Identifié par

Canot

Rabais et privilèges : en avez-vous profité cet été ?

Crédits photo © Communauto

Depuis ses tout débuts, Communauto offre des rabais exclusifs à ses abonnés. Avant tout, c’est pour remercier et gâter tous nos usagers de leur fidélité que nous avons développé plusieurs partenariats avec des entreprises d’ici qui prônent des valeurs sociales et environnementales semblables aux nôtres. Avec plus d’une trentaine de rabais dans plus d’une dizaine de catégories différentes, nous avons à cœur de répondre aux besoins de nos abonnés.

Passant du vélo aux assurances, de l’hébergement en nature à la restauration santé, des loisirs aux vêtements éthiques, nous souhaitons permettre à nos abonnés de bénéficier de ces privilèges tout en contribuant au bien-être de leur environnement en choisissant des produits de qualités et socialement responsables.

Saviez-vous que vous avez droits à ces rabais exclusifs ? Si oui, en avez-vous profité cet été ? Avec des partenaires tels que Via Rail, les locateurs de véhicules, Le Baluchon, la station de montagne Au Diable Vert, Entre cîmes et racînes et l’auberge Au Chant de l’Onde, il y avait certainement de quoi économiser sur vos déplacements et vos nuitées !

Nous aimerions connaître vos impressions, vos histoires, vos expériences avec nos différents partenaires de rabais. Nous désirons également savoir quels partenaires de rabais vous aimeriez voir s’ajouter à la liste. Et pourquoi ne pas nous proposer un partenariat si vous offrez un produit ou service qui pourrait plaire à nos abonnés ?

Allez-y ! Vous pourriez faire découvrir à un autre abonné les nombreux avantages de faire partie de la Famille Communauto !

 

L’accueillante plage d’Oka, à un jet de pierre de Montréal !

Crédits photos © Sepaq

Une longue étendue de sable fin se prête généralement bien à la promenade, au volleyball ou simplement au bain de soleil, une pratique courante chez les estivants qui visitent le parc national d’Oka et sa célèbre plage.

Autres activités : baignade, randonnée pédestre, camping


Au lac des Deux Montagnes

La plage est située sur les rives du lac des Deux Montagnes, convergence des rivières des Mille-Îles et des Outaouais, dont une partie se déverse aussi dans le fleuve Saint-Laurent. On peut aussi y louer des canots, des planches à voile et des pédalos. Une aire de pique-nique, une salle à manger et des toilettes sont évidemment disponibles, et pour ceux qui auraient oublié leur maillot de bain, une petite boutique principalement axée sur les accessoires de plage y est aussi aménagée.

En camping ou en « glamping »

Et comme le parc national d’Oka compte par ailleurs de très beaux emplacements de camping, pourquoi ne pas en profiter et y passer la nuit, dans votre tente ou dans une des quatre tentes Huttopia offertes en location? Il faudra seulement vous arrêter au marché local, à Oka (quelques kilomètres après le parc), question de vous pourvoir en nourriture. Agréable et dépaysant !

Les frais de location pour les tentes Huttopia sont pour un séjour d’au moins deux nuitées les fins de semaine, avec frais en supplément pour la literie. N’oubliez pas votre nourriture et une bonne bouteille de vin ! Comme le parc dispose de plusieurs milieux humides et autres marécages, il est tout à fait pertinent de prévoir une bonne lotion chasse-moustiques.

Sur le sentier du Calvaire d’Oka

Pour ceux que quelques heures de plage suffisent, un beau sentier de randonnée pédestre de 4,5 km est aussi tracé dans le parc : le sentier du Calvaire d’Oka. Il s’agit d’un ancien chemin de pèlerinage bordé d’un chemin de croix qui mène à un calvaire. Au sommet du sentier, trois chapelles impressionnent par leur emplacement… De là haut, la vue est splendide: on peut apercevoir toute l’étendue du lac des Deux Montagnes.

