Catégorie

Trucs et astuces

7 faits à connaître sur le vol auto

Lire l’article en anglais.

Saviez-vous qu’il existe des trucs pour réduire les chances que votre auto ou les biens qui s’y trouvent soient volés? Si vous étiez victime d’un tel vol, sauriez-vous comment réagir? Faut-il faire une réclamation d’assurance auto lorsqu’on se fait voler le contenu du véhicule seulement? Voici les faits tirés du blogue de La Capitale.

Amateurs de plein air : soyez en sécurité

Lire l’article en anglais.

Êtes-vous de ceux qui aiment prendre l’air et s’évader dans la forêt? Que vous partiez en vélo de montagne ou à pied, quand vos passions vous mènent loin des routes praticables, mieux vaut être prévoyant!

Mauvaise chute, collision, blessure sportive… malgré toute votre habileté et votre prudence, personne n’est à l’abri d’un accident ou d’un malaise.

Prenez le temps de lire ces quelques conseils pour une escapade en toute sécurité!

7 things you should know about auto theft

See the article in French.

7 things you should know about auto theft

Did you know that there are some things that you can do to reduce the likelihood of having your car and its contents stolen? Would you know how to react in the event of auto theft? Do you need to make a car insurance claim when only the contents of your vehicle have been stolen? Here are some tips from La Capitale’s blog.

Outdoor Enthusiasts: Wherever You Go, Stay Safe!

Read the article in French.

Outdoor enthusiasts: Wherever you go, stay safe!

For many, fall is the best time of the year to spend time outside enjoying the beautiful colours and fresh air. Whether you go hiking or go for a ride on your mountain bike, in case your outings take you too far off the beaten path, it’s best to be prepared! A bad fall, collision or sports injury…

No matter how skilled and careful you are, you can still have an accident or fall ill. Take the time to read these few tips before setting off.

4 tips to insure a hassle-free move

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Does the thought of moving stress you out? Here are a few tips from our partner La Capitale’s blog to make your move go more smoothly and make sure you’re covered in case you run into any problems.

1. Make sure you’re adequately covered when your property is being transported

To reduce the likelihood of problems while your property is being moved from one residence to another, the key is to plan ahead and be well-informed!

  • Hiring a moving company 

Hire a company that holds insurance coverage to cover your property during the move. To make sure the coverage is valid, ask for the insurer’s name and policy number.

  • Renting a moving truck

In order to cover your property while it’s being transported, the home insurance from the residence you’re vacating must still be in force.

To find out whether you’d be covered if you caused damage to the rented vehicle, check with your auto insurer. You should know that you may have to pay an extra fee for insurance provided by the rental company, even if you have the Q.E.F. No. 27 endorsement for damage to vehicles you don’t own. Utility vehicles are not usually eligible for this coverage.

  • Borrowed trailers or pick-up trucks

In order to cover your property while it’s being transported, the home insurance from the residence you’re vacating must still be in force.

To find out whether you’d be covered if you caused damage to the borrowed vehicle or trailer, call your insurer.  In cases involving trailers, the insurer will confirm whether it will provide coverage based on the trailer’s category. With borrowed trailers, verify whether you have the Q.E.F. No. 27 endorsement for damage to vehicles you don’t own.

2. Before you terminate your current home insurance, make sure all your property has been moved and the civil liability for the insured premises is transferred to the new owners.

Your property will therefore be covered by your insurance for 30 days, whether it’s still in your old home or you’re in the process of moving to your new home.

Furthermore, if you move before your lease expires or your property is sold, you should maintain your insurance coverage. Inform your insurer of your lease end date or the date on which the deed of sale will be signed. Also notify them of the date on which the premises will be vacated.

Why? Because you can be held liable if you cause unintentional bodily injury to a third party or property damage, even in your absence. Here are a couple of examples. A faucet leaks after you leave the home and causes damage to the television of the person who lives in the unit below yours or a visitor slips and falls on your icy entrance. In such cases, maintaining your home insurance can save you from paying out significant sums of money. Important! Certain coverages do not apply when the insured premises is not occupied. Check with your insurer to avoid any surprises!

