 000 watts d’éclairage marin, un projecteur laser de 16 millions de couleur et plus de 2 km de câbles sous-marins. Une expérience qui émerveillera les gens de tous âges et, qui plus est, est gratuite! Ne passez pas à côté de l’opportunité d’admirer cette fable sur un mur d’eau de plus de 90 pieds de base par 30 pieds de hauteur, pouvant projeter plus de 6000 litres d’eau à la minute. OHNEKA vous convie du 19 juillet au 1er septembre, du jeudi au samedi en soirée, accessible par la rue Victoria ! Le développement maritime ayant toujours été et est encore aujourd’hui au cœur même de la ville de Salaberry-de-Valleyfield, il est plus que normal que les activités qui y sont proposées se rattachent à cet élément. Mais qui dit eau, dit environnement, et il est donc important de mentionner que ce spectacle est fait en respect avec cet aspect primordial et qu’il n’entraîne aucune pollution.

Poursuivez votre balade Destination Salaberry-de-Valleyfield ! Sur votre route :

Vieux Canal de Beauharnois : Les quais du Vieux Canal attendent à la fois les plaisanciers de même que les marcheurs prêts à s’arrêter prendre un verre à la terrasse pour profiter de l’ambiance animée de ce secteur. Des activités telles que le kayak et le pédalo vous y sont aussi offerts !

Mardis en musique : Dans le Parc Sauvé, qui donne sur le bord de la baie St-François, venez apprécier des concerts en plein air pendant certains mardis de l’été !

Chocolaterie La Petite Grange : Cette entreprise familiale renommée saura vous donner l’eau à la bouche de par ses nombreux produits qu’elle vous offre : chocolats, pâtisseries, sandwiches, fromages et bien plus !

Visite guidée du centre-ville – MUSO : Grâce au Musée des Deux-Rives, deux possibilités s’offrent à vous : vous pouvez choisir de partir en compagnie d’un guide pour faire une visite à pied du centre-ville de Salaberry-de-Valleyfield pour en apprendre son histoire ou encore être guidé par des citoyens afin d’explorer un ancien quartier d’ouvrier.

Planifiez votre excursion, cliquez ici >

Formule Séjour Couple

Spectacle multimédia : OHNEKA, Projetée des eaux – Théâtre d’eau multimédia
+ Consommation au bar-terrasse animé bordant le Vieux Canal de Beauharnois
+ 1 nuitée à l’Hôtel Plaza (en occupation double)

Passez un moment romantique en prenant un verre au bord du Vieux Canal, pour ensuite marcher quelques pas vers le fabuleux spectacle multimédia Ohneka, et terminer le tout en rentrant tranquillement à pied à l’Hôtel Plaza Valleyfield, cette ancienne usine de textile qui continuera de vous émerveiller de par son importance historique ainsi que par sa vue sur la baie St-François…

Pour réserver, c’est ici >

Formule Séjour Famille

Spectacle multimédia : OHNEKA, Projetée des eaux – Théâtre d’eau multimédia
+ Location de pédalos et de kayak au Vieux Canal de Beauharnois ($)
+ 1 nuitée à l’Hôtel Plaza

Terrasses, restaurants, boutiques, animation… Détendez-vous, amusez-vous et prenez le soleil au bord de l’eau ! Escale estivale rafraîchissante et pimentée par des événements en continu en plus d’être proposée à un tout petit prix !

Pour réserver, c’est ici >

+ Suivez Balades.ca, sur Facebook et sur Twitter pour participer au CONCOURS facebook et pour connaître toutes les suggestions d’activités !

 

Avide d’exotisme ? Visitez le nouveau pavillon de l’Aquarium du Québec !

Crédits photo © Aquarium de Québec

Voici une autre bonne raison de visiter la Vieille Capitale : l’Aquarium du Québec s’est refait une beauté et un tout nouveau pavillon est consacré aux espèces exotiques les plus étonnantes !

Outre les minuscules hippocampes, les raies et les requins marteaux, l’Aquarium permet de découvrir les fascinantes – et, disons-le, désagréables ! – méduses, qui font de plus en plus jaser en raison de leur prolifération. Parmi les causes, on note la surpêche et la pollution, qui nuisent aux prédateurs de la méduse, comme le thon. Le réchauffement climatique n’est pas en reste, puisqu’il favorise la reproduction du jelly fish. Pour mieux comprendre le phénomène et pour observer ces êtres qui inspirent à la fois crainte et curiosité, une visite à l’Aquarium du Québec s’impose.

On en profite pour dire bonjour aux ours blancs, aux morses et aux phoques qui ont fait la réputation de l’endroit, et on prolonge la sortie en prenant le temps de pique-niquer sur les lieux, de se rafraîchir dans les jeux d’eau ou de se dégourdir dans le parcours d’hébertisme de l’Aquarium.

