Identifié par

Gatineau

MOBI-O lance sa nouvelle campagne !

Mobi-o
Crédits image © Mobi-o

MOBI-O, le Centre de Gestion des Déplacements de Gatineau, invite les entreprises, les employés/étudiants et l’ensemble de la population gatinoise à découvrir sa nouvelle campagne de promotion et de sensibilisation « Place aux transports durables ».

La campagne aura trois objectifs précis :

  • Donner de la visibilité aux employeurs qui investissent dans les transports durables par des capsules (articles) bimestrielles diffusées via mobi-o.ca et ses partenaires;
  • Encourager les employés/étudiants de la région à profiter des avantages que les transports durables peuvent avoir sur leur santé, leurs portefeuilles et l’environnement;
  • Inciter d’autres employeurs à joindre le mouvement grâce à des statistiques réelles sur les avantages de l’implantation de mesures de gestion des déplacements en entreprise.

Tous les deux mois, MOBI-O fera paraitre un article sur une ou plusieurs entreprises de la région qui prônent des mesures de transports durables pour leurs employés/étudiants, dans le but de faire connaitre ces employeurs qui posent des actes concrets qui bénéficient à toute la communauté. Ces articles seront diffusés à travers un vaste réseau de partenaires de communication ainsi que via les réseaux sociaux.

La campagne qui se déroulera de mars 2014 à mars 2015 sera ponctuée de moments forts visant la promotion de certains modes en particulier ou d’activités/projet ponctuelles (transport collectif, vélo, marche, covoiturage, Défi sans auto, etc.)

Au programme du printemps : Le vélo à l’honneur avec le lancement de la campagne vélo au boulot 2014.

Bonne campagne !

 

Les véhicules disponibles avec et sans réservations accessibles sur une même application

Le guichet unique est pour bientôt ! Après une première phase pilote et d’implantation, maintenant que nous savons que la formule est là pour rester, notre nouvelle priorité est celle d’intégrer le nouveau volet Auto-mobile de notre offre à nos outils de réservation et d’information existants.

Nous en profiterons pour faire un saut technologique, notamment par le développement d’applications mobiles natives pour iPhone et Android et en rendant multi-plateformes notre site Internet et nos autres outils de communication, y compris les avis de facture en ligne et nos infolettres. Déjà, d’ici quelques jours, il vous sera possible de voir et de sélectionner l’ensemble de nos véhicules, incluant les Auto-mobile, dans la carte du module client de RÉSERVauto de même que dans notre site mobile de réservation.

Cela vous aidera à optimiser vos choix de véhicules en tenant compte de leur proximité ainsi que des coûts des différentes options proposées (avec ou sans réservations). Rappelons que la tarification des véhicules Auto-mobile inclut le kilométrage pour les 100 premiers kilomètres du trajet. Bien que le tarif horaire de cette offre soit supérieur aux tarifs de nos forfaits de base, les véhicules Auto-mobile peuvent constituer une option intéressante pour de multiples occasions. De fait, la complémentarité du nouveau volet Auto-mobile avec notre offre historique est telle que nous étudions maintenant la possibilité d’introduire une formule sans réservation aussi dans les autres villes de notre réseau québécois.

À suivre !

 

La Semaine des transports collectifs et actifs est de retour à Gatineau !

STCA

Consultez la programmation de Québec >
Consultez la programmation de Montréal >
Consultez la programmation de Sherbrooke

Au programme de la STCA

Lancement
Lundi 16 septembre

3, 2, 1… Partez ! Ne loupez pas le top départ officiel de la STCA, rendez-vous incontournable des partenaires et médias.

Conférence annuelle
Mardi 17 septembre

Population et employeurs sont invités à s’intéresser aux enjeux et principes de l’intermodalité.


4@7 rue Laval
Jeudi 19 septembre

Le vélo est à l’honneur sur la rue Laval! Participez au concours « Cyclo Design » et savourez un bon cocktail transport!


PARK(ing) day
Vendredi 20 septembre

Stop au béton et à la voiture, place à l’art et la culture! Découvrez les talents de nombreux artistes etvotez pour le meilleur espace.


Rallye urbain

Samedi 21 septembre

Par équipes, allez à la chasse aux énigmes dispersées dans les commerces du centre-ville de Hull. Nombreux lots à la clé!


Journée « En ville, sans ma voiture ! »
Dimanche 22 septembre

Plusieurs activités dans différents secteurs de Gatineau, dont une randonnée patrimoniale guidée par Roger Blanchette à Aylmer.



Activités des partenaires

Défi sans auto
Mercredi 18 septembre

Organisé par Mobi-o, le Centre de gestion des déplacements de Gatineau.

Déjeuner conférence
Jeudi 19 septembre

Organisé par Mobi-o, le Centre de gestion des déplacements de Gatineau.

Imagine Eddy
Samedi 21 septembre

Organisé par le CREDDO

Nuit Blanche
Samedi 21 au dimanche 22 septembre

Organisée par Nuit Blanche Ottawa-Gatineau (NBOG)

 

Que pensez-vous de notre programme de compensation ?

ProgrammeGES
Crédits photo @ CO2 Environnement

Initiative de Communauto en partenariat avec Planetair et CO2 Environnement, les usagers de Communauto pourront, à partir du 22 avril, compenser les émissions de gaz à effet de serre (GES) de leurs trajets. Ces contributions volontaires permettront de contribuer au ralentissement du réchauffement climatique en acquérant des crédits de compensation d’émissions de GES.

À un taux de 0,0046 $/km pour les véhicules à essence, ceci représente seulement 9,20 $/année pour un abonné moyen (2 000 km/an) ! Un taux préférentiel est offert pour les véhicules électriques et hybrides. De son côté, Communauto s’est engagée à compenser les kilomètres de ses véhicules de service ainsi que les émissions relatives à certaines de ses activités (électricité, transports, etc.).

Que pensez-vous de notre programme de compensation ? Pensez-vous y participer ? Et si oui, pourquoi ? Nous voulons connaître votre opinion !

 

Transport 2000 lance sa campagne !

Transport2000
Crédits photo @ Transport 2000

Transport 2000 Québec, en partenariat avec le ministère des Transports du Québec et l’Agence métropolitaine de transport, a initié une campagne de promotion des transports collectifs à l’échelle du Québec urbain. La campagne nationale de promotion qui a pour thème Moi, je ne modère pas mes transports, se déploie du 7 février au 7 mars.

L’affiche de la campagne Moi, je ne modère pas mes transports est diffusée sur divers supports à Gatineau, Québec, Lévis, Saguenay, Montréal, Laval, Longueuil, Sherbrooke et Trois-Rivières. L’affiche arbore une jeune femme professionnelle, travaillant à l’aide d’une tablette électronique et assise confortablement sur un siège imaginaire composé de pictogrammes représentant différents modes de transport collectif. Le thème de la campagne, bien en vu, indique que celle-ci ne ménage pas ses transports. Une affiche simple et efficace.

Guide de l’usager Se déplacer autrement au Québec, édition 2013

Transport 2000 en collaboration avec les transporteurs du Québec a mis en ligne la nouvelle édition du Guide de l’usager Se déplacer autrement au Québec, téléchargeable gratuitement sur le site www.transport2000qc.org. C’est LE répertoire des transports collectifs au Québec.

Vidéos sur YouTube, réseaux sociaux et Infolettres

Des capsules vidéo diffusées sur YouTube présentent des témoignages de gens travaillant dans le secteur des transports collectifs. La campagne sera également propagée sur Facebook et Twitter. Des infolettres envoyées par Transport 2000 Québec et par ses partenaires et collaborateurs font également connaître la  campagne de promotion partout au Québec et invitent les gens à participer au concours Moi, je ne modère pas mes transports.

Concours

La population du Québec est invitée à s’inscrire au concours Moi, je ne modère pas mes transports. Le grand prix offert par Via Rail Canada est un voyage pour deux personnes en train Montréal-Vancouver aller-retour d’une valeur de 10 000$. Cinq titres mensuels de transport — Adulte régulier — sont également offerts par la Société de transport de l’Outaouais. Les gens s’inscrivent en ligne sur le site de Transport 2000 Québec.

 

Ski de fond en ville : des dizaines de kilomètres pour s’élancer !

skiFond
Crédits image @ Communauto

Les mordus de ski de fond de Montréal, Québec, Sherbrooke et Gatineau le savent : des sentiers les attendent tout près. Nul besoin de prendre la voiture ou de faire de longs préparatifs. La cerise sur le gâteau ? L’accès aux sites est gratuit. Alors, pour profiter de l’hiver pendant qu’il en est encore temps, suivez le guide !

À Montréal

Nombreux sont les sentiers où l’on peut s’élancer ! Avec ses 22 km de pistes pour pratiquer le pas classique ou le pas de patin, le parc du Mont-Royal est évidemment un incontournable. On s’y rend à bord de l’autobus 11 depuis la station de métro Mont-Royal et on passe par le pavillon du lac aux Castors pour y louer l’équipement nécessaire.

Les fondeurs de l’est de la ville prendront plaisir à découvrir les pistes du Jardin botanique, qui rejoignent celles du parc Maisonneuve. Au total, on y trouve 10 km de sentiers, dont 2,7 km pour le pas de patin. Attention : vous trouverez certains services au chalet d’accueil, mais pas la location d’équipement. Autobus : 132, 139, 197 ou 185; métro : stations Viau ou Pie-IX.

Au sud-ouest de la ville, le superbe parc Angrignon est idéal pour les débutants : les trois sentiers totalisant 10 km traversent un site bien plat, ce qui leur facilitera la tâche. Deux de ces pistes, réservées au pas classique, ceinturent un étang. Notez par ailleurs qu’il faut apporter son propre équipement. La station Angrignon étant située à proximité, on s’y rend en métro.

Pour d’autres idées de sites près de chez vous, consultez notre article Les grands parcs de Montréal, (re)découvrez-les !

À Québec

Deux sites se démarquent à Québec pour leur accessibilité. Les célèbres plaines d’Abraham offrent ainsi 12,6 km de sentiers pour débutants et intermédiaires avec, en prime, une vue imprenable sur le fleuve. Deux refuges chauffés accueillent les mordus du pas classique et du pas de patin, qui peuvent aussi profiter d’une salle de fartage et d’une boutique de location. Des cours sont même offerts le dimanche. Oubliez cependant les escapades en soirée : l’accès au site se termine à 16 h 30 chaque jour. L’écolobus de même que les lignes 11, 800 et 801 desservent le site. Conditions de ski : 418 648-4212.