3. Start your new home’s insurance coverage at the same time as the start date of your lease or the date on which you take possession of your home

Be prepared and start insurance shopping for your new home as soon as you know this date. Your coverage will then kick in as soon as you take possession of your new home. Remember to provide your new address to your auto insurance representative.

4. If you store your property, make sure it’s covered

Your home insurance may automatically cover your stored property, whether you store it at a friend’s home or in a residential storage facility. Contact your insurer to check if this applies to you. If this property isn’t covered, you can discuss options that are available to you with your insurer!

Take advantage of the partnership between Communauto and La Capitale!

If you’re already a Communauto member, ask for an insurance quote form La Capitale to get an exclusive, additional 5% discount on your home, auto or leisure vehicle insurance!

Vélo d’hiver : profitez de notre rabais exclusif avec Dumoulin Bicyclettes

En tant qu’abonné à Communauto, vous pouvez bénéficier d’un rabais exclusif de 10 % sur le prix régulier de tous les vélos et accessoires vendus chez Dumoulin Bicyclettes. Pour bénéficier de ce rabais, vous devez vous rendre à leur magasin situé au 173, rue Jean-Talon Est et présenter votre carte d’abonné de Communauto.

Vous utilisez une clé RFID ? Utilisez-la pour déverrouiller les portières!

English will follow

Verrouille, déverrouille, verrouille, déverrouille, verrouille…
Vous utilisez une clé RFID ? Mieux vaut l’utiliser plutôt que la clé du véhicule pour déverrouiller les portières. Faites attention de ne pas vous embarrer en laissant vos clés dans le véhicule si vous ressortez pour déneiger celui-ci. À chaque lecture, les portières se déverrouillent ou se verrouillent selon l’état précédant de la serrure dans la séquence. Mieux vaut donc toujours vérifier et/ou avoir sa clé RFID sur soi avant de fermer la portière…

RESERVauto mobile : nouvelles fonctionnalités!

Vos souhaits et demandes ont été exaucés!  En effet, de nouvelles fonctionnalités et certaines corrections font en sorte que RESERVauto mobile est maintenant en mesure de répondre à tous vos besoins de véhicules, qu’ils soient en stations ou en libre-service sans réservation.  Le tout de la manière la plus efficace et conviviale possible.

Être glamour et écologique grâce à Loue 1 Robe !

Crédits photo © Loue1robe
Crédits photo © Loue1robe

Saviez-vous qu’une alternative à l’achat de robes de soirée existe? Communauto l’a trouvée pour vous et vous présente Loue 1 Robe.

Ce concept unique au Canada permet aux femmes de louer des robes de designers  pour une fraction du prix. Et pour celles qui le souhaitent, il est possible de déposer en consigne vos robes qui dorment dans votre placard afin de gagner à chaque location, 30% des bénéfices.

Loue 1 Robe propose donc  la location de robes de designers aussi prestigieux que Dior, Gucci, Vera Wang, Dolce & Gabbana, Ève Gravel… mais également  des robes de mariées, des accessoires et un service de maquillage et de coiffure. Ce magasin ‘’tout-en-un’’ regorge de plus de 500 robes de la taille 0 à 20 ans.

Les prix de location sont incroyables! Ainsi une robe Hervé Léger à 1 495 $ vous ait louée à 150 $ (pressing et taxes incluses). En plus d’être économique, Loue 1 Robe  promeus la consommation écoresponsable et collaborative.

Sarra, la fondatrice de Loue 1 Robe à titre de conseillère en images,  vous aidera à trouver la robe idéale selon votre morphologie, votre carnation et le type d’événement.

Laure Waridel, récipiendaire  de  l’Ordre du Canada pour son travail au sein d’Équiterre, en est une fervente ambassadrice « Louer une robe plutôt qu’en acheter une que l’on ne portera qu’une ou deux fois est aussi un excellent choix écologique! Merci, Sarra pour les beaux choix que tu nous proposes. »

Utiliser les services de Loue 1 Robe c’est aussi consommer local!  Avec les temps des Fêtes qui approchent, quoi de mieux que d’encourager une entreprise québécoise en offrant des certificats à vos proches qu’elles pourront utiliser pour un mariage, une sortie entre filles, un anniversaire ou un gala!

