Identifié par

Nos abonnés

L’arrondissement de Mercier—Hochelaga-Maisonneuve ouvre ses rues à l’autopartage !

© Communauto
© Communauto

Montréal, 23 juin 2014 –  L’arrondissement de MercierHochelaga-Maisonneuve a adopté, vendredi dernier, la règlementation permettant la mise en place d’espaces sur la chaussée dédiés exclusivement à l’autopartage. Cette décision de l’arrondissement permet à Communauto d’intégrer 8 nouveaux espaces de stationnement et d’y ajouter de nouveaux véhicules, majoritairement hybrides.

Ces 8 véhicules viennent consolider l’offre déjà existante dans l’arrondissement de MercierHochelaga-Maisonneuve. Au courant des 2 prochaines semaines, ces véhicules viendront s’ajouter aux 75 véhicules actuellement disponibles dans les 25 stations de l’arrondissement. L’arrondissement compte déjà 1900 abonnés au service d’autopartage de Communauto.

« Nous sommes fiers d’annoncer l’aménagement de 8 cases de stationnement réservées aux véhicules en autopartage qui seront installées, cet été, dans tout l’arrondissement de Mercier—Hochelaga-Maisonneuve. Utilisant la vignette 103, ces cases de stationnement dédiées à l’autopartage confirment notre volonté de favoriser un développement plus rationnel de l’utilisation urbaine de l’automobile, plus respectueux de l’environnement et donc plus socialement acceptable », a déclaré Réal Ménard, maire de l’arrondissement, lors d’une séance de photo inaugurant la nouvelle case de stationnement à l’intersection de la rue Hochelaga et de l’avenue Desjardins.

Et d’ajouter : « Elles s’ajoutent ainsi à l’offre de transport qui est composé de la marche, des 40 Km de voies cyclables, des 25 stations Bixi et du transport collectif avec ces 9 stations de métro ».

Les cases de stationnement autopartage :

  • rue Aylwin, côté ouest, au sud de la rue Ontario ;
  • rue Saint-Germain, côté est, au nord de la rue Adam ;
  • rue Aylwin, côté est, au sud de la rue Adam ;
  • avenue Valois, côté ouest, au nord de la rue Adam;
  • avenue Desjardins, côté ouest, au nord de la rue Hochelaga ;
  • avenue William-David, côté est, au nord de la rue Adam ;
  • avenue Sicard, côté ouest, au sud de la rue Ontario ;
  • avenue Théodore, côté ouest, au sud de la rue de Rouen.

« Offrir des espaces sur la chaussée dédiés aux véhicules en autopartage est un élément clé du succès de ce type de service, tel que démontré par les villes de Londres et Sidney » ajoute M. Marco Viviani, directeur développement et relations publiques chez Communauto. « Plus les véhicules sont accessibles facilement et bien répartis dans les quartiers, plus l’autopartage devient une alternative réelle et efficace à la possession d’une auto. Il ne faut pas oublier que chaque véhicule en autopartage remplace entre huit et dix véhicules privés. C’est donc en mettant en place toutes les mesures incitatives à l’utilisation de l’autopartage que nous arriverons à notre objectif: réduire le nombre de véhicules en circulation. La collaboration des autorités publiques est donc cruciale et c’est pourquoi nous saluons l’initiative de l’arrondissement de Mercier—Hochelaga-Maisonneuve. »

Pour plus d’information >

Auto-mobile débarque dans le Sud-Ouest et dans Verdun

À partir du 5 juin prochain, le volet libre-service sans réservation de Communauto, Auto-mobile, sera disponible dans les arrondissements de Verdun et du Sud-Ouest (voir la carte).

Cela sera possible suite au vote de l’arrondissement Sud-Ouest, le mardi 3 juin, visant à adopter la nouvelle règlementation qui permet aux véhicules en autopartage de stationner dans les zones réservées aux résidents. Cette réglementation étant très peu utilisée dans l’arrondissement de Verdun, un vote du conseil d’arrondissement n’est pas nécessaire dans ce cas.

