Cinq questions sur les nids de poule

Chaque printemps, les nids de poule sont la bête noire des automobilistes québécois. Lorsqu’on les aperçoit à temps, il n’est pas toujours possible de les éviter sans causer d’accident. Pneu, roue, amortisseurs, direction, suspension… les dommages qu’ils peuvent causer sont nombreux et parfois coûteux. Voici quelques conseils tirés du blogue de La Capitale pour traverser la saison des nids de poule sans devenir fou!

1-     Comment apparaissent les nids de poule?

Les nids de poule se forment au printemps lorsque les 5 facteurs suivants sont réunis :

  • une craque dans l’asphalte,
  • de l’eau qui rentre dedans,
  • une période de gel (pour faire gonfler le dessous de l’asphalte),
  • une période de dégel (pour ramollir l’asphalte),
  • des véhicules qui passent dessus (pour faire craquer le tout).

2-     Comment limiter les dommages causés par les nids de poule?

L’importance des dommages dépend de la vitesse du véhicule, de la taille et de la profondeur du trou, ainsi que du diamètre du pneu. Voici quelques conseils pour les limiter.

  1. Dès que la saison des nids de poule commence, faites vérifier la pression de vos pneus. Un pneu trop gonflé peut éclater, alors qu’un pneu pas assez gonflé peut se coincer entre le trou et la roue.
  2. Sur la route, regardez haut et loin (regard périphérique) pour mieux repérer les nids de poule. Aussi, conservez une distance raisonnable avec le véhicule qui vous précède. De cette manière, s’il frappe un nid de poule ou fait une manœuvre d’évitement, vous aurez le temps de réagir.
  3. Si vous repérez un nid de poule et que vous ne pouvez pas l’éviter sans causer un accident, la meilleure manière de réduire les dommages potentiels est de :
  • ralentir le plus possible AVANT d’arriver au nid de poule;
  • éviter de freiner brusquement pendant que vous passez sur le nid de poule;
  • tenir le volant fermement pour garder le contrôle pendant et après le passage du nid de poule.
  1. En cas d’impact, portez attention à la conduite de votre véhicule. S’il vous semble désaligné, bruyant ou si vous remarquez toute autre anomalie, faites-le inspecter par un mécanicien sans tarder.

3-     Les dommages causés par les nids de poule sont-ils couverts par votre assurance auto?

Pour que les dommages puissent vous être couverts par votre assureur, vous devez avoir choisi la protection optionnelle « Dommages aux véhicules assurés – Risques de collision ou de renversement ». Vous devrez toutefois assumer le montant de votre franchise, s’il y a lieu.

4-     Est-il possible d’obtenir un dédommagement de la part du « propriétaire » du nid de poule?

La loi prévoit que les villes, les municipalités et le ministère des Transports ne peuvent être tenus responsables des dommages causés aux pneus et aux suspensions par l’état des routes.

 Par contre, il est possible de se faire dédommager pour la carrosserie, la peinture, la roue ou le parechoc d’une auto qui a été endommagé par un nid de poule. Il faut cependant pouvoir démontrer une faute ou une négligence grave, comme un manque d’entretien.

Ainsi, si votre véhicule est endommagé à cause d’un nid de poule qui ne leur a pas été signalé auparavant, tout dédommagement vous sera refusé, car rien ne permettra d’affirmer qu’ils sont en faute.

5-     Pourquoi signaler les nids de poule à votre ville ou municipalité, ou au ministère des Transports?

Une fois avisés, ils sont tenus d’intervenir dans un délai raisonnable pour éliminer le danger. En signalant les nids de poule que vous rencontrez, vous contribuez à réduire les dommages que vous et les autres automobilistes pourriez subir.

Profitez du partenariat entre Communauto et La Capitale!

Si vous êtes abonné Communauto, demandez une soumission d’assurance à La Capitale pour obtenir 5 % de rabais additionnel exclusif sur vos assurances auto, habitation ou véhicules de loisirs!

À propos de :

Par Communopolis | Mots-clefs :
9 février 2018 | Partagez avec un ami |