Identifié par

Camping

Rabais et privilèges : en avez-vous profité cet été ?

Crédits photo © Communauto

Depuis ses tout débuts, Communauto offre des rabais exclusifs à ses abonnés. Avant tout, c’est pour remercier et gâter tous nos usagers de leur fidélité que nous avons développé plusieurs partenariats avec des entreprises d’ici qui prônent des valeurs sociales et environnementales semblables aux nôtres. Avec plus d’une trentaine de rabais dans plus d’une dizaine de catégories différentes, nous avons à cœur de répondre aux besoins de nos abonnés.

Passant du vélo aux assurances, de l’hébergement en nature à la restauration santé, des loisirs aux vêtements éthiques, nous souhaitons permettre à nos abonnés de bénéficier de ces privilèges tout en contribuant au bien-être de leur environnement en choisissant des produits de qualités et socialement responsables.

Saviez-vous que vous avez droits à ces rabais exclusifs ? Si oui, en avez-vous profité cet été ? Avec des partenaires tels que Via Rail, les locateurs de véhicules, Le Baluchon, la station de montagne Au Diable Vert, Entre cîmes et racînes et l’auberge Au Chant de l’Onde, il y avait certainement de quoi économiser sur vos déplacements et vos nuitées !

Nous aimerions connaître vos impressions, vos histoires, vos expériences avec nos différents partenaires de rabais. Nous désirons également savoir quels partenaires de rabais vous aimeriez voir s’ajouter à la liste. Et pourquoi ne pas nous proposer un partenariat si vous offrez un produit ou service qui pourrait plaire à nos abonnés ?

Allez-y ! Vous pourriez faire découvrir à un autre abonné les nombreux avantages de faire partie de la Famille Communauto !

 

Où allez-vous en vacances cet été ? Partagez avec nous vos idées de mobilité durable !

Crédits photo © Montage - Google images

C’est plus fort que nous. Sitôt la neige fondue, on s’imagine déjà en vacances. On commence à planifier, et on se met à rêver. Plage, camping, jardinage, voyage… Pour vous aider à organiser vos vacances sans mettre une croix sur vos principes écologiques, nous vous suggérons quelques pistes « hors des sentiers battus » pour vous déplacer autrement cet été.

Des vacances à pied ?
La Fédération québécoise de la marche regroupe une centaine d’organisations offrant des activités de randonnée pédestre partout au Québec. Que vous soyez seul, en couple ou en famille, joignez-vous à d’autres randonneurs pour une excursion d’un jour ou plus et découvrez des paysages à couper le souffle. Les coûts sont généralement modestes et le transport se fait en autobus ou en covoiturage.

À propos de covoiturage, Communauto a de nombreux partenaires : Amigo express, Allo stop, AlternativeAuto, Covoiturage Montréal, dont certains offrent des rabais aux membres de Communauto.

Kayak et canot en ville !
Bien des Montréalais en viennent à oublier qu’ils habitent une île tant l’accès aux rives a été limité par le passé. Des progrès ont heureusement été faits, notamment grâce à la Route bleue du Grand Montréal, dont les itinéraires nous permettent de voir la métropole sous un autre angle tout en pagayant.

Vive le cyclotourisme !
Le cyclotourisme s’est démocratisé ces dernières années de sorte qu’il est plus facile que jamais d’organiser petits et grands voyages à vélo. Et ce n’est pas nécessaire d’être au sommet de votre forme pour partir en escapade ! Informez-vous auprès de Vélo Québec des innombrables possibilités qui s’offrent à vous selon votre condition physique.

Le train, une formule romantique et pratique
Les romantiques s’imagineront prendre le Transsibérien ou monter dans l’Orient express… Les plus pragmatiques, eux, apprécieront sa simplicité, son confort et son faible coût. Envie de parcourir le pays d’est en ouest ou de vous évader le temps d’une petite escapade ? Via Rail propose de nombreux forfaits ainsi que des tarifs réduits pour les enfants, les jeunes adultes et les aînés. De plus, profitez d’un rabais de 10 % pour les mêmes de Communauto.

D’autres idées à ne pas négliger !
Membres de Communauto, n’oubliez pas que nos partenaires vous offrent des rabais exclusifs ! Si ce n’est pas déjà fait, profitez de l’été pour découvrir les écogîtes d’Entre Cîmes et Racines, les auberges Le Baluchon et Au Diable vert et les activités d’Aventure Écotourisme Québec, entre autres… Pensez aussi à combiner ces offres avec nos tarifs Longue distance pour des vacances avantageuses, sans souci et « comme sans auto » !