En plein cœur de Limoilou, le très enchanteur Domaine de Maizerets permet de skier jusqu’à 16 h tous les jours. En famille, parcourez 11 km de pistes classiques faciles, puis réchauffez-vous auprès d’un bon feu de foyer ! Location d’équipement sur place. Visitez le site Web du Domaine pour vous informer de l’état des pistes, puis sautez à bord de l’autobus 53 pour vous y rendre.

À Gatineau

Véritable oasis de paix à proximité du centre-ville, le parc du Lac Beauchamp offre plusieurs sentiers entretenus, sur 8 km au total, à parcourir de jour comme de soir. Location d’équipement sur place. Accès au parc par le boulevard Maloney Est; les autobus 74, 96 ou 78 vous y mèneront. Conditions de ski : 819 669-2548.

À Sherbrooke

Autre site remarquable en milieu urbain, le parc du Mont-Bellevue est sillonné de nombreux sentiers entretenus totalisant 7 km. Les fondeurs peuvent se rendre au sommet de non pas un, mais deux monts, soit les monts Bellevue et John-S.-Bourque. De plus, une boutique de vente et de location, une cafétéria et un casse-croûte facilitent les escapades improvisées. On s’y rend en prenant les autobus 8, 9, 11 ou 14.

Le parc du Bois-Becket est aussi une belle option pour les amants de la nature. 6 km de pistes y parcourent une forêt ancienne (le plus vieil arbre aurait 270 ans) fréquentée par des chevreuils et de nombreuses espèces d’oiseaux. Outre vos jumelles, apportez votre équipement : aucun service de location n’est offert sur place. L’autobus 16 peut vous y déposer.

Découvrez deux autres sites en lisant notre article Raquette et ski de fond au cœur de Sherbrooke .

 

Covoiturage Outaouais : une nouvelle plateforme pour le covoiturage

Crédit image © Covoiturage Outaouais

Bonne nouvelle pour les abonnés de Communauto qui pratiquent le covoiturage ! Avec le lancement de Covoiturage Outaouais, il sera maintenant possible de mieux organiser ses déplacements tout en bénéficiant d’une plateforme web entièrement destinée à faciliter l’accès à ce mode de transport.

C’est le 3 décembre dernier, que plusieurs partenaires clés dont MOBI-O, le Centre de gestion des déplacements de Gatineau, le Regroupement des transports adapté et collectif ruraux de l’Outaouais (RTACRO), la Table Éducation Outaouais (TEO), la Conférence régionale des élus de l’Outaouais (CRÉO) et la Table jeunesse Outaouais (TJO) annonçaient le lancement de la plateforme, une initiative régionale au bénéfice de la population.

Le covoiturage en réponse aux problèmes grandissants de déplacements

Les préoccupations ayant mené ce regroupement de partenaires à la mise en place d’une plateforme de covoiturage pour l’ensemble de l’Outaouais sont multiples. La congestion routière, la pollution atmosphérique croissante, les coûts élevés d’entretien des infrastructures, l’allongement graduel des heures de pointe et l’accessibilité aux lieux d’emploi et d’étude sont quelques-uns des enjeux concernés par cette initiative.

Une solution web innovante, simple et pratique

En plus d’être une solution innovante à maints égards (connexion avec les réseaux sociaux, application pour téléphones intelligents), la plateforme permettra, à terme, de connecter un trajet de covoiturage avec le transport en commun. Une raison de plus pour combiner ses transports !

Employeur au cœur de la promotion et de la sensibilisation

La mise en place d’un programme de covoiturage en entreprise procure plusieurs bénéfices aux employeurs comme l’amélioration de l’accessibilité au site et la réduction de la pression sur les espaces de stationnements.

MOBI-O, le Centre de gestion des déplacements de Gatineau et sa région

MOBI-O est un nouvel organisme à but non lucratif dont la mission est de favoriser le développement et la promotion de solutions novatrices en matière de gestion des déplacements et de transport durable.

Source : MOBI-O

 

Pour Noël, offrez Communauto à un proche !

Crédit photo © Communauto

En panne d’idées originales pour combler l’être cher à Noël ?

C’est simple, offrez Communauto !
À la fois pratiques, économiques et écologiques, les chèques-cadeaux Communauto ne comportent que des avantages. En fait, en offrant l’accès à un parc automobile en libre-service, et notamment à des voitures 100 % électriques, c’est l’autonomie que vous donnez.

S’il est déjà membre de Communauto, le proche qui recevra votre présent pourra l’utiliser comme crédit sur ses prochaines réservations. Sinon, il pourra le déduire de son abonnement au service. Faites vites, vous avez jusqu’au 17 décembre pour commander vos chèques-cadeaux à temps pour Noël !

Commandez vos chèques-cadeaux dès maintenant >

 

Qui sera votre chauffeur désigné cette année ?

Crédit photo © Nez rouge

Depuis 1984, l’Opération Nez rouge est un service totalement gratuit offert par des milliers de bénévoles. L’Opération Nez rouge, c’est plus de 58 000 bénévoles par an, mais c’est aussi 67 centrales de répartition au Québec, des centaines de milliers de cafés, des tonnes d’équipement logistique (téléphone, radio, mobilier) qui permettent d’offrir plus de 60 000 raccompagnements à chaque édition.

Saviez-vous que les membres de Communauto peuvent compter sur Nez rouge pour les raccompagner après une soirée bien arrosée ? En effet, il est toujours possible de passer le volant à un autre conducteur si vous demeurez à bord du véhicule Communauto. Pensez-y !

Encore cette année, l’équipe de l’Opération Nez rouge recherche des bénévoles ! En participant, vous contriburez à rendre nos rues plus sécuritaires durant la période des Fêtes. De plus, les dons recueillis auprès des clients seront versés à divers organismes locaux qui appuient les jeunes ou le sport amateur.

Alors, pensez-vous utiliser les services de Nez rouge cette année ?
Sinon, dites-nous qui sera votre chauffeur désigné !

 

(Re)découvrez Vivre en Ville !

Crédit photo © Communauto

Le 15 octobre dernier, l’organisme Vivre en Ville dévoilait sa nouvelle image au grand bonheur de ses partenaires, amis et collaborateurs. Après des mois de réflexion et de travail, les nouvelles couleurs de l’organisation illustrent clairement son élan actuel. Avec des projets qui se multiplient et une solide assise, l’équipe d’experts qui a doublé au cours des deux dernières années, avait à cœur de revoir son identité pour mieux répondre aux défis variés auxquels font face les collectivités. L’intérêt pour l’urbanisme et le design urbain étant plus fort que jamais, l’équipe de Vivre en Ville a décidé de saisir l’occasion. Ainsi, avec cette énergie, renforcée par ce changement organisationnel, par la qualité de son équipe et par l’implication de ses membres, Vivre en Ville poursuit ses projets.

Organisation d’intérêt public, Vivre en Ville contribue, partout au Québec, au développement de collectivités viables, œuvrant tant à l’échelle du bâtiment qu’à celle de la rue, du quartier et de l’agglomération. Par ses actions, Vivre en Ville stimule l’innovation et accompagne les décideurs, les professionnels et les citoyens dans le développement de milieux de vie de qualité, prospères et favorables au bien-être de chacun, dans la recherche de l’intérêt collectif et le respect de la capacité des écosystèmes.

Devenez membre et associez-vous à sa mission. Votre appui permettra à Vivre en Ville de prendre le virage nécessaire pour un meilleur aménagement de nos milieux de vie.

Pour plus d’information, rendez-vous au : www.vivreenville.org

 

L’automobile libre-service et le transport en commun accessibles avec la même carte

Crédit photo © Communauto

Montréal et Québec – 18 octobre 2012 – Monsieur Benoît Robert, président-directeur général de Communauto, monsieur Michel Labrecque, président du conseil d’administration de la Société de transport de Montréal (STM) et monsieur Raymond Dion, président du Réseau de transport de la Capitale (RTC), ont annoncé aujourd’hui la signature d’une entente pour la réalisation d’un projet pilote qui permettra aux usagers du transport en commun, aussi abonnés à l’autopartage, d’utiliser leur carte OPUS pour accéder tout autant aux voitures de Communauto qu’au réseau de transport de la STM et du RTC.

Pendant ce projet pilote, d’une durée de quatre mois, 50 véhicules de Communauto accessibles en libre-service, dont 24 LEAF 100% électriques, seront équipés d’un nouveau dispositif de lecture qui permettra d’authentifier l’abonné au simple passage de sa carte OPUS devant le lecteur placé sous le pare-brise.

Si les résultats du projet pilote sont concluants, tout le parc automobile de Communauto sera graduellement équipé de ces nouveaux lecteurs, à partir de février 2013. À compter de cette seconde phase, les abonnés à Communauto pourront non seulement utiliser leur carte OPUS pour s’identifier avant de pouvoir démarrer le véhicule, mais ils pourront aussi utiliser leur carte OPUS pour déverrouiller les portières de l’extérieur.

Ce projet a été rendu possible grâce à la volonté et à la collaboration des Autorités organisatrices de transport (AOT) associées à OPUS (STM, RTC, AMT, STL, RTL, Société de transport de Lévis, AQTIM) et, tout particulièrement, grâce au soutien de l’équipe technique de la STM.

« Des études de l’Université Laval et, plus récemment, de l’École Polytechnique de Montréal nous démontrent que les ménages abonnés à l’autopartage profitent davantage du transport en commun et utilisent la voiture jusqu’à 4 fois moins que leurs voisins qui en possèdent une. Plus nous serons capables de rendre facile et attrayant l’utilisation combinée du transport en commun et de l’auto en libre-service et plus nous améliorerons les conditions de vie et la mobilité des citoyens de Québec » a dit M. Benoît Robert, président-directeur général de Communauto.

« Ce projet pilote est une illustration concrète de notre stratégie de faire de la carte OPUS une carte de multimobilité ou si vous préférez, de Cocktail Transport.  La grande question des 10, 20 prochaines années c’est : est-ce que je dois être personnellement propriétaire d’une voiture qui va passer 90% de sa vie utile stationnée? L’autopartage et des transports collectifs de qualité sont intimement liés. Il est donc de notre responsabilité de co-promouvoir et de rendre plus conviviaux et complémentaires nos services respectifs de mobilité » a déclaré le président du conseil d’administration de la STM, M. Michel Labrecque.

« Nous sommes très heureux de notre partenariat avec Communauto. Ce projet démontre concrètement comment on peut combiner l’utilisation de l’automobile et de l’autobus. De surcroît, il s’inscrit directement dans la vision de la Ville de Québec et du Plan de mobilité durable pour que Québec soit davantage une ville attrayante, prospère et durable. Une ville où les gens utiliseront des modes de transport en complémentarité pour se déplacer dans la ville selon leurs besoins, le moment et l’endroit où ils vont », explique le président du RTC, M. Raymond Dion.