Dès le 5 juin, il sera donc possible de prendre possession d’un véhicule ou de terminer un trajet dans ces secteurs, tout comme il était déjà possible de le faire dans le Plateau-Mont-Royal, Rosemont-La Petite-Patrie et Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

«Communauto a choisi de ne pas mettre de pression sur la Ville dans le dossier du libre-service, mais comme nous avons toujours dit, nous sommes prêts à développer un tel système pour Montréal, en complémentarité avec le transport en commun, l’autopartage en station et les taxis. Le tout en privilégiant les voitures électriques et hybrides » a déclaré M. Marco Viviani, directeur, développement et relations publiques chez Communauto. Pour cette raison, Communauto a demandé de rencontrer le Maire Coderre suite à sa visite en France, où celui-ci a pu essayer le service d’Autolib’.

De nouveaux véhicules Auto-mobile s’ajoutent présentement à la flotte, qui compte déjà une centaine de véhicules 100% électriques et hybrides. « L’autopartage plus traditionnel, basé sur des véhicules réservables, présente des bénéfices environnementaux additionnels.  Il ne faudrait pas négliger l’appui à ce type de service dans l’engouement pour le libre-service sans réservation » a ajouté Marco Viviani. Communauto offre maintenant à Montréal 1000 véhicules de ce type dans 400 points de service, et ce, pour 25 000 usagers. Les études démontrent que ce parc remplace 10 000 véhicules qui auraient été possédés par ces mêmes personnes en l’absence de Communauto.

Rendez-vous sur les rues Masson et Wellington cette fin de semaine !
Une équipe de Communauto sera présente cette fin de semaine (si la température le permet) sur les sites des braderies des rues Masson et Wellington pour y rencontrer les résidents et leur expliquer avec quelle simplicité ils peuvent, eux aussi, utiliser Auto-mobile.

Le Passeport mobilité, un produit novateur pour promoteurs immobiliers engagés

Passeport
Crédits image © Voyager Futé

Voyagez Futé, la STM, Communauto, BIXI et Mondev sont heureux d’annoncer le lancement du Passeport mobilité, un produit destiné aux promoteurs immobiliers et offert par la suite à leurs acheteurs de copropriétés en guise de cadeau de bienvenue.

Le Passeport a pour objectif d’inciter les nouveaux acheteurs des quartiers centraux de Montréal à se déplacer dans la ville de façon écologique et économique.

 » Je suis heureuse de lancer ce produit novateur avec mes partenaires. Le Passeport mobilité va encourager l’écomobilité et l’optimisation de la qualité de ville. « , affirme madame Mónica Gandulfo, directrice générale de Voyagez Futé.

Chaque Passeport mobilité a une durée d’utilisation d’un an et comprend un an de transport collectif avec la STM, un abonnement BIXI et un forfait « Le Lièvre » de Communauto.

Les nouveaux acheteurs de copropriétés affiliées au programme obtiendront un Passeport mobilité de leur promoteur immobilier. Ils devront par la suite s’inscrire sur le site officiel www.passeportmobilité.com avant de recevoir leur carte OPUS, leur clé BIXI et leur forfait de Communauto. Tous les détails sont disponibles sur le site internet. LePasseport mobilité représente une façon futée de voyager.

Pour plus d’information >

Les forfaits BIXI-AUTO et BIXI-AUTO-BUS de retour en 2014 !

Communauto est très heureuse de s’associer à nouveau à ses partenaires pour offrir encore une fois en 2014 un crédit de 10 $ aux abonnés de Communauto qui s’abonneront ou qui renouvelleront leur abonnement à BIXI.  Pour les abonnés du DUO auto+ bus, l’offre TRIO avec la STM permet d’obtenir un crédit de 59$ lors de l’abonnement à BIXI.

Tout crédit sera appliqué sur le compte Communauto lors de la facturation des trajets du mois.

À noter que ces offres sont valides uniquement pour les abonnements d’un an souscrits sur le site internet de BIXI. Si vous étiez déjà inscrit à BIXI en 2013, vous devriez donc attendre de procéder au renouvellement de votre abonnement BIXI pour pouvoir profiter à nouveau de cette offre.