: 1675, avenue des Hôtels, Québec (Québec)  G1W 4S3
Renseignements : www.sepaq.com ou 418 659-5264
Coupon Passeport Vacances à imprimer pour profiter d’un rabais >

 

Des chevreuils au parc-nature de la Pointe-aux-Prairies

Crédits photo © Google images

Rue Sherbrooke Est, passé les raffineries de pétrole, un panneau routier jaune avertit les automobilistes du passage nocturne des chevreuils. Ce n’est pas un canular. Il y a bel et bien des chevreuils (cerfs de Virginie) dans l’est de Montréal. Puisque les chevreuils préfèrent les boisés morcelés de la plaine du Saint-Laurent aux grandes forêts matures, vous avez plus de chances d’en voir dans le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies que dans la majorité des parcs nationaux.

Entrée : gratuite
Autres tarifs : excursions guidées avec les guides-interprètes du Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE), sur réservation seulement
Services : aires de pique-nique
Horaire : tous les jours, du lever au coucher du soleil

Sentiers pédestres : 15 km
Piste cyclable : 14,3 km
Chiens : acceptés si tenus en laisse
Activités sur place : randonnée pédestre, vélo, pique-nique, observation des chevreuils, ornithologie

D’où viennent-ils ?
Même ceux qui fréquentent déjà le parc-nature vont rarement dans le secteur entre la rue Sherbrooke et l’autoroute 40, là où se tiennent souvent les chevreuils. Malgré la proximité de la civilisation, ce milieu naturel correspond à l’habitat typique du chevreuil: des champs en friche et de petits boisés. Les bêtes proviennent vraisemblablement du parc national des Îles-de-Boucherville et de la Rive-Sud; elles auraient traversé le fleuve Saint-Laurent à la nage ou sur la glace. Au cours des 10 dernières années, plusieurs hivers peu enneigés ont favorisé la survie des chevreuils dans le sud du Québec, au point qu’ils se sont multipliés et se sont répandus là où l’on n’en voyait plus depuis longtemps.

Dans le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, d’une superficie de 2,5 km², il y en aurait une bonne vingtaine selon les guides-interprètes des randonnées sur le site, organisées par le Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE). Mais il y en a sans doute beaucoup plus qui passent par là. Après tout, les bêtes ne sont pas captives, et elles peuvent provenir des boisés et des champs des alentours, malgré le développement résidentiel.

Signes de présence
En observant attentivement la flore le long des sentiers, vous décèlerez des signes de la présence des chevreuils. Autour du chalet d’accueil Héritage, les branches des sapins et des cèdres à la portée des chevreuils ont été broutées et dépouillées. Les conifères, rappelons-le, sont très recherchés comme nourriture par ces cervidés en hiver.

C’est en fin d’après-midi, au moment où ces bêtes sont plus actives, que vous avez le plus de probabilités d’en voir. En plein été, la végétation abondante permet aux bêtes de se camoufler. Mais avant la pousse des feuilles au printemps, ainsi qu’en automne et en hiver, votre champ de vision porte plus loin. En hiver, il est aussi plus facile de déceler des signes de présence, comme des pistes et du crottin. C’est pourquoi les randonnées guidées ont généralement lieu durant cette période.

Bien entendu, il faut toujours un peu de chance pour voir les chevreuils. Après tout, ce sont des bêtes sauvages. Mais marcher dans un petit boisé en sachant qu’il est habité par des chevreuils, c’est déjà quelque chose de formidable. Surtout dans l’est de Montréal!

Des étangs à l’ombre des raffineries
La situation frise l’ironie : les seuls étangs naturels préservés à Montréal se trouvent à l’ombre des raffineries de l’est de l’île. Situés dans le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, ils sont faciles d’accès par un sentier.

Mieux encore, une passerelle s’avance au beau milieu d’un des marais. Vous avez le loisir de vous asseoir longuement sur un banc de bois, profondément marqué des initiales des amoureux de passage.

Devant, dans l’étang, il n’est pas rare de voir s’ébattre une bonne vingtaine de canards sauvages. De grands hérons viennent souvent se percher dans les arbres tout autour.

Pavillon des marais
Les étangs se trouvent à seulement quelques minutes de marche du Pavillon des marais, le chalet d’accueil de ce secteur du parc, situé près de la rivière des Prairies. Du haut d’une terrasse, vous avez une vue superbe sur les étangs entourés de champs et de petites forêts.

Comment s’y rendre
Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, Pavillon des marais, 12300 boul. Gouin E., Montréal, 514-280-6688
Chalet d’accueil Héritage, 14905 rue Sherbrooke E., Montréal, 514-280-6691, www.ville.montreal.qc.ca/parcs-nature
GUEPE, 514-280-6829, www.guepe.qc.ca

En transport en commun : métro Honoré-Beaugrand, puis autobus 189 Est (chalet d’accueil Héritage); ou métro Henri-Bourassa, puis autobus 48 et autobus 183 (Pavillon des marais).
À vélo : par la piste cyclable de la rue Notre-Dame (chalet d’accueil Héritage); par la piste cyclable du boulevard Gouin Est (Pavillon des marais).

Tiré du guide Ulysse On va où aujourd’hui? 150 sorties à Montréal et environs, par Alain Demers.