Enfin, si vos billets d’avion sont déjà achetés, pensez à faire un voyage carboneutre en finançant un projet vert dans un pays en développement. De nombreux organismes, comme Planetair, au Québec, vous permettent d’acheter des « crédits carbone », mais attention, tous les programmes ne s’équivalent pas. Nombre de voyagistes et de transporteurs offrent aussi à leurs clients la possibilité de voyager la conscience tranquille en échange d’un supplément. Informez-vous !

Et vous ? Pensez-vous à l’environnement quand vient le temps de planifier vos sorties estivales ? Que planifiez-vous faire cet été ? Quels sont vos trucs pour des vacances en mobilité durable ? Combinez-vous plusieurs moyens de transport ? Partagez avec nous vos bonnes idées !

 

Au Diable Vert, du camping pour tous les goûts !

Crédits photos © Google images

Le camping Au Diable Vert est situé à proximité du joli village loyaliste de Sutton, avec ses boutiques, ses ateliers d’artistes et d’artisans, sa boulangerie, sa chocolaterie et ses bonnes tables. Le lieu est une oasis de paix enchâssée dans une belle forêt à l’orée de laquelle s’offre une vue magnifique sur les monts Sutton, Owl’s Head et Jay Peak.

Horaire : toute l’année
Heure de départ : 14h
Nombre d’emplacements : 35
Tarif journalier : 9$ à 28$
Services : prêt-à-camper, animaux domestiques admis, recyclage, accès Internet

Une station de montagne
Cette très belle station de montagne de 81 acres nichée à 300 mètres d’altitude propose aux campeurs des appartements équipés, des refuges dans les arbres (sans commodité) et un minuscule terrain de camping pour tentes. Les emplacements sont ombragés, bien espacés les uns des autres, et procurent toute l’intimité dont on rêve.

Des activités de plein air
Les amateurs de randonnée apprécieront le réseau de sentiers de 14 km qui communique avec le Sentier de l’Estrie. Plusieurs activités sont proposées sur place, dont le kayak sur la rivière Missisquoi, la pêche, le vélo et la randonnée, avec guides ou non, en plus des ateliers de photographie et de mycologie (champignons) et des cours d’équitation.

Du camping d’hiver
Ouverte toute l’année, la station permet également la pratique du camping d’hiver au cœur d’un réseau de pistes de ski de randonnée et de sentiers de raquettes. L’accès aux emplacements se fait à pied. Des brouettes sont disponibles pour le transport du matériel, et l’on peut aussi faire livrer son matériel en VTT ou en motoneige pour le coût de 10$. Six toilettes sèches se trouvent sur le terrain. Les emplacements qui portent les numéros de 5 à 20 et de 28 à 33 sont situés en bordure de la forêt et jouissent de la plus belle vue. Cieux étoilés et levers de soleil splendides.

Comment s’y rendre

Au Diable Vert, 169 chemin Staines, Glen Sutton, 450-538-5639, www.audiablevert.qc.ca

En voiture de Montréal : autoroute 10, sortie 68, route 139 Sud jusqu’à Abercorn, à gauche dans la rue Église, à droite dans le chemin Scenic, à gauche au stop dans le chemin de la vallée Missisquoi et à gauche dans le chemin Stairnes.

En voiture de Québec : autoroute 20 Ouest, sortie 173, puis autoroute 55 Sud, autoroute 10, sortie 106, route 245 Sud direction Mansonville, route 243 Sud direction Mansonville, route 105 en direction de Glen Sutton, chemin Staines à droite.

Tiré du guide Ulysse 100 campings coups de cœur au Québec, par Louise Gaboury et Louise Gagnon.

 

L’accueillante plage d’Oka, à un jet de pierre de Montréal !

Crédits photos © Sepaq

Une longue étendue de sable fin se prête généralement bien à la promenade, au volleyball ou simplement au bain de soleil, une pratique courante chez les estivants qui visitent le parc national d’Oka et sa célèbre plage.

Autres activités : baignade, randonnée pédestre, camping


Au lac des Deux Montagnes

La plage est située sur les rives du lac des Deux Montagnes, convergence des rivières des Mille-Îles et des Outaouais, dont une partie se déverse aussi dans le fleuve Saint-Laurent. On peut aussi y louer des canots, des planches à voile et des pédalos. Une aire de pique-nique, une salle à manger et des toilettes sont évidemment disponibles, et pour ceux qui auraient oublié leur maillot de bain, une petite boutique principalement axée sur les accessoires de plage y est aussi aménagée.