Pour plus d’information :

Tél. : 514 553-2364
www.loue1robe.com
facebook.com/loue1robe
Instagram : @loue1robe

 

Réservez en ligne chez Discount via RÉSERVauto: épargnez temps…et argent !

Crédits image © Communauto
Crédits image © Communauto

Privilèges réservés aux abonnés de Communauto, vous pouvez placer vos réservations chez Discount directement en ligne, via RÉSERVauto, sans besoin de nous téléphoner et ainsi économiser temps et argent. Notre entente avec Discount vous donne accès à un rabais de 5% sur le tarif régulier de la location de voitures (10% sur les camions), ainsi que la possibilité de profiter à moitié prix d’une couverture Exonération en cas de sinistres, incluant une franchise à 0$ en cas d’accident ou de vol.

Ces avantages sont accessibles EXCLUSIVEMENT en ligne en cliquant sur l’icône de Discount dans la barre des partenaires qui s’affiche sur la page d’accueil de RÉSERVauto. L’utilisation d’une carte de crédit est obligatoire.

Ces tarifs sont disponibles uniquement dans les succursales participantes pour une location de voiture à Montréal, Québec, Sherbrooke et Gatineau, et selon la politique en vigueur dans le cadre des ententes Inter-réseau.

 

Auto-mobile : avantages aux abonnés Communauto

Crédits image © Communauto
Crédits image © Communauto

En tant qu’abonné d’un forfait A, B, C ou Le Lièvre de Communauto, vous avez accès aux véhicules Auto-mobile à des tarifs privilégiés :

  • Payez 30¢/minute au lieu de 38¢ en tout temps !
    Les tarifs à l’heure et à la journée restent inchangés
    Une économie de plus de 20 % !
  • Utilisez Auto-mobile au prix de votre forfait !
    Utilisez les véhicules Auto-mobile au tarif de base de votre forfait (tarif à l’heure + au kilomètre) pour tout trajet de 5 heures, ou moins.
    Un minimum de 2 heures est cependant facturable.C’est tout simple ! Selon le nombre de kilomètres roulés, le tarif le plus avantageux vous est accordé automatiquement. Vous n’avez à vous préoccuper de rien !

Voir les conditions

 

4 conseils pratiques pour profiter d’Auto-mobile !

Comment conserver un véhicule en cours de trajet ?

À chaque fois que vous éteignez le moteur, un bouton apparaît à l’écran pour vous proposer de « conserver le véhicule ». Si votre arrêt n’est que temporaire et que vous souhaitez conserver le véhicule, appuyez sur cette commande, vous pourrez alors quitter le véhicule sans risquer qu’un autre usager le prenne entre-temps. Cela vous évitera également de perdre les minutes gratuites auxquelles vous avez droit au-delà de 32 minutes d’utilisation continue. Pour en savoir plus

Pour terminer un trajet correctement, surveillez le voyant lumineux vert

À la fin du trajet, lorsque vous passez votre carte OPUS sur le lecteur pour verrouiller les portières, il est très important de surveiller le voyant lumineux vert sur le lecteur. C’est ce voyant qui vous indique que vous avez bel et bien terminé le trajet. À défaut de se faire, les frais continueront de courir…
Pour en savoir plus

Se stationner : oui, mais où ?

Lorsque vous garez un véhicule Auto-mobile, à la fin d’un trajet, vous devez éviter d’être dans une zone de restriction, et ce, même si le stationnement est autorisé dans cette zone au moment du retour… Pour en savoir plus

Crédit pour l’achat d’essence

Un crédit de 20 minutes en temps vous est attribué pour tout trajet d’une heure ou moins si vous avez déboursé au moins 20 $ (il s’agit d’un changement, l’ancien montant étant fixé à 15 $) au moment de faire le plein. Pour en savoir plus

Les différentes formes de l’autopartage : comment s’y retrouver !