En attendant, bienvenue aux nouveaux BIXIclistes !

 

À vos paniers bio ! Les fermiers d’Équiterre veulent vous adopter !

ferme
Crédits photo © Équiterre

Vous aimeriez poser un geste pour l’environnement ? Faites comme les citoyens de GatineauQuébec et Montréal… Laissez-vous adopter par un fermier de famille d’Équiterre. Comment? En adhérant aux paniers bio!

Se faire adopter par un fermier de famille c’est :

  • recevoir des légumes frais, bio et locaux chaque semaine
  • soutenir les fermiers d’ici et contribuer à l’économie locale
  • manger bio, savoureux et santé à un prix avantageux
  • choisir parmi plus de 450 points de livraison au Québec
  • découvrir le vrai goût des légumes de saison
  • poser un geste concret pour l’environnement

Procédure d’adoption :

  • inscription simple et rapide
  • plusieurs formats de paniers disponibles
  • de 6 à 12 variétés de légumes par livraison
  • formule flexible adaptée à votre mode de vie
  • échange de produit possible sur place

Qui sont ces fermiers de famille qui veulent vous adopter ?

  • Un réseau d’une centaine de fermes à dimension humaine
  • Des producteurs qui cultivent des fruits et légumes sans pesticides de synthèse
  • Des jeunes de la relève qui contribuent au dynamisme de nos régions
  • Des fermiers passionnés qui nourrissent 35 000 personnes annuellement
  • Un réseau en croissance depuis 1995

Participez également à leur concours Facebook pour gagner votre panier !

 

Défi nature 30 x 30 : trucs et astuces pour réussir son défi !

 

defi30x30
Crédits photo © Fondation David Suzuki

Il peut sembler impossible de trouver 30 minutes par jour pendant 30 jours pour être dans la nature. De plus, lorsque l’on vit dans une zone urbaine, la nature peut nous sembler inaccessible, ce qui est pourtant faux. Toutefois, il suffit d’intégrer quelques légers changements dans nos habitudes au travail comme à la maison et d’observer autour de nous pour réussir ce Défi.

Pour une deuxième année consécutive, Communauto est heureuse de relever le Défi nature 30 x 30 de la Fondation David Suzuki. Qui sais, vous pourriez y prendre goût ! S’immerger régulièrement dans un environnement naturel comme un parc, un pré ou une forêt peut contribuer à réduire le stress et les symptômes de troubles de l’attention, à renforcer le système immunitaire, à augmenter le niveau d’énergie et à stimuler la créativité.

Où se trouve la nature la plus proche ?

La nature n’est pas une destination, elle se trouve littéralement dans votre cour arrière. Les espaces verts ne sont pas loin; en effet, il suffit de se rendre au parc ou au jardin le plus près. Les jardins communautaires, les sentiers, les rivières et les plages permettent d’intégrer une brève distraction à votre routine quotidienne. Les oiseaux, abeilles et autres animaux sont toujours à proximité; il faut simplement prendre le temps d’observer et d’écouter. La nature est partout, profitez-en !

Suggestions pour le travail

  • Prenez votre prochaine pause-café au parc.
  • Transformez un banc de parc en nouveau lieu de réunion.
  • Pour votre prochaine rencontre de travail, faites une marche dans la nature.
  • Vous êtes resté assis toute la journée ? Allez faire des étirements au parc. Votre dos et votre cerveau vous en remercieront !
  • Trouvez le deuxième espace vert le plus proche de votre bureau.
  • Le prochain jour ensoleillé, organisez un pique-nique avec les collègues.
  • Une belle journée ensoleillée ! L’absorption des rayons du soleil augmente la productivité et la satisfaction. Sortez prendre une marche !

Vous désirez en savoir plus sur les bienfaits de la nature sur notre bien-être ?
Rendez-vous sur le site de la Fondation David Suzuki pour consultez leur articles.

Bon défi !

Source : Fondation David Suzuki