Comment s’y rendre

Parc national d’Oka, 2020 chemin d’Oka, Oka, www.sepaq.com/pq/oka

En voiture : à partir de Montréal, suivez l’autoroute 15 Nord, et une vingtaine de kilomètres plus loin, prenez l’autoroute 640 Ouest (l’autoroute se termine littéralement dans le parc national d’Oka !). Il vous suffit de continuer tout droit!

En transport en commun : à la Gare centrale de Montréal, prenez le train de banlieue sur la ligne Montréal/Deux-Montagnes jusqu’à la gare de Deux-Montagnes, puis l’autobus qui se rend aux portes du parc national d’Oka, soit l’Express d’Oka.

Tiré du guide Ulysse Plein air et art de vivre : 125 séjours épicuriens au Québec, par Thierry Ducharme.

 

Excursion sur la rive du lac St-François

Crédits photo : Tourisme Suroît

Au milieu de la campagne, devant vous, surgira une immense palissade. Elle protège les maisons-longues iroquoïennes des agresseurs potentiels. Vous êtes au site Droulers/Tsiionhiakwatha. Ce site archéologique, qui recèle encore bien des trésors, vous ouvrira ses portes pour un voyage dans le temps des plus réalistes. D’ailleurs, serez-vous assez curieux pour tester le traditionnel poisson séché ?

À quelques rangs, vous laisserez les terres agricoles derrière vous. Vous pénètrerez un site naturel envoutant dont les marais recèlent une faune et une flore exceptionnellement riche. À la Réserve nationale de faune du lac Saint-François, il faut être fin observateur. Vous pourrez vous y promener à pied mais une aventure plus grande vous est offerte. En kayak de mer ou en rabaska, accompagné d’un guide chevronné, partez à l’exploration de ces marais. Vous serez assurément bouche bée lorsque vous déboucherez sur le vaste et majestueux lac Saint-François réputé aussi pour son eau limpide et transparente.

Enfin, sur le chemin du retour, nous vous recommandons un arrêt à Saint-Anicet pour admirer, sur le lac, un coucher de soleil époustouflant. Le dépaysement ne pourrait être plus grand !

La Balade « Sur la rive du lac Saint-François » est l’un des 11 parcours proposés sur www.balades.ca, la référence, pour vos idées d’activités à deux pas de Montréal !

Formule séjour couple

Initiation en kayak de mer à la Réserve nationale de faune du lac St-François (demi-journée)
+ 1 nuitée au camping Le Dauphin
À partir de 50$ (par personne + taxes)

Décrochez et quittez la rive pour vivre une expédition nautique à travers marécages et paysages exceptionnels ! La Réserve nationale de faune du lac St-François, située dans la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, vous transporte dans un univers magique avec ses excursions guidée en kayak. Rabaska ou canot disponible.

Pour réserver, rendez-vous au www.balades.ca/sur-la-rive-du-lac-saint-francois/sejour_couple

Autre suggestion… Vous pouvez même vous lancer à l’aventure direction l’île Thompson pour une immersion en terre autochtone (2 jours et 1 nuitée) ! Les guides professionnels de la Réserve vous offrent une occasion unique de découvrir une culture méconnue, de voyager au rythme de votre pagaie et de décrocher !

Formule séjour famille

Nuitée en maison-longue au site Droulers/Tsiionhiakwatha
+ 1 nuitée au camping Le Dauphin
À partir de 35$ (par famille + taxes)

Jouez les aventuriers, les Indiana Jones durant tout un week-end. Le site Droulers/Tsiionhiakwatha, située dans la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, vous propose une expérience unique, hors du commun ! Passez une nuitée dans une maison-longue iroquoienne authentique, et ce en famille ou entre amis. En compagnie d'animateurs professionnels, l'activité comprend 2 ateliers, ainsi qu'une visite du centre d'interprétation, un souper amérindien, la nuitée en maison-longue, l'animation et un déjeuner iroquoien.

La reconstitution grandeur nature d'un village iroquoien, c'est un projet de taille qui a vu le jour à Saint-Anicet. Il s'agit d'un lieu qui permet à la population de se construire une représentation juste de cette société et de son mode de vie. Les aménagements du village, les artefacts, l'animation et les ateliers vous permettrons de vivre une expérience unique et inoubliable.