Avec l’intérêt croissant qui se manifeste pour ces services et la multiplication de ses variantes à travers le monde, voici un petit lexique et quelques définitions pour s’y retrouver.

D’entrée de jeu, soulignons le fait qu’autopartage et véhicules libre-service sont habituellement considérés comme synonymes. Il faut donc ajouter quelques substantifs pour préciser ce dont on parle : services « avec » ou « sans » réservation, services « avec » ou « sans » stations, services avec « trajets en boucle » ou en « trace directe » (possibilité de laisser le véhicule à un endroit différent de son point de départ), etc. Voici donc, les principales formes que peuvent prendre l’autopartage ou l’automobile libre-service, selon l’appellation que l’on préfère, et selon l’endroit où l’on se trouve sur la planète :

Service en boucle, avec réservation et avec stations de véhicules
C’est le service que vous connaissez bien et qui est offert par Communauto depuis 20 ans au Québec avec un parc de quelque 1200 véhicules.

Service en trace directe, sans réservation et avec stations
C’est la formule qui a été instaurée par Autolib’ à Paris, en 2012, à la demande de la mairie. Le service compte présentement environ 1800 véhicules. Ceux-ci peuvent être empruntés sans réservation ; ils doivent être pris et rapportés en station (on ne peut donc les laisser n’importe où sur la chaussée), mais il est possible, au départ, de réserver sa place de stationnement au point d’arrivée. Service en trace directe, sans réservation et sans station C’est la formule que nous avons introduite à Montréal, l’été dernier, via le volet Auto-mobile de notre offre et qui est maintenant aussi offerte par Car2go. Cette formule est plus souple que la précédente dans la mesure où les véhicules peuvent être laissés à peu près n’importe où sur la rue, là où la signalisation le permet, à l’intérieur d’un territoire donné.

Service de « prêt entre personnes » (PEP)
Il s’agit, par cette offre, de permettre à des propriétaires de véhicules de rendre leur voiture personnelle accessible, lorsqu’ils le désirent, à des personnes qui peuvent la leur emprunter, contre rémunération. Sémantiquement parlant, il s’agit « d’autopartage » au sens propre du terme et c’est le prochain volet de notre offre que nous souhaitons implanter au Québec, ce qui fera de Communauto l’entreprise présentant l’offre la plus diversifiée sur la planète pour ce secteur d’activités.

LSR versus LSI
Pour éviter d’avoir à prononcer plus d’une dizaine de syllabes pour désigner ces différents types d’offres (autant les élus que les journalistes y perdent présentement leur latin…), nous avons pris l’habitude, dans nos échanges et dans nos écrits, de désigner par l’acronyme LSR (pour libre-service avec réservation ) notre offre en boucle, avec stations et avec réservation et par LSI (pour libre-service intégral ) la nouvelle offre Auto-mobile : sans réservation, sans station et en trace directe.

 

Auto-mobile : trucs et astuces pour une meilleure expérience !

Voitures électriques

Terminez votre trajet avant que la batterie soit épuisée. Un geste simple, mais essentiel au bon fonctionnement du service.

Lorsque vous utilisez un véhicule électrique, il est de votre responsabilité de vous assurer que vous disposerez d’une autonomie suffisante pour effectuer votre trajet. Vous ne devez jamais terminer un trajet en laissant le niveau d’autonomie affiché au tableau de bord tomber sous la barre des 15 kilomètres (veuillez planifier vos déplacements en conséquence).

Nous déclinons toute responsabilité liée à l’autonomie du véhicule. Aucun crédit ou remboursement ne sera donc consenti pour cette raison. Des pénalités pourraient aussi vous être facturées si l’autonomie résiduelle du véhicule n’est pas suffisante pour que nous puissions le rapporter à la borne de recharge la plus proche.