Soulignons en terminant que les nouveaux dispositifs, qui s’ajoutent aux systèmes antivol et de repérage déjà présents sur tous les véhicules de Communauto, sont fournis par ETL Électronique, entreprise québécoise qui, depuis quelques années, équipe les véhicules de Communauto d’ordinateurs de bord.

Une synthèse de l’étude mentionnée de l’Université Laval est disponible au crad.ulaval.ca/files/memoire_mobilite, celle de l’École Polytechnique de Montréal est disponible auwww.communauto.com/poly2012

 

 

 

Journées de la culture : du 28 au 30 septembre 2012

Crédits photo © Les journées de la culture

Les Journées de la culture, trois jours d’activités interactives, de découverte et d’appréciation des arts et de la culture, offertes gratuitement à la population partout au Québec.

Grand « happening » culturel se déployant tant dans les petites que les grandes municipalités, les Journées de la culture visent à sensibiliser la population à l’importance et à la nécessité d’un plus grand accès aux arts et à la culture pour tous les citoyens dans plus de 350 communautés du Québec.

Elles sont réalisées sur une base volontaire par des artistes et artisans, des travailleurs culturels et municipaux, mais aussi par des enseignants, des directeurs d’école et d’entreprise qui décident d’offrir gratuitement à leur entourage des activités favorisant l’exploration de la face cachée des arts et de la culture.

Quelques chiffres…

En 2011, quelque 200 000 citoyens ont participé aux activités des Journées de la culture dans 353 municipalités de 16 régions du Québec. Lors de la 15e édition, ce sont plus de 2 500 activités gratuites qui ont été offertes par 2 456 partenaires de réalisation et collaborateurs.

Et les activités pour cette année…

Planifiez vos sorties à l’aide du moteur de recherche spécialement développé pour l’événement. De plus, en créant votre profil, vous pourrez concevoir votre horaire personnalisé. Vous trouverez bien de quoi vous cultiver avec plus de 2 000 activités au programme !

Participez et contribuez à faire rayonner la culture d’ici ainsi que ses artisans !

Pour plus d’information, consultez leur site au : http://www.journeesdelaculture.qc.ca.

 

Nouvelle signalisation pour Communauto!

Crédits photo © Communauto

Vous l’aurez peut-être remarqué, Communauto a amorcé l’installation d’une nouvelle signalisation. Par souci de répondre aux besoins de ses abonnés de toujours avoir une place réservée, quand c’est possible, mais aussi pour améliorer la visibilité de ses stations, Communauto a décidé d’être plus visible sur son réseau. Ainsi, graduellement, l’équipe de Communauto procèdera à l’installation de plusieurs panneaux de signalisation dans ses quelque 380 stations à travers le Québec.

Ayant une préoccupation écologique et ne voulant pas nuire au paysage urbain, certaines des stations à plusieurs véhicules, où les espaces ne sont pas nécessairement toujours réservés, seront munies de colonne informative pour ainsi signaler la station et donner de l’information supplémentaire sur notre service et les autres stations à proximités.

Surveillez l’horizon, vous pourriez découvrir une station Communauto près de chez-vous ou de votre travail que vous ignoriez !

Vous aimez le design, la signalisation et l’aménagement urbain ?
Découvrez les concepts de signalisation de nos partenaires torontois et vancouvérois !

 

Stations à plusieurs coffrets : cherchez-vous votre clé ?

Crédits photo © Communauto

Chez Communauto, environ 7 % de nos stations ont plus d’un coffret pour ranger les clés de nos véhicules. Cette situation peut parfois amener son lot de complications et de frustrations lorsqu’on cherche sa clé au début de sa réservation. Par souci de vous offrir le meilleur service possible, nous nous questionnons sur les solutions à aborder pour régler ce problème.

Récemment, nous avons fait des tests à la station St-Sacrement, près du métro Mont-Royal, avec un prototype d’affiche et de numérotation des coffrets. Ainsi, l’affiche indique à nos abonnés les clés qui se trouvent dans chaque coffret. Évidemment, les réactions ont été très positives étant donné qu’auparavant, il n’y avait aucune signalisation.

Notre objectif est de rendre l’expérience Communauto la plus satisfaisante possible, et ce, jusqu’à la fin de votre réservation. N’étant pas propriétaire de nos stations, il est parfois difficile de trouver un endroit adéquat pour poser ce type de signalisation.

Avez-vous des suggestions à nous faire ? Écrivez-nous, nous voulons connaître votre opinion sur cette question !

 

Comment bien se préparer pour des vacances sans anicroche!

Crédits photo © Communauto

À l’approche des vacances de la construction, de nombreux Québécois se préparent à partir en voyage. On vous a délivré un passeport et vos bagages sont prêts depuis longtemps. Mais avez-vous vraiment pensé à tout ? Voici quelques conseils pour éviter l’infortune.

  • Bien avant de partir, rendez-vous dans une clinique de vaccination pour voyageurs afin de parer à toute éventualité. Si aucun vaccin n’est requis, informez-vous quand même des précautions à prendre, notamment si vous présentez une condition particulière.
  • Informez-vous sur votre destination (monnaie, alimentation électrique, lois, etc.) et apprenez au minimum quelques mots en langue locale.
  • Achetez une assurance voyage qui comprend une assurance annulation et les soins médicaux d’urgence. Surtout, assurez-vous qu’elle correspond bien à vos besoins.
  • De concert avec un voisin de confiance, faites croire que votre maison est toujours habitée. Demandez-lui de cueillir votre courrier et d’arroser vos plantes, mais aussi de garer sa voiture dans votre entrée.
  • Ne mentionnez pas votre absence sur votre répondeur, votre boîte vocale ou Internet.
  • Avisez votre assureur si vous partez plus de 30 jours.
  • Juste avant de quitter la maison, éteignez ou fermez vos appareils (sauf le frigo et le congélateur !), le réservoir à eau chaude, les robinets de la laveuse et la valve de l’entrée d’eau principale.
  • Personnalisez votre bagage en y attachant une étiquette, un cadenas ou un foulard de couleur vive pour le retrouver facilement.
  • Faut-il le redire ? Afficher un luxe ostentatoire en voyage est encore la meilleure façon d’attirer les voleurs à la tire (pickpockets). Laissez vos bijoux de valeur à la maison et optez pour du toc !

Ceux qui voyagent fréquemment le savent, cette liste est loin d’être exhaustive ! Pour encore mieux vous préparer, explorez la section à l’intention des voyageurs du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada ou encore le site de l’Association canadienne des automobilistes (CAA), qui fourmille d’informations pertinentes et qui nous a inspiré cet article.

 

5 juin : Journée internationale de l’environnement

Crédits photo © Google images

Communauto invite tous ses abonnés à faire un geste concret pour la terre durant la journée internationale de l’environnement, le 5 juin 2012 prochain.

Participez au Défi Climat ! Jusqu’au 15 juin, comme des milliers de citoyens, prenez l’engagement de réduire vos émissions de gaz à effet de serre en choisissant, parmi une liste proposée, des gestes écolos inspirants, dont certains pour les plus intrépides !

Vous pouvez également consulter les sites de nos partenaires, ils sont une mine d’information pour tout ce qui concerne l’environnement et les transports durables.

– Équiterre
– Vélo Québec
– Mouvement collectif
– Centre d’écologie urbaine de Montréal

– Conseil régional de L’environnement de Montréal

Aussi, plusieurs événements s’organisent dans les villes du Québec en marge de la prochaine Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20). Voici quelques dates importantes :

Cocktail de réseautage : du Jour de la Terre à Rio+20, Gatineau
4 Juin, 2012 – 17h00 à 20h00
5 à 7 sur les enjeux de Rio+20 et l’économie verte au Québec, Sherbrooke
6 Juin, 2012 – 17h00 à 19h00
13 Juin, 2012 – 12h00 à 14h00

 

L’électrification des transports au Québec : La transition est amorcée !

Crédits photos © 2008 - Étienne Coutu Architecte

Jeudi, 31 mai 2012
Hôtel OMNI MONT-ROYAL
1050 rue Sherbrooke Ouest,
Montréal H3A 2R6

En mai 2010, le colloque sur *l’électrification des transports au Québec : Du mythe à la réalité…À quelle vitesse.* rassemblait les intervenants intéressés par ce sujet stratégique pour le Québec.

La journée de veille permettra d’évaluer l’état d’avancement des projets en cours au Québec, d’échanger sur l’évolution des expériences étrangères, et sur les moyens à prévoir pour, d’une part, accélérer l’électrification des transports terrestres au Québec, et, d’autre part, assurer au Québec une nouvelle filière industrielle à développer.

Participants : La journée de veille s’adresse aux décideurs des organisations publiques, parapubliques et privées concernées par l’électrification des transports terrestres dont les industriels, organismes de transport, municipalités, ministères, les journalistes et universitaires, société civile, et aux personnes qui étaient inscrites au colloque de mai 2010.

Benoît Robert, le président directeur-général de Communauto, sera présent pour un témoignage sur son expérience de gestionnaire de flotte de véhicules en libre-service. Rappelons que Communauto à lancé son service de véhicules en libre-service 100 % électrique en juin 2011 suite à l’annonce d’un important partenariat avec plusieurs intervenants, dont Hydro-Québec. Visitez la page de notre projet électrique pour en connaître davantage !

Consultez le programme de la journée >

 

Concours : Partez gagnant avec La Capitale et Communauto !

Le concours est maintenant terminé. Merci de votre participation ! Félicitations au grand gagnant, M. Denis Bilodeau de Montréal !

À gagner :

  • un crédit de 1 000 $ applicable sur une assurance habitation avec La Capitale, en plus d’un renouvellement au forfait A de Communauto pour une période de 2 ans, une valeur de 812,70 $

Comment participer ?

  1. Inscrivez-vous à Communopolis si ce n’est pas déjà fait !
  2. Visitez le www.lacapitale.com et notez deux produits d’assurance
  3. Inscrivez votre adresse électronique dans la case à cet effet

Le concours se termine le 30 juin 2012.

Bonne chance à tous !

Conditions relatives au crédit d’assurance.
Lire les règlements >

 

Où allez-vous en vacances cet été ? Partagez avec nous vos idées de mobilité durable !

Crédits photo © Montage - Google images

C’est plus fort que nous. Sitôt la neige fondue, on s’imagine déjà en vacances. On commence à planifier, et on se met à rêver. Plage, camping, jardinage, voyage… Pour vous aider à organiser vos vacances sans mettre une croix sur vos principes écologiques, nous vous suggérons quelques pistes « hors des sentiers battus » pour vous déplacer autrement cet été.