En camping ou en « glamping »

Et comme le parc national d’Oka compte par ailleurs de très beaux emplacements de camping, pourquoi ne pas en profiter et y passer la nuit, dans votre tente ou dans une des quatre tentes Huttopia offertes en location? Il faudra seulement vous arrêter au marché local, à Oka (quelques kilomètres après le parc), question de vous pourvoir en nourriture. Agréable et dépaysant !

Les frais de location pour les tentes Huttopia sont pour un séjour d’au moins deux nuitées les fins de semaine, avec frais en supplément pour la literie. N’oubliez pas votre nourriture et une bonne bouteille de vin ! Comme le parc dispose de plusieurs milieux humides et autres marécages, il est tout à fait pertinent de prévoir une bonne lotion chasse-moustiques.

Sur le sentier du Calvaire d’Oka

Pour ceux que quelques heures de plage suffisent, un beau sentier de randonnée pédestre de 4,5 km est aussi tracé dans le parc : le sentier du Calvaire d’Oka. Il s’agit d’un ancien chemin de pèlerinage bordé d’un chemin de croix qui mène à un calvaire. Au sommet du sentier, trois chapelles impressionnent par leur emplacement… De là haut, la vue est splendide: on peut apercevoir toute l’étendue du lac des Deux Montagnes.

Comment s’y rendre

Parc national d’Oka, 2020 chemin d’Oka, Oka, www.sepaq.com/pq/oka

En voiture : à partir de Montréal, suivez l’autoroute 15 Nord, et une vingtaine de kilomètres plus loin, prenez l’autoroute 640 Ouest (l’autoroute se termine littéralement dans le parc national d’Oka !). Il vous suffit de continuer tout droit!

En transport en commun : à la Gare centrale de Montréal, prenez le train de banlieue sur la ligne Montréal/Deux-Montagnes jusqu’à la gare de Deux-Montagnes, puis l’autobus qui se rend aux portes du parc national d’Oka, soit l’Express d’Oka.

Tiré du guide Ulysse Plein air et art de vivre : 125 séjours épicuriens au Québec, par Thierry Ducharme.

 

Du cap Tourmente au Massif

Crédits photo : Bonjour Québec

Tout de suite après la Côte-de-Beaupré, dans la région de Québec, commencent « les Caps », une formation géologique élevée qui a ceci de particulier qu’elle plonge directement dans le fleuve 800 m plus bas. Parcourez cette crête montagneuse à pied pendant quatre jours, pour le plaisir des sens, tout simplement !

Le sentier des Caps dans les nuages

La très belle région de Charlevoix attire les randonneurs avec son magnifique sentier des Caps. De Saint-Tite-des-Caps à Petite-Rivière-Saint-François, le sentier couvre 51 km sur des sommets de 500 m à 800 m d’altitude. Des refuges et des emplacements de camping parsèment le parcours et permettent de prendre le temps qu’on veut pour y déambuler. Il est à noter que ses dénivelés importants conviennent surtout aux marcheurs aguerris. Les vues qui s’ouvrent sur le fleuve tout au long du tracé, et particulièrement depuis les belvédères aménagés, sont littéralement époustouflantes.

Du cap Tourmente, paradis des oiseaux…

La réserve nationale de faune du Cap-Tourmente est un lieu pastoral et fertile dont les battures sont fréquentées chaque année par des nuées d’oies blanches (également connues sous le nom de «grandes oies des neiges»). Les oies s’y arrêtent pendant quelque temps, en automne et au printemps, afin de reprendre les forces nécessaires pour continuer leur voyage migratoire. La réserve dispose d’installations qui permettent de les observer. Au moins 250 autres espèces d’oiseaux et 45 espèces de mammifères y vivent.

…au Massif de Petite-Rivière-Saint-François

Un beau parcours est celui qui débute dans la réserve nationale de faune du Cap-Tourmente, et qui se termine, quatre jours plus tard, au sommet du Massif de Petite-Rivière-Saint-François. Les trois nuitées se passent en refuge rustique, et l’organisme qui gère le sentier s’occupe de transporter votre véhicule du point de départ au point d’arrivée. Plus précisément, au premier jour, on part de la réserve nationale de faune du Cap-Tourmente, pour terminer la journée 7,4 km plus loin, au refuge de La Faille. Le deuxième jour, on parcourt 8,6 km jusqu’au refuge du Cap Gribane. Le troisième jour est le plus ardu, avec 13,7 km à franchir jusqu’au refuge du Cap du Salut. La dernière et quatrième journée mène au sommet du Massif de Petite-Rivière-Saint-François en 9,3km, pour un total de 40 km. Une agréable promenade !