Même en hiver, il est très plaisant de rouler en voiture électrique. Pour éviter les désagréments, il suffit de tenir compte des contraintes de ce type de motorisation. Nous vous recommandons d’utiliser les véhicules électriques pour de courts déplacements les premières fois, le temps de vous familiariser avec leurs spécificités, et de consulter au préalable la page « Nos véhicules » pour en savoir plus (une vidéo intitulée « Les véhicules 100% électrique, comment ça fonctionne ? » y est accessible).

Consignes d’hiver

Lorsqu’une opération de déneigement est en cours, vous devez faire preuve de vigilance pour éviter de garer un véhicule Auto-mobile, en fin de trajet, dans les zones de déneigement. Ces zones sont clairement identifiées par des panneaux oranges installés par la Ville au moins trois heures avant l’entrée en vigueur des interdictions de stationnement. Les contrevenants à cette règle se verront facturer la contravention plus un frais d’administration de 20 $

Consultez les Consignes d’hiver de Communauto pour connaître les consignes qui s’appliquent à l’ensemble de nos véhicules et la page « Où stationner ? » pour connaître les consignes propres au volet Auto-mobile.

 

Simplifiez-vous la vie ! Payez votre facture en ligne

Saviez-vous que vous pouvez payer votre facture Communauto par Internet ou par téléphone auprès de votre institution financière ? En plus de vous faire économiser, vous gagnerez du temps. De plus, cela vous évitera d’utiliser du papier. Un bon geste pour l’environnement !

Pour savoir comment faire vos paiements, en ligne, consultez notre page d’information.

Vous recevez encore votre facture papier ? Passez au numérique en vous inscrivant à la facture en ligne. Rendez-vous sur Réservauto et dans vos Informations personnelles, cochez la case à cet effet.

Simplifiez-vous la vie !

 

Renaissance donne une seconde vie aux objets perdus des usagers de Communauto

Saviez-vous
Crédits image © Renaissance

Saviez-vous que Communauto récupère chaque année plusieurs centaines d’objets trouvés dans les véhicules ? Avec plus de 29 000 usagers, des objets de toutes sortes, de la traditionnelle tasse à café aux chemises à carreaux, se retrouvent à nos bureaux. Pour accommoder nos abonnés, nous conservons ces objets durant une période de deux mois. Après cette période, les objets récupérables sont remis à des organismes de charité, dont Renaissance, ou déposés au recyclage.

Ainsi, depuis des dizaines d’années, ce sont des milliers d’objets qui se sont retrouvés sur les étagères de Renaissance. En plus de contribuer à l’économie locale en offrant une seconde vie à ces objets, cet organisme facilite l’insertion sociale et professionnelle de personnes éprouvant de la difficulté à intégrer le marché du travail, tout en suscitant l’engagement de chacun à poser des gestes pour préserver l’environnement.

Communauto est fière de contribuer, à sa manière, à cette initiative d’économie sociale et invite tous ces abonnés à penser à Renaissance lors de leur prochain don !

Cliquez ici pour connaître le lieu de collecte de Renaissance le plus proche.

D’ailleurs, une nouvelle station (411) est maintenant ouverte dans le stationnement du magasin Fripe-Prix Renaissance situé au 7250 boulevard St-Laurent, au nord de la rue Jean-Talon Ouest.

Soyez généreux !

 

Équiterre vous invite à manger local et bio pour les Fêtes !

Equiterre
Crédits photo © Équiterre

Partager un repas 100% bio et local avec ceux que vous aimez, c’est possible. Comment ? Faites vos provisions de viandes auprès des Fermiers de famille du réseau d’Équiterre. Partout à travers le Québec, des nombreux points de livraisons sont disponible pour recevoir votre viande pour la période des fêtes.

Tout simplement en faisant vos provisions de viande auprès de nos Fermiers de famille. Ils se feront un plaisir de vous apporter, dans l’un de leurs nombreux points de livraison, une belle dinde ou d’autres belles pièces de viande pour la période des fêtes.