Des vacances à pied ?
La Fédération québécoise de la marche regroupe une centaine d’organisations offrant des activités de randonnée pédestre partout au Québec. Que vous soyez seul, en couple ou en famille, joignez-vous à d’autres randonneurs pour une excursion d’un jour ou plus et découvrez des paysages à couper le souffle. Les coûts sont généralement modestes et le transport se fait en autobus ou en covoiturage.

À propos de covoiturage, Communauto a de nombreux partenaires : Amigo express, Allo stop, AlternativeAuto, Covoiturage Montréal, dont certains offrent des rabais aux membres de Communauto.

Kayak et canot en ville !
Bien des Montréalais en viennent à oublier qu’ils habitent une île tant l’accès aux rives a été limité par le passé. Des progrès ont heureusement été faits, notamment grâce à la Route bleue du Grand Montréal, dont les itinéraires nous permettent de voir la métropole sous un autre angle tout en pagayant.

Vive le cyclotourisme !
Le cyclotourisme s’est démocratisé ces dernières années de sorte qu’il est plus facile que jamais d’organiser petits et grands voyages à vélo. Et ce n’est pas nécessaire d’être au sommet de votre forme pour partir en escapade ! Informez-vous auprès de Vélo Québec des innombrables possibilités qui s’offrent à vous selon votre condition physique.

Le train, une formule romantique et pratique
Les romantiques s’imagineront prendre le Transsibérien ou monter dans l’Orient express… Les plus pragmatiques, eux, apprécieront sa simplicité, son confort et son faible coût. Envie de parcourir le pays d’est en ouest ou de vous évader le temps d’une petite escapade ? Via Rail propose de nombreux forfaits ainsi que des tarifs réduits pour les enfants, les jeunes adultes et les aînés. De plus, profitez d’un rabais de 10 % pour les mêmes de Communauto.

D’autres idées à ne pas négliger !
Membres de Communauto, n’oubliez pas que nos partenaires vous offrent des rabais exclusifs ! Si ce n’est pas déjà fait, profitez de l’été pour découvrir les écogîtes d’Entre Cîmes et Racines, les auberges Le Baluchon et Au Diable vert et les activités d’Aventure Écotourisme Québec, entre autres… Pensez aussi à combiner ces offres avec nos tarifs Longue distance pour des vacances avantageuses, sans souci et « comme sans auto » !

Enfin, si vos billets d’avion sont déjà achetés, pensez à faire un voyage carboneutre en finançant un projet vert dans un pays en développement. De nombreux organismes, comme Planetair, au Québec, vous permettent d’acheter des « crédits carbone », mais attention, tous les programmes ne s’équivalent pas. Nombre de voyagistes et de transporteurs offrent aussi à leurs clients la possibilité de voyager la conscience tranquille en échange d’un supplément. Informez-vous !

Et vous ? Pensez-vous à l’environnement quand vient le temps de planifier vos sorties estivales ? Que planifiez-vous faire cet été ? Quels sont vos trucs pour des vacances en mobilité durable ? Combinez-vous plusieurs moyens de transport ? Partagez avec nous vos bonnes idées !

 

Opération vélo-boulot 2012 : une saison au paradis !

Crédits photos © Vélo Québec

Indéniablement, le vélo gagne en popularité. Chez de plus en plus de gens comme vous, c’est « Le » moyen de transport. La façon rapide, santé, écolo quotidienne d’aller au boulot. De Saint-Antoine à Saint-Zotique, de Saint-Henri à Saint-Michel et de partout à Montréal. Belle façon aussi de faire le vide après le travail.

Chez ses fidèles, on remarque même une forme de recueillement, un détachement de toute préoccupation terrestre – certains parlent d’une ascension! – à commencer par celle des bouchons de circulation automobile! Se déplacer n’a jamais été aussi zen. Enfourchez donc votre vélo chaque jour. Vous vivrez toute une saison au paradis !

Journée vélo-boulot
Mercredi, 30 mai, parc La Fontaine, de 7 h à 18 h

  • Rouge Café, émission matinale du 107,3 Rouge fm, en compagnie de Marie-Élaine Proulx et Jean-François Baril, le matin endirect du site, de 5 h 30 à 8 h 30
  • Contenant de LAIT NATREL
  • Massage vivifiant à l’Espace détente JEAN COUTU
  • Récupération de vélos usagés par SOS Vélo en collaboration avec GAZ MÉTRO. Donnez un vélo et participez automatiquement au concours.
  • Voyages à gagner à la Zone DESJARDINS
  • Démonstration du nouveau support à vélos sur bus de la STM
  • Exemplaire de LA PRESSE

Pour plus d’information >


Vous n’avez pas encore adopté le vélo-boulot ? Voici quelques trucs et astuces :

 

Amants à vélo dans le parc de la Gatineau

Crédits photos © Google images

Une joyeuse randonnée
À quelques minutes des villes d’Ottawa et de Gatineau, l’immense parc de la Gatineau s’étend sur près de 360 km2 dans une forêt luxuriante truffée de collines, de grottes, de lacs et de rivières. Le Moulin Wakefield constitue un excellent point de départ pour une joyeuse randonnée à vélo dans le parc.

Deux sentiers officiels, bien aménagés, sont aisément accessibles depuis l’auberge et permettent de faire une boucle en trois à cinq heures, selon les arrêts.

Une belle nature sauvage
Choisissez d’abord le sentier qui débouche, à mi-parcours, sur la très jolie plage située près de l’extrémité du lac Philippe. Après de nombreuses montées et descentes sur les pistes vallonnées, une saucette dans la pure et douce eau du lac est une vraie bénédiction! Le parcours contourne ensuite le lac et aboutit dans un sentier plus en douceur, mais toujours en beauté, qui vous mènera jusqu’au point de départ. Mis à part une petite portion d’une quinzaine de minutes sur une route tranquille qui serpente à travers des emplacements de camping, vous roulerez à tout instant dans une belle nature sauvage entre forêt, champs et tourbières.

Au Moulin Wakefield
De retour au moulin, la suite des événements est pure délectation: bain bénéfique dans la cuve thermale au pied de la chute MacLaren qui actionnait jadis la roue du moulin, massage de qualité dans des salles de soins aux murs de pierres centenaires, dîner romantique au savant mélange de cuisine gastronomique et de saveurs du terroir, causerie digestive, partie de billard ou lecture dans le chaleureux salon, avant de gagner la chambre qui respire le luxe confortable et naturel des boiseries d’époque et des petites attentions d’aujourd’hui. Le Moulin Wakefield est un véritable coup de cœur dans la région. Le lieu ne disposant que d’une trentaine de chambres, vous vous y sentirez véritablement choyé et privilégié.

Un sentier jusqu’à la caverne Lusk
Les sentiers accessibles aux cyclistes sont en fait à usage combiné pour la randonnée pédestre et le vélo de montagne, et ils totalisent 90 km. Le réseau complet de sentiers et de pistes du parc compte plus de 200 km. Tout près de la plage située à l’extrémité du lac Philippe, un sentier pédestre mène à la caverne Lusk avec ses 400 m de galeries qu’il ne faut pas manquer d’explorer. Creusée dans le marbre, la caverne a été formée par l’action de l’eau issue de la fonte des glaciers il y a 12 500 ans.

Comment s’y rendre

Parc de la Gatineau, 33 ch. Scott, Chelsea, 819-827-2020 ou 800-465-1867, www.capitaleducanada.gc.ca

En voiture : à partir de Montréal, suivez la route 148 en direction de Gatineau, où vous prendrez l’autoroute 5 Nord puis la route 105 jusqu’à Wakefield; tournez à gauche dans le chemin Riverside, puis de nouveau à gauche dans le chemin Mill (du Moulin). À 2h de Montréal et à 5h de Québec.

Tiré du guide Ulysse Plein air et art de vivre : 125 séjours épicuriens au Québec, par Thierry Ducharme.

Communauto lance un concours de T-shirt !

Crédits photo © Communauto

Ressentant le besoin – et le désir ! – de se doter d’un T-shirt, Communauto lance, pour la première fois de son histoire, un grand concours de création d’un T-shirt à son image. Créateurs d’images, laissez-vous inspirer, seuls ou en groupe, par le thème proposé : Communauto : une vocation sociale, urbanistique et environnementale.

Qualité, créativité et approche conceptualiste seront de mise ! Laissez aller votre imagination et participez en grand nombre ! Vous courez la chance de gagner des forfaits d’abonnement à Communauto pour un an, une visibilité sur notre site en plus de recevoir votre T-shirt imprimé.

Communauto est fière d’avoir choisi, pour la production de ses T-shirts, l’entreprise fibrEthik, une coopérative de solidarité à but non lucratif d’importation et de promotion du coton équitable et biologique.

Vous avez jusqu’au 1er juin pour soumettre votre dessin.

Je veux participer >

Le Défi Climat 2012, c’est parti !

Crédits photo © Défi climat

Encore une fois cette année, Communauto vous invite à participer à la plus grande campagne de sensibilisation aux changements climatiques du Québec.

Du 1er mai au 8 juin, comme des milliers de citoyens, prenez l’engagement de réduire vos émissions de gaz à effet de serre en choisissant, parmi une liste proposée, des gestes écolos inspirants, dont certains pour les plus intrépides ! Découvrez aussi les avantages pour votre santé et votre portefeuille de prendre ces nouvelles habitudes de vie.

Inscrivez-vous à partir du 1er mai sur www.deficlimat.qc.ca et, à la fin du questionnaire d’inscription, n’oubliez pas d’indiquer que vous êtes membre de Communauto pour augmenter vos chances de gagner un prix ! En plus des nombreux prix offerts par Défi Climat, Communauto fera tirer, parmi les participants, deux renouvellements du forfait B d’une valeur de 145 $ chacun (ou crédit équivalent sur le renouvellement). Voir les règlements du concours.

Vous avez participé l’an dernier ? C’est le temps de renouveler vos engagements et de partager vos trucs !

 

Tournée République : Communauto, transporteur officiel !

Crédits photo © Ève Caroline Pomerleau

Communauto est fière de s’associer à la Tournée République comme transporteur officiel !

Le plus récent film du cinéaste Hugo Latulippe, République : un abécédaire populaire, fournit ample matière à réflexion et nous permet d’espérer du changement au Québec. Avec les récents événements dans l’actualité politique, économique, environnementale et internationale, nous ne pouvons qu’être inspirés !