Une récompense bien méritée

Question de se récompenser après quatre jours de marche et quelques sommets plus tard, on descend à l’Auberge La Courtepointe, située tout près du Massif. L’aménagement général est très accueillant et sympathique. La table est bonne et le petit déjeuner particulièrement délicieux. Une belle collection de tableaux et la magnifique vue du fleuve agrémentent le lieu, ce qui termine en confort une excursion sur un des plus beaux sentiers de randonnée pédestre au Québec.

Comment s’y rendre

Sentier des Caps de Charlevoix, 2 rue Leclerc (angle route 138), Saint-Tite-des-Caps, www.sentierdescaps.com
Réserve nationale de faune du cap-Tourmente, 570 ch. du Cap-Tourmente, Saint-Joachim, www.captourmente.com
En voiture : à partir de Québec, prenez la route 138 Est. Suivez les indications vers Sainte-Anne-de-Beaupré et continuez jusqu’à Saint-Tite-des-Caps. L’accueil se trouve sur votre gauche, à l’angle de la rue Leclerc et de la route 138.

Tiré du guide Ulysse Plein air et art de vivre : 125 séjours épicuriens au Québec, par Thierry Ducharme.

En camping au lac Philippe, sur le plus grand terrain du parc de la Gatineau

Photo : Geo - Cette photo est disponible sous la license Paternité 2.0 de Creative Commons.

La région de la capitale canadienne, c’est aussi le plein air et la nature sauvage à seulement 15 min en voiture d’Ottawa. En effet, les politiciens de la région, motivés par un esprit de conservation de la flore du Bouclier canadien, amèneront l’idée de la création d’un parc dans les collines de la Gatineau vers le début du XXe siècle. On ajoutera progressivement des portions de terre pour en arriver à une superficie de 35 600 ha.

Services : prêt-à-camper, buanderie, dépanneur, recyclage, plage, accessibilité totale ou partielle aux personnes à mobilité réduite

Nombre d’emplacements : 258

Sur la route de la capitale canadienne

Les campeurs qui viennent aujourd’hui dans la région pour découvrir les charmes de la capitale du Canada peuvent séjourner pratiquement à l’ombre du Parlement, dans un terrain de camping en pleine nature : le camping du Lac Philippe, le plus grand terrain du parc de la Gatineau et de la région.

Pour tout type de campeurs

Aucun des emplacements du camping du Lac Philippe n’est muni de raccords pour l’eau, l’électricité ou l’égout. Par contre, on trouve plusieurs points d’eau à proximité. Environ la moitié des 258 emplacements peuvent être réservés à l’avance. Les autres sont offerts selon le principe du « premier arrivé, premier servi ». Il faut donc se présenter le matin même, à compter de 8h, pour essayer d’obtenir un emplacement.

Située à l’entrée du terrain de camping, la boucle A est réservée aux autocaravanes et aux caravanes à sellette qui bénéficient de la proximité de la station de vidange. Les campeurs sous la tente peuvent profiter à loisir d’une centaine d’emplacements conçus spécialement pour eux. La centaine d’autres emplacements convient soit aux tentes, aux tentes-caravanes ou aux petites caravanes. Pour les campeurs non expérimentés, il est maintenant possible de louer une yourte Wanakiwin.

Pour faire le plein d’activités

Le camping du Lac Philippe fera le bonheur des familles qui apprécieront la panoplie d’activités récréatives qu’on peut y pratiquer, notamment la randonnée pédestre, le vélo, la baignade et la pêche. Un amphithéâtre loge les activités d’interprétation.

Comment s’y rendre

Parc de la Gatineau, promenade du Lac-Philippe, Sainte-Cécile-de-Masham, www.parcdelagatineau.ca

De Montréal : autoroute 15 Nord, autoroute 50 Ouest, puis route 148 Ouest jusqu’à Buckingham, autoroute 50 Ouest, autoroute 5 Nord, route 105 Nord et route 366 Ouest.

De Québec : autoroute 40 Ouest et autoroute 640 Ouest, autoroute 15 Nord, autoroute 50 Ouest, puis route 148 Ouest jusqu’à Buckingham, autoroute 50 Ouest, autoroute 5 Nord, route 105 Nord et route 366 Ouest.

Tiré du guide Ulysse 100 campings coups de cœur au Québec, par Louise Gaboury et Louise Gagnon.