Pour faire des commandes de viandes, c’est très simple :

• Visitez la page Liste de points de livraison ;
• Sélectionnez « Commande de viande » dans le menu déroulant ainsi que votre région ;
• Choisissez un emplacement à proximité de votre domicile ou lieu de travail ;
• Contactez directement la ferme qui dessert ce point de livraison pour vous faire votre commande.

Pour les légumes, certaines fermes maraîchères ont encore des places disponibles pour leurs paniers d’hiver. Pour vous inscrire, visitez la page Liste des points de livraison mais sélectionnez cette fois-ci « Paniers d’hiver » et suivez les mêmes étapes que pour les commandes de viandes.

Vous trouverez ici quelques idées de délicieuses recettes.

Joyeuses fêtes bio et locales !

 

Un petit geste, de grands projets… compensez vos émissions !

Les gaz à effet de serre issus des activités humaines proviennent à 26 % des transports et à 22 % de nos logements. L’autre moitié (52 %) est liée aux produits de consommation: les aliments, objets, vêtements et équipements !

Notre style de vie, de consommation et de transport génère des gaz à effet de serre et est ainsi décisif sur notre environnement. Néanmoins, ces émissions pourraient être évitées ou du moins réduites. En choisissant le transport en commun, la marche et le vélo pour les déplacements quotidiens, vous diminuez l’émission de GES. Les usagers de Communauto participent ainsi à la sauvegarde de l’environnement en ayant opté pour l’autopartage plutôt que la possession d’un véhicule personnel. Des études démontrent qu’une voiture en autopartage remplace 10 voitures privées et que les abonnés à l’autopartage se déplacent en voiture presque 4 fois moins que leurs voisins possédant une auto. Les usagers peuvent maintenant bonifier cette contribution existante en participant au programme en compensant le reste de leurs émissions.

Les projets

Les crédits compensatoires volontaires seront distribués à partir d’un portefeuille de projets certifiés Gold Standard Mixed Portfolio comprenant des projets d’énergies renouvelables, d’efficacité énergétique et forestiers selon un quota de 50 % / 50 %.

Planetair a créé diverses alliances internationales auprès des meilleurs fournisseurs de crédits-carbone de haute qualité certifiés Gold Standard issus de projets d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique dans les pays en développement. Le Gold Standard est la norme la plus stricte sur le marché du carbone exigeant notamment la transparence du processus et la réduction vérifiable et mesurable des émissions de GES.

Les projets doivent également contribuer au développement durable de la communauté ou ils se déroulent. Planetair est revendeur des crédits-carbone générés par CO2 Environnement, une entreprise ayant généré les premiers crédits-carbone, et les seuls à ce jour, certifiés transition Gold Standard en Amérique du Nord. Cette norme est la plus robuste en matière de projets forestiers. Voir les projets >

Pour plus d’information sur la compensation de GES voir le F.A.Q.

Comment compenser ?

Pour nos usagers, il est possible d’adhérer au programme de compensation de GES à partir de RÉSERVauto. Il suffit d’accéder à vos « Information Personnelle» et cochez l’option pour compenser vos émissions dans la section « Compensation de vos émissions ».

Pour plus d’information sur notre programme >

 

Offrez Communauto en cadeaux !

Certificat
Crédits image @ Google image + Communauto

Ne cherchez plus l’idée-cadeau géniale, vous l’avez trouvée ! Quoi de mieux que d’offrir Communauto en cadeau ? Pour faire plaisir à vos proches, il vous suffit de remplir le formulaire en ligne et Communauto acheminera à vous-même ou à la personne de votre choix un chèques-cadeau du montant souhaité. Si le bénéficiaire est déjà membre de Communauto, ce montant pourra être utilisé comme crédit sur ses prochaines réservations. Si celui-ci n’est pas abonné au service, il pourra déduire ce montant lors de son adhésion au service.

De plus, en s’abonnent à Communauto, le bénéficiaire sera automatiquement abonné à notre nouveau libre-service sans réservation !

Dépêchez-vous, vous avez jusqu’au 16 décembre pour commander vos chèques-cadeaux à temps pour Noël !

Commandez ici.

 

Communauto est prêt pour l’hiver ! Et vous ?