De Montréal à Gaspé, la Tournée République se transporte partout à travers le Québec.
Voici les prochaines dates :

Collège de Bois-de-Boulogne : 21 mars
Gatineau, Ciné-Campus de l’UQO : 23 mars
Canal D, diffusion télé : 25 mars, 19h
Sherbrooke, Centre culturel de l’Université : 26 mars
Cégep du Vieux-Montréal, Maison Théâtre : 28 mars
Prévost, Ciné-Club : 30 mars
Trois-Rivières, Ciné-Campus : 3 avril
Cégep de Limoilou : 3 avril
Cégep de St-Félicien : 17 avril
Gaspé, Festival Vue sur Mer : 21 avril
St-Georges-de Beauce, Ciné-Plus : 25 avril
Magog, Centre d’interprétation du Marais : 26 avril

Communauto vous invite à vous déplacer en grand nombre pour aller voir ce poignant documentaire.

Bon visionnement !

 

Clé verte : un autre garage de Communauto est certifié !

Communauto est fière d’annoncer qu’Autopro Mécanessence, son principal fournisseur de service d’entretien de véhicules à Gatineau, est, avec trois autres établissements au Québec, certifié « clé verte OR »,  label de certification environnementale des ateliers de services automobiles au Canada. Mis en place par Nature-Action Québec, en concertation avec d’autres organismes environnementaux, ce programme englobe des critères tels que la gestion des résidus dangereux et non dangereux, la gestion des équipements et des procédés, la gestion des déchets de consommation, la maintenance des aires de service et de stationnement et la sensibilisation des employés. Autopro Mécanessence assure l’entretien préventif de la totalité du parc des véhicules de Communauto à Gatineau.

En avril 2009, Le Centre de l’auto Beaumont, principal fournisseur de service d’entretien de véhicules à Montréal, recevait la certification « clé verte », une première au Québec. Depuis cette annonce, le Centre de l’auto Beaumont a reçu la certification OR, faisant des garages fournisseurs de Communauto, des exemples à suivre !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Clé verte

 

Nouvelles stations : le printemps approche !

Que serait Communauto sans ses stations ? Partager une auto c’est avant tout avoir accès à un réseau de stations à proximité. Que vous soyez de Montréal, de Québec, de Sherbrooke ou de Gatineau, chaque nouvelle ouverture de station est une occasion d’élargir notre réseau et améliorer le service ! Citoyens engagés, villes, arrondissements, organisations, entreprises, OSBL, autant de partenaires qui nous aident à agrandir la famille des stations de Communauto.

Dans la dernière année, plus de 28 stations se sont ajoutés au réseau de Communauto. Parmi celles-là, 12 stations ont été munies de borne de recharge électrique.

Récemment, avec l’appui de nombreux partenaires, nous avons également ouvert notre réseau de véhicules 100 % électriques à Montréal et à Québec. Vous avez été nombreux à nous donner vos impressions et nous partager vos impressions lors de la période d’essais et de tests avec la Leaf. Merci ! N’arrêtez pas de nous alimenter avec vos commentaires, impressions et suggestions, même quand nous n’avons pas une réponse immédiate à vous fournir, nous prenons la peine d’analyser tous les messages que nous recevons.

On vous prépare quelques belles surprises pour 2012 alors gardez l’œil ouvert !

 

Gatineau Loppet : À vos skis !

Crédits photo © Gatineau Loppet

Communauto est fière de s’associer comme fournisseur officiel à la plus grande course canadienne faisant partie du circuit de la Worldloppet. Considéré également comme le plus grand événement de ski de fond au Canada, ce sont plus 20 pays qui y participent !

Malgré le temps doux de cette semaine, les conditions s’annoncent bonnes pour la Gatineau Loppet ce weekend. En effet, la couverture de neige sur les pistes est très suffisante pour accueillir les skieurs qui, cependant, devront bien choisir leur fart. Si les prévisions météo se maintiennent, aucun changement de tracé n’est prévu pour les courses de samedi et dimanche, une première depuis 5 ans! La Gatineau Loppet offre des parcours pour les skieurs de tous les niveaux avec 8 épreuves sur des distances de 51, 31, 16, 10 et 5 km, sans oublier la Mini 2 km Sport Échange Outaouais pour les enfants. Venez skier ce weekend!

(extrait tiré du communiqué du 17 février 2012)
Lire la suite du communiqué >

 

Le parc de la Gatineau et ses environs, joyaux hivernaux

Crédits photo © Google images

Le parc de la Gatineau
Reconnu pour abriter l’un des plus grands réseaux de pistes de ski de fond en Amérique du Nord, avec ses 200 km linéaires, le parc de la Gatineau (droit d’entrée; refuges et yourtes; stationnement, carte des sentiers, location de raquettes, toilettes, distributrices d’aliments et de boissons) a beaucoup à offrir : de superbes paysages, des pistes bien entretenues dont plusieurs sont aménagées pour le pas de patin, ainsi que plusieurs relais où il est possible de se reposer, de se réchauffer (poêle à bois) et de casser la croûte. On retrouve également quelque 45 km de sentiers de raquettes (un des sentiers mène à la caverne Lusk, vieille de plus de 12 500 ans). Parmi les autres activités proposées dans le parc, retenons la marche hivernale (3 sentiers totalisant 7,5 km), les randonnées en raquettes sous les étoiles et le camping d’hiver (secteur du lac Philippe).

Située en plein cœur du parc de la Gatineau, la station de ski alpin familiale Ski Camp Fortune (droit d’entrée; chalets, cafétéria, bar, boutique, casiers, location d’équipement) présente un dénivelé de 167 m. On y trouve 20 pistes dont 2 de calibre extrême à l’inclinaison importante. Une forêt mixte, d’ailleurs réputée pour ses essences rares, est traversée par les pistes de la station. Pour les  planchistes, Ski Camp Fortune offre deux parcs de planche à neige dont un pour les novices.

Station Mont Cascades
La charmante et familiale Station Mont Cascades (gratuit pour la raquette; droit d’entrée pour le ski alpin; chalet, cafétéria, casse-croûte, resto-bar, boutique, casiers, location d’équipement), située à Cantley, dispose d’une vingtaine de pistes de ski alpin dont plus de la moitié est de niveau intermédiaire. Le domaine skiable est damé et compte également un parc de planche à neige parsemé de divers modules, bosses et autres rampes qui rendent la glisse amusante et variée. Depuis le sommet du versant nord, le point de vue sur la rivière Gatineau et le centre-ville d’Ottawa est formidable. On y trouve un sentier de raquettes (4 km).

Edelweiss
À Wakefield, la station de ski Edelweiss (droit d’entrée; chalet, cafétéria, bar, boutique, location d’équipement) présente pour sa part un dénivelé de 200 m et offre aux skieurs et planchistes un domaine skiable pourvu d’un parc de planche à neige et dont les pentes sont accessibles (80%) en soirée. La station dispose aussi d’un important parc pour la glissade sur chambre à air, en activité le jour comme le soir.

Aventures Nordik
À Val-des-Monts, les sportifs qui souhaitent effectuer une randonnée d’une demi-journée à trois jours en traîneau à chiens se tourneront vers l’entreprise Aventures Nordik (droit d’entrée), qui initie les randonneurs aux techniques de conduite d’attelage.

Comment s’y rendre

Parc de la Gatineau, accueil Chelsea, 33 ch. Scott, Chelsea, 819-827-2020 ou 800-465-1867, www.capitaleducanada.gc.ca/gatineau

En voiture : de Montréal, autoroute 15, autoroute 50, route 148 Ouest, autoroute 50, autoroute 5, chemin Old Chelsea à droite.

Ski Camp Fortune, 300 ch. Dunlop, Old Chelsea, 819-827-1717, www.campfortune.com

En voiture : de Montréal, autoroute 15, autoroute 50, route 148 Ouest, autoroute 50, autoroute 5, chemin Old Chelsea à gauche.

Station Mont Cascades, 448 ch. du Mont-Cascades, Cantley, 819-827-0301 ou 888-282-2722, www.montcascades.ca

En voiture : de Montréal, autoroute 15, autoroute 50, route 148 Ouest, autoroute 50, autoroute 5, route 105 Nord, route 307 Nord.

Edelweiss, 538 ch. Edelweiss, Wakefield, 819-459-2328, www.skiedelweiss.com

En voiture : de Montréal, autoroute 15, autoroute 50, route 148 Ouest, autoroute 50, autoroute 5, route 105 Nord, route 366.

Aventures Nordik, 85 ch. Perdrix, Val-des-Monts, 819-671-7273, www.siberkan.com

En voiture : de Montréal, autoroute 15, autoroute 50, route 148 Ouest, autoroute 50, montée Paiement à droite.

Tiré du guide Ulysse Les joies de l’hiver au Québec, par Julie Brodeur.

Vivre sans posséder une auto : utopie ou style de vie ?

Événement photo pour illustrer les bienfaits de l'autopartage combiné au transport en commun et au vélo libre-service. Ce sont près de 200 personnes qui ont répondu à l'invitation de Communauto, le samedi 5 septembre 2009 à Montréal, pour célébrer les 15 ans d'existence de la plus ancienne entreprise d'autopartage en Amérique. © Nathanaël Corre

Affirmons-le sans détour : oui, vivre sans posséder une auto, c’est possible ! Pour de plus en plus de ménages, se passer d’une voiture (la première pour la plupart, pour certain la deuxième) est tout simplement devenu un style de vie. Il faut dire qu’aujourd’hui, en ville, il existent de nombreuses solutions de rechange pour se déplacer de façon efficace, rapide et écologique. À l’heure où vous lisez ces lignes, ce sont quelque 25 000 personnes à travers le Québec, abonnés de Communauto, qui ont choisi d’adopter la voiture libre-service et les autres moyens de transport actifs et collectifs, plutôt que leur auto. Certes, nos villes doivent se réinventer, mais nous aussi !

Ainsi, plusieurs personnes adoptent quotidiennement un style de vie qui ne dépend pas d’une voiture personnelle et ils en découvrent de nombreux d’avantages (pensons seulement aux jours après les tempêtes hivernales !). Bien sûr, il faut s’organiser en conséquence, mais même avec la venue d’un enfant, par exemple, certains choisissent d’investir dans un nouveau chariot de vélo plutôt que dans une voiture. On valorise davantage la proximité, on se rapproche de son lieu de travail ou de la garderie, on va planifier ses déplacements en transport en commun ou en Communauto en fonction de ses besoins. En fait, les bénéfices pour l’environnement, la santé et le compte en banque dépassent les inconvénients.