Pour réserver, rendez-vous au www.balades.ca/sur-la-rive-du-lac-saint-francois/sejour_famille

Une plage au pied des gratte-ciel au parc Jean-Drapeau

Photo : Vinod Sankar - Cette photo est disponible sous la license Paternité 2.0 de Creative Commons.

Aller à la plage en métro, voilà qui n’est pas banal. Située sur l’île Notre-Dame, près du centre-ville de Montréal, la plage du parc Jean-Drapeau peut accueillir 5 000 personnes. Vous préférez y aller à vélo? Toutes les pistes cyclables, ou presque, mènent au parc Jean-Drapeau. Difficile donc de résister à l’appel de ce grand terrain de jeux au cœur du fleuve Saint-Laurent.

Trajet à vélo île Notre-Dame et île Sainte-Hélène

Distance totale : 21 km

Liens cyclables : axe Nord-Sud et rue de la Commune au Vieux-Port, canal de Lachine et écluses de Saint-Lambert sur la Rive-Sud

Activités sur place : baignade, canot, kayak, pédalo, volleyball, jeux pour enfants, vélo

Entrée : payante

Stationnement : payant

Service de location : canots, kayaks, pédalos deux ou quatre places

Autres services : casse-croûte, vestiaire, aire de jeux pour les enfants, terrains de volleyball

Horaire : mi-juin (après le Grand Prix F-1 du Canada) à la troisième semaine d’août (avant le NASCAR), tous les jours, 10h à 19h

Eau cotée A

Chose étonnante, la qualité de l’eau s’avère excellente pour la baignade. Comment cela est-il possible? L’eau en provenance du Saint-Laurent passe par des bassins filtreurs et par des bacs de sable. Comme un tel système ne serait sans doute pas suffisant pour empêcher la prolifération de coliformes à même les rives, la plage fait l’objet d’un contrôle des goélands. Ces oiseaux, à qui les baigneurs donnent souvent à manger pour s’amuser, s’avèrent très souvent la principale source de contamination des plages. Un système d’effarouchement a donc été installé. Il consiste à faire fuir les goélands par le bruit, à savoir par des cris de rapaces et par des détonations. Rassurez-vous, tout ce branle-bas de combat se fait en dehors des heures d’activité de la plage. Enfin, pour empêcher les goélands de se poser sur les rives, de nombreux fils ont été suspendus à l’horizontale.

Sur le lac

Sur les quais du Pavillon des activités nautiques, près du Casino, sont empilés et bien rangés kayaks et canots. Une impressionnante flotte de dériveurs et de pédalos y sont amarrés. Comme le centre de location se trouve un peu en retrait de la plage, beaucoup de gens en ignorent l’existence.

Une simple balade en pédalo constitue une source de découvertes, si vous vous donnez la peine de bien regarder autour de vous, en longeant lentement les rives. À travers les algues se faufilent des bancs de crapets-soleils. Des saules majestueux laissent ployer leurs branches jusqu’à la surface de l’eau. À même une structure de métal sont accrochés des nids d’hirondelles. Pour prolonger l’exploration, engagez-vous dans les lagunes qui s’étirent sur 2 km. Les canaux sillonnent les jardins exotiques des Floralies.

Un peu rigide

Une ombre au tableau : le zèle de certains patrouilleurs. En contournant le Casino, si vous passez sous les petites chutes, vous pourriez vous faire avertir des prétendus dangers de couler, même si vous portez votre gilet de sauvetage. De plus, ne pensez pas aller dans les lagunes durant l’heure qui précède la fermeture. Même si vous vous trouvez à seulement 10 min du quai, un patrouilleur pourrait bien venir vous voir en bateau motorisé pour vous rappeler qu’il est temps de revenir.