Et vous ? Nous sommes curieux d’entendre vos témoignages ! Avez-vous adopté ce style de vie graduellement, ou du jour au lendemain ? Cela a été une décision longuement réfléchie ou une évolution naturelle ? Existe-t-il des raisons qui pourraient vous faire décider d’acheter une voiture ? Quels bénéfices tirez-vous du fait de ne pas posséder une auto ? Et surtout… à quels modes de transport ne renonceriez-vous pour rien au monde ?

Participez à notre concours !
Livrez-nous votre témoignage en faisant un commentaire (minimum 50 mots) et courez la chance de gagner un renouvellement au forfait «B» de Communauto. Pour connaître tous les détails de notre concours, cliquez ici.

 

Entrevue Train+Auto avec Vanessa Normand

À l’heure où les gouvernements et les municipalités repensent la ville, plusieurs organismes et intervenants s’impliquent déjà depuis longtemps pour faire de nos quartiers, des lieux d’avenir prospères et durables. Vanessa Normand fait partie de ses personnes qui croient profondément au développement durable par son enseignement.

Directrice régionale de l’ouest du Québec de l’organisme Vivre en Ville, nous avons eu le grand plaisir de la rencontrer à la maison du développement durable, lieu de leur nouvelle demeure. Elle nous parle de son quotidien et de son expérience comme utilisatrice du forfait Train+Auto de Communauto.

Créé en 1995, Vivre en Ville mise dès son origine sur le développement urbain viable. Rapidement, l’organisme devient un groupe de réflexion et d’influence qui place la formation et la sensibilisation au développement durable au cœur de son action.

Depuis 1996, l’équipe de Vivre en Ville s’est structurée en développant une expertise dans l’aménagement du territoire lié aux transports, à la qualité de vie des citoyens, à la gestion des ressources et de l’environnement. Cette expertise permet à l’organisme d’intervenir sur des sujets d’actualité concernant tant les affaires municipales que nationales.

Aujourd’hui, Vivre en Ville continue de stimuler l’innovation durable en aménagement du territoire et œuvre à l’amélioration de la qualité de milieux de vie du Québec. Les différents projets en cours ou à venir sont autant de preuves de la forte implication de l’organisme.

www.vivreenville.org

Un programme spécial pour combiner Train+Auto !
Vous aimeriez voyager en train et, une fois arrivé à destination, pouvoir poursuivre votre déplacement en voiture ? Abonnez-vous au forfait Train+Auto et profitez d’un prix réduit combinant le coût de votre billet de train et l’accès à une voiture en libre-service. Le transport durable n’aura jamais été si payant !

Abonnez-vous au forfait Train+Auto > 

 

Raquette et ski de fond en Outaouais

Crédits photos © Google images

La réserve écologique de la Forêt-la-Blanche
Ouverte toute l’année, cette réserve écologique en étonnera plus d’un, grâce notamment à un beau réseau de sentiers, un agréable pavillon d’accueil et d’interprétation (expositions thématiques) ainsi qu’à une forêt mature de plus de 300 ans. Celle-ci est considérée comme l’une des dernières et plus anciennes de l’est du pays.

Services : stationnement, accueil, carte des sentiers
Location : raquettes
Autres activités : marche

Raquette
Longueur des parcours : 7,4 km
Tarif : 5$
Réseau : 5 sentiers en boucle permettent d’effectuer divers parcours.

Ski de fond
Longueur des parcours : 13,5 km
Tarif : 5$
Réseau : 2 sentiers permettent d’effectuer une courte ou une longue boucle.

Centre touristique La Petite Rouge
Le Centre touristique La Petite Rouge, situé à Saint-Émile-de-Suffolk (à 40 km au nord de Montebello), est conçu comme un petit village de vacances quatre-saisons. Recevant beaucoup de groupes (gens d’affaires, clubs sociaux, associations d’aînés, groupes scolaires, etc.), il est très bien aménagé et offre un programme d’activités sportives et culturelles favorisant la détente et les rencontres.

Hébergement sur place : chalets
Services : stationnement, accueil, salle de fartage, cafétéria, bar
Location : raquettes, skis de fond
Autres activités: patin, glissade sur chambre à air

Raquette
Longueur des parcours : 4,5 km
Randonnée hors piste : oui
Abris, relais, refuges : 1 refuge
Tarif : 8$
Réseau : 3 sentiers, dont 1 facile (1,7 km) et 2 difficiles (1,3 km et 1,5 km)

Ski de fond
Longueur des parcours : 20 km linéaires
Pas de patin : 15 km
Abris, relais, refuges : 1 refuge
Tarif : 8$
Réseau : 12 sentiers, dont 5 faciles, 5 difficiles et 2 très difficiles

Comment s’y rendre
Réserve écologique de la Forêt-la-Blanche, 300 chemin Saddler, Mayo,
819-281-6700, www.foretlablanche.org
En voiture : de Gatineau, autoroute 50, sortie 174, route 309 Nord, route 315 Nord, chemin Saddler à droite.

Centre touristique La Petite Rouge, 61 rang des Pruniers, Saint-Émile-de- Suffolk, 819-426-2191 ou 888-426-2191, www.petiterouge.com
En voiture : de Gatineau, autoroute 50, sortie 174, route 309 Nord, route 315 Nord, route 323 Nord à gauche, rang des Pruniers à gauche.

Tiré du guide Ulysse Raquette et ski de fond au Québec, par Yves Séguin.

 

Opération Nez rouge a besoin de vous !

C’est la saison des partys : de bureau, de famille, entre amis… Nez rouge se prépare donc à vous permettre de fêter en toute sécurité. Mais il faut encore trouver des milliers de bénévoles – 40 000 au Québec – pour assurer le succès de l’opération qui se déroulera du 2 au 31 décembre.

Il y a quatre façons d’être bénévole. L’escorte motorisée est la personne qui, avec sa propre voiture, conduit le chauffeur et le partenaire là où le client les attend. Le chauffeur conduit la voiture du client pour mener ce dernier à destination et le partenaire les accompagne à bord. Enfin, le bénévole à l’interne effectue diverses autres tâches selon les besoins.

Alors, que vous soyez seul ou en équipe et que vous déteniez un permis de conduire ou non, il suffit de disposer de quelques heures pour donner un coup de main. Vous contribuerez ainsi à rendre les routes plus sécuritaires et à amasser des fonds pour de bonnes causes : les dons recueillis auprès des clients seront versés à divers organismes locaux qui appuient les jeunes ou le sport amateur.

Membres de Communauto, n’hésitez pas à passer le volant !
Par ailleurs, saviez-vous que les membres de Communauto peuvent compter sur Nez rouge pour les raccompagner après une soirée bien arrosée ? En effet, il est toujours possible de passer le volant à un autre conducteur si vous demeurez à bord du véhicule Communauto. Pensez-y en décembre… et toute l’année !

Pour remplir le formulaire d’inscription des bénévoles à l’Opération Nez rouge >

 

À Noël, offrez Communauto !

Elle a tout. Il ne veut rien. Elle pourfend la surconsommation. Il abhorre tout ce qui n’est pas local, durable et responsable. En panne d’idées originales pour combler l’être cher à Noël ?

C’est simple, offrez Communauto ! À la fois pratiques, économiques et écologiques, les chèques-cadeaux Communauto ne comportent que des avantages. En fait, en offrant l’accès à un parc automobile en libre-service, et notamment à des voitures 100 % électriques, c’est l’autonomie que vous donnez. En prime, vous faites cadeau de la possibilité d’appartenir à une communauté, Communopolis.

S’il est déjà membre de Communauto, le proche qui recevra votre présent pourra l’utiliser comme crédit sur ses prochaines réservations. Sinon, il pourra le déduire de son abonnement au service. Faites vites, vous avez jusqu’au 19 décembre pour commander vos chèques-cadeaux à temps pour Noël. Qui a dit que ce devait être compliqué ?

Commandez vos chèques-cadeaux dès maintenant >

 

Les marchés de Noël : magasiner autrement !

Crédits photos © Google images

Difficile d’échapper à la frénésie de consommation qui nous gagne à l’approche de Noël. Heureusement, il y a moyen de gâter ses proches sans renoncer à ses principes éthiques, notamment en fréquentant les marchés de Noël et les salons d’artisans.

De tradition européenne, les marchés de Noël se sont multipliés au Québec ces dernières années. Souvent installés à l’extérieur, ils rivalisent de bonnes idées pour nous plonger dans une ambiance festive et détendue : chorales, animations, décorations, dégustation de vin chaud épicé… Ajoutons aux marchés de Noël les salons d’artisans et le consommateur ne manque pas de choix pour dénicher des cadeaux socialement responsables et originaux, par-dessus le marché.

Sur les étals et dans les kiosques, vous trouverez une foule de produits artisanaux pour tous les goûts et pour toutes les bourses, de la bonne bouteille aux jouets en passant par les vêtements et les bijoux, etc. Vous souhaitez encourager l’économie locale et vous imprégner de l’esprit des fêtes ? Visitez un marché ou un salon d’artisans près de chez vous !


Montréal

Marché Casse-Noisette des Grands Ballets canadiens de Montréal
Plus de 70 exposants offrent plaisirs gourmands, décorations, jouets et articles de mode et de beauté au profit du Fonds Casse-Noisette pour enfants.

Jusqu’au 4 décembre au Palais des congrès
www.marchecassenoisette.com

Salon des artistes-récupérateurs
50 exposants proposent vêtements, bijoux, accessoires et autres objets utilitaires fabriqués à partir de matières récupérées.

Les 2, 3 et 4 décembre à la Biosphère
www.ec.gc.ca/biosphere

Salon des métiers d’art du Québec
Créé en 1955, le plus connu des salons d’artisans présente cette année les produits décoratifs, pratiques et gastronomiques de 400 exposants.

Du 2 au 22 décembre à la Place Bonaventure
www.metiers-d-art.qc.ca

Smart Design Mart
Pour une deuxième année consécutive, le marché des designers locaux s’installe dans le Mile-End pour offrir, dit-on, « la crème du talent créatif montréalais ».

Du 2 au 4 décembre au 160, rue Saint-Viateur Est, 2e étage
www.smartdesignmart.blogspot.com

Marché CyclArt
Cyclo Nord-Sud est fier de vous inviter à sa première édition du Marché CyclArt, un événement inédit réunissant les œuvres originales et ingénieuses d’artistes et d’artisans-récupérateurs s’inspirant du vélo.

Le 10 décembre, de 11 h à 19 h – entrée libre
www.cyclonordsud.org

Québec

Marché de Noël du Vieux-Port
Baigné par la magie des fêtes, le marché du Vieux-Port accueille 70 exposants et offre plus de 1000 produits du terroir uniques.

Jusqu’au 4 janvier au 160, quai Saint-André
www.marchevieuxport.com

Salon des artisans de Québec
225 artisans se donnent rendez-vous depuis 2005 pour vous offrir leurs produits métiers d’art et agroalimentaires.

Du 8 au 18 décembre au Centre de foires de Québec
www.promotionsroger.com

Marché de Noël allemand
Un petit marché s’installe dans le Vieux-Québec pour offrir des produits de grande qualité dans la plus pure tradition allemande.

Du 2 au 4 et du 9 au 11 décembre, Place de l’Hôtel de Ville
www.communaute-allemande-quebec.com

Ailleurs au Québec

Informez-vous, il y a des marchés de Noël un peu partout, notamment à :
l’Assomption www.marchedenoeldelassomption.ca
Baie-Saint-Paul www.marchedenoelbsp.com
Compton www.tourismecoaticook.qc.ca
Drummondville www.villagequebecois.com
Joliette www.marchesdenoeljoliettelanaudiere.com
Longueuil www.vieuxmetiers.ca
Sherbrooke www.marchedelagare.com
Trois-Rivières www.marchedenoeldetroisrivieres.qc.ca

 

TRANSIT : une alliance pour les transports collectifs

Crédits photos © Transit Québec, Googles images

L’Alliance pour le financement des transports collectifs au Québec, TRANSIT, a été lancée le 24 août 2011 dans le but de promouvoir un investissement massif dans les transports collectifs. Elle souhaite ainsi favoriser le développement et l’amélioration des services au bénéfice du plus grand nombre.

À l’instar de Communauto, une quarantaine d’organismes, d’entreprises et de regroupements ont décidé d’adhérer à TRANSIT. D’horizons très divers, tous ces membres partagent une même vision, celle d’un Québec se tournant massivement vers les transports collectifs. Concrètement, ils revendiquent l’atteinte d’objectifs ambitieux, comme de faire croître l’achalandage de ce type de transport de 40 % d’ici 2020 et de 100 % d’ici 2030. Pour y arriver, l’Alliance compte avoir droit au chapitre dans l’élaboration des politiques publiques et se propose de talonner les trois paliers de gouvernement afin qu’ils fassent des transports collectifs une priorité.

TRANSIT n’a d’ailleurs pas tardé à prendre part au débat public. Aux côtés de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et de l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ), l’Alliance a récemment lancé un véritable pavé dans la mare en exigeant des gouvernements qu’ils suspendent le développement de toute nouvelle infrastructure routière au profit de la réfection des routes et du développement des transports collectifs.

Pour nous parler de l’alliance TRANSIT, madame Florence Junca-Adenot, une des porte-paroles de TRANSIT, répond à nos questions :

1. Quelles ont été les réactions des instances gouvernementales et municipales depuis votre lancement ?

« C’est encore tôt pour voir des résultats concrets, de façon générale les réactions qu’on entend sont plutôt bien reçues. Les deux paliers au gouvernement apprécient qu’on documente beaucoup les propositions que l’on fait, mais on ne s’attend pas à ce que le gouvernement du Québec réponde à toutes nos demandes. Ce que nous essayons d’avoir c’est une approche pragmatique, positive et concrète. Au niveau municipal, les rétroactions sont bonnes et plutôt favorables. »

2. Vous avez récemment fait une surprenante sortie publique en diffusant un communiqué pour réclamer un moratoire sur le développement autoroutier. Concrètement, quelles sont vos autres revendications ?

« C’est en lien avec des recommandations précédentes, le gouvernement du Québec prévoit investir près de 18 milliards dans le réseau routier et autoroutier et près de 3 milliards dans les transports collectifs au Québec. Quand on décortique un peu, on se rend compte qu’une partie est pour l’entretien et la réfection du réseau routier et une autre partie est pour le développement du réseau autoroutier, notamment en milieu urbain. En ce qui concerne le transport en commun, c’est pour du renouvellement d’équipement et du développement. Dans une période où nous n’avons pas beaucoup d’argent et où il y a des besoins urgents de réfections, on demande de prioriser la réfection du réseau routier urbain, la réfection des infrastructures de transport en commun désuètes et un moratoire pour les prochaines années sur le développement routier et autoroutier, principalement dans les régions urbaines. Prendre l’argent qui est déjà prévu et l’appliquer sur la réfection du réseau routier et sur le développement du transport collectif. De façon générale, nos revendications ont été bien reçues un peu partout, on ne demande pas plus d’argent au gouvernement, mais de réallouer ces argents qui sont déjà prévus sur des points qui nous apparaissent plus urgents à court terme. »

3. Selon vous, quelle est la priorité actuelle du gouvernement du Québec en matière de transports ?

« Considérant que le gouvernement du Québec alloue un budget de 3 milliards pour tout le Québec pour le transport en commun et 18 milliards pour le réseau routier, il semble que la priorité ne soit pas le transport collectif. Juste dans la région de Montréal, la remise à niveau des infrastructures de transport en commun incluant le remplacement des voitures de métro, la rénovation des stations de métro, des gares de trains, des voitures de train, le remplacement des autobus, etc., il y a en a pour 10 milliards. Pour le Québec, le gouvernement prévoit 3 milliards pour les 5 prochaines années, c’est donc dire qu’il y a un problème. Il est bien que le gouvernement mette le transport collectif comme priorité dans son plan de transport, mais il faut que ça se traduise dans des choix budgétaires. »

4. Beaucoup d’associations vous soutiennent, espérez-vous que les sociétés de transport emboîtent le pas ?

« Les sociétés de transports défendent principalement les mêmes choses que nous proposons, nous sommes alignés dans les mêmes eaux, mais le fait que nous soyons neutres, nous pouvons aller un peu plus loin dans nos revendications. Notre objectif est sensiblement le même, nous voulons que les choses avancent et bougent afin d’éviter que nous ayons les mêmes débats l’automne prochain. »

5. À votre avis, quel rôle doivent jouer les administrations municipales en ce qui concerne les transports collectifs ?

« Les administrations municipales jouent un rôle fondamental, elles ont le pouvoir d’accepter ou de refuser le développement du transport collectif sur leur territoire, puisqu’ils en financent le déficit. Il n’y a pas assez d’utilisateur du transport en commun ici au Québec, donc tout projet a un déficit, comparativement à Shanghai ou on autofinancerait le transport collectif. Dans un premier niveau, les municipalités sont très impliquées puisqu’elles supportent les projets dont ceux à faveur du transport collectif, qui est une priorité pour elles. Dans un deuxième niveau, les municipalités peuvent intervenir sur l’aménagement du territoire pour faciliter les transports collectif et actif pour ainsi décourager l’utilisation de l’automobile et encourager les alternatives pour créer des milieux agréables à vivre .»

www.transitquebec.org

Vous avez envie de nous partager votre opinion ?
Quelle est selon vous la solution à la congestion routière ?
Participer à notre discussion >

 

Concours : Les joies de l’hiver avec Ulysse !

Crédits photos © Ulysse © Google images

Le concours est maintenant terminé. Merci de votre participation !
Félicitations aux gagnants(es) : Mme Claire Dufour, Mme Christine King, Mme Diane Théberge, M. François Malo et M. Jean-Pierre Forget.

Vous êtes de ceux qui hibernent en hiver, le temps froid vous fige sur place, vous êtes à court d’idées quand vient le temps de planifier les congés ? Découvrez les joies de l’hiver avec Ulysse !

Le guide Les joies de l’hiver au Québec, conçu autant pour les personnes qui apprécient la blanche saison que pour celles qui pestent régulièrement contre l’hiver ou en nient carrément l’existence, propose plus d’une cinquantaine d’escapades hivernales dans toutes les régions du Québec, des escales douillettes, des pauses gourmandes et une foule de petits bonheurs hivernaux pour passer de beaux moments en famille ou entre amis.

Pour participer au concours et gagner l’un de 5 guides Les joies de l’hiver au Québec :

1. Consultez le sommaire et notez deux activités proposées dans le livre auxquelles vous vous adonnerez cet hiver !

Consultez le sommaire ici >
Feuilletez un extrait du livre ici >

2. Écrivez vos deux activités dans les champs à cet effet

3. Inscrivez-vous avant le 15 décembre 2011

Les prix sont d’une valeur de 14,95 $ chacun.
Bonne chance à tous !

De l'auto solo au transport durable avec Équiterre !

La station-service cocktail transport d’Équiterre est de retour !

Vous êtes un adepte du cocktail transport et avez des amis accros à leur auto ? Équiterre vous invite à parrainer un ami afin de le convaincre de réduire son utilisation de la voiture solo en optant pour le vélo, la marche, l’autobus, le covoiturage et l’autopartage. La Station-service cocktail transport vous propose quatre étapes faciles pour donner l’eau à la bouche, faciliter la vie, accompagner et applaudir votre ami.

Votre ami trouve le cocktail transport irréaliste, inconfortable, inaccessible ou compliqué ? Un grand nombre d’arguments et d’outils s’offrent à vous, en fonction de ses intérêts et réalités, dont de courtes vidéos expliquant la pertinence du cocktail transport pour la santé (François Reeves, cardiologue et auteur du livre Planète Coeur), l’économie de temps (Yves Desautels, chroniqueur circulation à Radio-Canada), le climat (Steven Guilbeault d’Équiterre) et même le style (Anne Williams de Cycle Chic).

Des évènements dans les grandes villes du Québec auront lieu pour féliciter les adeptes du cocktail transport. En ligne, des outils permettant de calculer les économies de temps et de gaz à effet de serre et d’avoir accès à une foule de trucs pratiques et de ressources. La Station-service cocktail transport propose également une plate-forme Facebook permettant aux parrains, amis et grand public de partager leurs expériences et leurs bons coups en ligne. Votre ami ne pourra résister ! Des prix sont à gagner chaque semaine, et le grand prix, soit un an de transport écolo sera tiré le 25 novembre 2011.

Soyez le moteur : www.equiterre.org/cocktail

 

En ville… autrement !

L’événement, qui durait au départ un jour, s’étend maintenant sur une semaine et plus d’un millier de villes y participent de par le monde. De quoi s’agit-il ? On l’appelle « Semaine des transports collectifs et actifs » à Gatineau et à Québec, et « En ville sans ma voiture » à Montréal. C’est une programmation éclectique et emballante qui vise à nous sensibiliser tous aux effets néfastes de l’auto solo sur la qualité de vie en ville. Mais plus encore, c’est une ribambelle d’activités qui ont pour but de promouvoir des solutions de rechange.

Que vous souhaitiez démystifier les transports collectifs et actifs ou simplement montrer votre adhésion à ce mouvement international, Communauto vous encourage à prendre part à l’événement. C’est le moment de vous accorder une petite pause plaisir et réflexion en cette rentrée automnale !