Autre point à souligner : contrairement à la majorité des plages situées dans des parcs, les appareils personnels de cuisson comme les barbecues portatifs y sont interdits. Ces petits inconvénients n’empêchent pas des milliers de personnes de venir se rafraîchir durant la période de canicule. Une plage propre à Montréal, facile d’accès par les transports en commun, c’est tout de même bienvenu.

Comment s’y rendre

Plage de l’île Notre-Dame, parc Jean-Drapeau, Montréal, www.parcjeandrapeau.com

En voiture : par l’autoroute Bonaventure, puis le pont de la Concorde; ou par le pont Jacques-Cartier, sortie parc Jean-Drapeau, à gauche sur l’île Sainte-Hélène (chemin Macdonald), puis la passerelle du Cosmos ou le pont des Îles.

En transport en commun : métro Jean-Drapeau, puis autobus 167.

Tiré du guide Ulysse On va où aujourd’hui? 150 sorties à Montréal et environs, par Alain Demers.

Descente de rapides sur la Jacques-Cartier

Photo : erwan.lher de Flickr - Cette photo est disponible sous la license Paternité 2.0 de Creative Commons.

La rivière Jacques-Cartier sait depuis longtemps faire sauter et sursauter les braves qui s’y aventurent au printemps ou au début de l’été. On peut louer, dans le parc national de la Jacques-Cartier, une embarcation pneumatique (mini-raft) pouvant accueillir six personnes, ainsi que tout l’équipement nécessaire, puis partir à l’aventure sur cette belle rivière au cours tumultueux, mais jamais dangereux.

Autres activités : canot, randonnée pédestre, pêche, ski de fond, raquette.

Rivière patrimoniale

Longue de 177 km, la rivière Jacques-Cartier est la seule rivière du Québec à faire partie du Réseau des rivières du patrimoine canadien, tant pour sa valeur historique et géographique que pour son potentiel récréatif. À l’intérieur des limites du parc national de la Jacques-Cartier, elle compte 26 km de parcours navigable, avec le spectacle des parois escarpées qui s’élèvent à près de 500 m, pour créer un paysage particulièrement impressionnant.

En eau vive

Sauf quand l’eau est à 15°C et plus, la combinaison isotherme est obligatoire et fournie. Apportez tout de même des sous-vêtements de type athlétique, ajustés au corps. De bonnes chaussures à semelles antidérapantes que vous pourrez mouiller seront aussi de mise. Évitez le plus possible les vêtements de coton! Une fois mouillés, ils sèchent lentement et ne vous gardent plus au chaud.

N’oubliez pas votre crème solaire, une bouteille d’eau et une collation.

Des yourtes sont disponibles dans le parc, si vous voulez y passer la nuit.

Le repos du guerrier

Pour vous gâter un peu, offrez-vous un repas à la salle à manger de l’Auberge

Quatre Temps, Le Laké, située à Lac-Beauport et tout près du parc, qui propose un menu raffiné d’inspiration principalement française. La table d’hôte est un peu chère mais vaut le détour. Une terrasse ensoleillée avec vue sur le lac Beauport agrémente le séjour. Vous pouvez aussi jumeler le repas du soir en forfait avec un séjour au spa de l’auberge, très agréable par ailleurs.

Une petite bière?

Si vous vous sentez plus animé, la microbrasserie Archibald, toute de bois vêtue, également à Lac-Beauport, offre un service de resto-bar le midi et le soir. Sa belle terrasse avec foyer et bar extérieur est invitante. Le lieu brasse ses propres bières dont les noms évocateurs (La Matante, La Chippie, La Ciboire) laissent songeur… L’endroit se transforme en un bar très animé le soir, avec à l’occasion des musiciens sur scène.

 Comment s’y rendre

Parc national de la Jacques-Cartier, route 175 N., Stoneham-et-Tewkesbury, www.sepaq.com/pq/jac

À partir de Québec, prenez l’autoroute 73 Nord puis la route 175 vers la réserve faunique des Laurentides. L’entrée du parc se trouve un peu plus loin.

Tiré du guide Ulysse Plein air et art de vivre : 125 séjours épicuriens au Québec, par Thierry Ducharme.