Voici un aperçu des activités qui auront lieu au Québec :

Montréal (du 19 au 23 septembre)

– Communauto et la nouvelle Leaf 100 % électrique;
– La formation Arcade Fire en concert et de nombreuses autres prestations;
– Du cinéma, des ateliers et des conférences;
– Du yoga et du tai-chi à ciel ouvert;
– Des concours, des cadeaux et des activités dans plusieurs arrondissements.

Québec (du 16 au 22 septembre)

– Des métamorphoses ludiques d’espaces de stationnement;
– La grande randonnée à vélo « J’EMBARQUE »;
– Le Défi de la Journée sans voiture;
– Des activités sportives, des spectacles et de l’animation dans Saint-Roch.

Gatineau (du 16 au 22 septembre)

– Une compétition amusante entre différents modes de transport;
– Des métamorphoses ludiques d’espaces de stationnement;
– Le Défi sans auto;
– Des rallyes locaux pour découvrir le transport durable dans son quartier.

 

Le Parc de la Gatineau s’ouvre à vous !

Crédits photo : Tourisme de l'Outaouais

Cet été encore, Communauto a le plaisir de vous offrir le Parc de la Gatineau ! En effet, des laissez-passer saisonniers se trouvent dans tous nos véhicules de Gatineau ainsi que dans certains des véhicules de Vrtucar à votre disposition à Ottawa. N’attendez plus et profitez tout à fait gratuitement des attraits du Bouclier canadien à seulement 15 minutes du Parlement !

Détente à la plage, baignade, observation de la faune et de la flore, randonnées à pied, à vélo et en patins, escalade… amusez-vous! Et si jamais ce laissez-passer vous donne envie de faire durer le plaisir, sachez que trois sites de camping vous permettent de louer des espaces pour passer la nuit en pleine nature, notamment au Lac Philippe, dont nous vous avons parlé précédemment dans la section « Sorties ».

Pour en savoir plus sur les activités du Parc de la Gatineau, rendez-vous sur le site www.capitaleducanada.gc.ca.
Vous ne pourrez résister à la tentation!

En camping au lac Philippe, sur le plus grand terrain du parc de la Gatineau

Photo : Geo - Cette photo est disponible sous la license Paternité 2.0 de Creative Commons.

La région de la capitale canadienne, c’est aussi le plein air et la nature sauvage à seulement 15 min en voiture d’Ottawa. En effet, les politiciens de la région, motivés par un esprit de conservation de la flore du Bouclier canadien, amèneront l’idée de la création d’un parc dans les collines de la Gatineau vers le début du XXe siècle. On ajoutera progressivement des portions de terre pour en arriver à une superficie de 35 600 ha.

Services : prêt-à-camper, buanderie, dépanneur, recyclage, plage, accessibilité totale ou partielle aux personnes à mobilité réduite

Nombre d’emplacements : 258

Sur la route de la capitale canadienne

Les campeurs qui viennent aujourd’hui dans la région pour découvrir les charmes de la capitale du Canada peuvent séjourner pratiquement à l’ombre du Parlement, dans un terrain de camping en pleine nature : le camping du Lac Philippe, le plus grand terrain du parc de la Gatineau et de la région.

Pour tout type de campeurs

Aucun des emplacements du camping du Lac Philippe n’est muni de raccords pour l’eau, l’électricité ou l’égout. Par contre, on trouve plusieurs points d’eau à proximité. Environ la moitié des 258 emplacements peuvent être réservés à l’avance. Les autres sont offerts selon le principe du « premier arrivé, premier servi ». Il faut donc se présenter le matin même, à compter de 8h, pour essayer d’obtenir un emplacement.

Située à l’entrée du terrain de camping, la boucle A est réservée aux autocaravanes et aux caravanes à sellette qui bénéficient de la proximité de la station de vidange. Les campeurs sous la tente peuvent profiter à loisir d’une centaine d’emplacements conçus spécialement pour eux. La centaine d’autres emplacements convient soit aux tentes, aux tentes-caravanes ou aux petites caravanes. Pour les campeurs non expérimentés, il est maintenant possible de louer une yourte Wanakiwin.

Pour faire le plein d’activités

Le camping du Lac Philippe fera le bonheur des familles qui apprécieront la panoplie d’activités récréatives qu’on peut y pratiquer, notamment la randonnée pédestre, le vélo, la baignade et la pêche. Un amphithéâtre loge les activités d’interprétation.

Comment s’y rendre

Parc de la Gatineau, promenade du Lac-Philippe, Sainte-Cécile-de-Masham, www.parcdelagatineau.ca

De Montréal : autoroute 15 Nord, autoroute 50 Ouest, puis route 148 Ouest jusqu’à Buckingham, autoroute 50 Ouest, autoroute 5 Nord, route 105 Nord et route 366 Ouest.

De Québec : autoroute 40 Ouest et autoroute 640 Ouest, autoroute 15 Nord, autoroute 50 Ouest, puis route 148 Ouest jusqu’à Buckingham, autoroute 50 Ouest, autoroute 5 Nord, route 105 Nord et route 366 Ouest.

Tiré du guide Ulysse 100 campings coups de cœur au Québec, par Louise Gaboury et Louise Gagnon.

Trois lieux de marche à découvrir dans les Laurentides

Photo : mattjiggins - Cette photo est disponible sous la license Paternité 2.0 de Creative Commons.

Sans doute le plus réputé centre de villégiature du Québec, la belle région des Laurentides attire de nombreux visiteurs en toute saison. Depuis longtemps, on «monte dans le nord» pour s’y détendre et apprécier la beauté des paysages. Les couleurs automnales y sont particulièrement riches et éblouissantes. Les lacs, montagnes et forêts sont propices à la pratique d’activités sportives diverses et aux balades. Les quelques villages qui se trouvent au pied des montagnes sont très souvent coquets et agréables.

La région des Laurentides, parsemée de montagnes, offre des centaines de kilomètres de sentiers de randonnée pédestre. Voici quelques suggestions de sites où aller marcher qui gagnent à être connus.

Réseau Plein Air Saint-Adolphe-d’Howard

Le Club de Plein Air de Saint-Adolphe-d’Howard, qui gère le Centre d’activités de plein air (CAP), se veut des plus dynamiques et accueillants. Tout au cours de l’année, son vaste réseau de sentiers accueille les amants de la nature. Le Centre propose également diverses activités (randonnées guidées, sorties ornithologiques, découverte des champignons sauvages de la région, camping d’hiver, etc.).

De la simple balade en famille à la randonnée plus exigeante, le réseau de sentiers, qui ne cesse de s’agrandir, permet de découvrir ce superbe coin des Laurentides situé à seulement une heure de Montréal. Le village de Saint-Adolphe-d’Howard, perché à 370 m d’altitude, est entouré de magnifiques montagnes entre lesquelles s’étendent quelque 85 lacs. De plus, l’endroit s’est vite taillé une place de choix auprès des propriétaires de chiens, car ces derniers sont admis, et même les bienvenus! Le réseau de sentiers de randonnée pédestre compte 10 sentiers pour un total de 35 km. La carte des sentiers, très bien détaillée, se révèle indispensable. Plus d’une vingtaine de panneaux d’interprétation de la nature ont été disposés le long des sentiers.

Réseau Plein Air Saint-Adolphe-d’Howard
droits d’accès
1672 ch. du Village
Saint-Adolphe-d’Howard
http://www.stadolphedhoward.qc.ca/

L’Interval

L’Interval, c’est le nom d’une auberge de plein air située à Sainte-Lucie-des-Laurentides, aux abords du lac Legault. Grâce à son lac sauvage, ses montagnes, son canyon, sa paroi d’escalade, son marais, sa tourbière, ses petits ruisseaux, ses barrages de castors et son réseau de sentiers, le visiteur est assuré de vivre des expériences de plein air emballantes. Que ce soit en couple, en famille ou en solitaire (de nombreux forfaits sont proposés), l’ambiance est toujours à la camaraderie et à l’amusement. Que ce soit pour une journée de découverte ou un séjour de quelques jours (camping, auberge, dortoir), le randonneur est toujours chaleureusement accueilli, et l’équipe d’animateurs (été comme hiver) saura bien vous faire «sortir de vos bottines» pour tenter une petite aventure à la verticale (escalade) ou en eau douce (canot, planche à voile, voile, pédalo, etc.). Une jolie petite paroi d’escalade d’environ 7 m est située dans le petit canyon, à moins de 200 m de l’auberge.
Un club de parapente fréquente aussi la montagne. On peut donc souvent y admirer ces «fous du vide» virevolter dans les airs. En tout, le randonneur peut parcourir neuf sentiers balisés qui totalisent plus de 25 km. La plus belle randonnée est sans aucun doute celle qui mène au sommet du mont Kaaikop (830 m).

L’Interval
droits d’accès
3565 ch. du lac Legault
Ste-Lucie-des-Laurentides
www.interval.qc.ca

Le Centre touristique et éducatif des Laurentides

Autrefois appelé «Centre éducatif et forestier (CEF)», le Centre touristique et éducatif des Laurentides (CTEL) est, depuis 1993, administré par la municipalité de Saint-Faustin. Ayant également une vocation touristique, il propose des activités telles que le canot, le camping et la pêche, ce qui plaît énormément aux visiteurs.

Ce qui différencie le Centre touristique et éducatif des Laurentides de bon nombre de lieux de marche, c’est qu’on y trouve une foule de renseignements pertinents qui visent à faire apprécier davantage le milieu forestier québécois. Au centre d’interprétation, la salle des découvertes met l’accent sur la faune et la flore des lieux. On peut notamment, à l’aide de répliques de pattes d’animaux, reproduire dans du sable les traces de l’ours, du chevreuil ou de l’orignal, pour les reconnaître si celles-ci se présentent le long des sentiers.

D’autres découvertes, ateliers, expositions et documentaires complètent la visite. Des naturalistes répondent aux diverses interrogations et peuvent vous conseiller dans le choix d’une randonnée. L’automne venu, c’est un des bons endroits pour se balader au rythme des couleurs.

Le centre compte un réseau de sentiers de randonnée pédestre d’environ 36 km. On y retrouve huit sentiers de 1 km à 10 km. Le sentier Le Riverain (1 km) peut même accueillir les personnes en fauteuil roulant. Tous les sentiers sont impeccablement aménagés, avec passerelles, abris et points de vue.

Centre touristique et éducatif des Laurentides (CTEL)
droits d’accès
Lac du Cordon
Saint-Faustin
www.ctel.ca

Extraits du guide Ulysse Randonnée pédestre au Québec, par Yves Séguin