Hiver
Crédits photo © Communauto

La préparation de nos véhicules pour l’hiver tire à sa fin. Des pneus d’hiver, des balais à neige et des pelles sont installés ou offerts dans chacun d’entre eux. Déjà, l’hiver est à nos portes et de nouvelles habitudes seront bientôt de mise. Voici quelques consignes faciles à respecter pour traverser la saison froide avec le sourire…

CHUTES DE NEIGE
S’il y a averse ou tempête de neige, nous vous rappelons que vous sortez à vos risques. Habituellement, la Ville ou le propriétaire des divers stationnements enlève la neige des allées centrales dans les heures qui suivent. Le délai peut cependant parfois être d’un ou de deux jours. Dans tous les cas, s’il reste de la neige, vous êtes responsable de dégager le véhicule que vous souhaitez utiliser. Si vous vous embourbez, Communauto ne pourra vous venir en aide et il vous sera interdit d’abandonner le véhicule à un endroit prohibé (tout comme si c’était le vôtre). Le fait d’utiliser un véhicule en hiver implique également que vous devrez vous débrouiller pour rapporter celui-ci à son site de stationnement habituel au retour. Au besoin, vous devez vous attendre à devoir pelleter ou à prolonger votre réservation le temps nécessaire, à défaut d’être en mesure de le faire (à vos frais).

ESSENCE ET VITRES
La règle exige que le réservoir d’essence soit rempli au moins à la moitié au retour du véhicule. Il faut remplir le réservoir de liquide lave-vitre si vous le mettez à sec. Lorsque vous faites le plein, il est plus pertinent que jamais de nettoyer les vitres tout autour du véhicule. Il est préférable de ne pas aller au lave-auto lorsque le temps est glacial.

VENTILATION
Pour combattre la condensation de façon efficace, il faut régler la manette sur l’admission d’air extérieur plutôt que sur la recirculation. Sinon, les vitres intérieures resteront couvertes de buée.

SÉCURITÉ
Pour des raisons de sécurité, il importe de déneiger complètement le véhicule au départ : capot, toit, phares et grillage.

FONCTIONNEMENT DU MOTEUR À L’ARRÊT
Il est interdit, dans plusieurs municipalités du Québec, de laisser le moteur fonctionner plus de trois minutes à l’arrêt. Dans le cadre de la mission environnementale de Communauto, nous comptons sur vous pour être des citoyens modèles.  Aidez-nous à donner l’exemple !

SECOUER PIEDS ET TAPIS
Nous ne pouvons vider pour vous la neige ou l’eau qui s’accumule sur les tapis. À cet égard, votre collaboration est essentielle.

ESSUIE-GLACES
C’est la responsabilité de l’abonné, au départ, de déglacer les essuie-glaces lorsqu’il utilise un véhicule. Si vous négligez de le faire et s’ils sont restés allumés la veille, le démarrage activera le moteur des essuie glaces, qui essaiera de faire bouger les lames coincées dans la glace, ce qui peut causer un bris, à vos frais !

FREINER EFFICACEMENT GRÂCE AUX FREINS ABS
La plupart de nos véhicules sont équipés de frein antiblocage (ABS). Si vous ressentez une vibration dans la pédale de frein lorsque vous freinez sur une chaussée glissante, c’est probablement que le dispositif antiblocage est à l’oeuvre Cette vibration est tout à fait normale.

COFFRET À CLÉS
Il peut arriver, à l’occasion, qu’une mince couche de glace due à la condensation se forme entre la porte et le boîtier du coffret. Dans un tel cas, il est plus difficile de tourner la clé dans la serrure. Il suffit, la plupart du temps, d’exercer une pression sur la porte, tout en tournant la clé, pour régler le problème. Si la porte reste collée sur le boîtier, tirez-la en utilisant le rabat qui protège la serrure pour vous donner une meilleure prise. N’ayez pas peur de tirer fort, les coffrets sont du genre « coffre-fort »… N’oubliez pas qu’en vertu de nos règlements, le véhicule reste sous votre responsabilité tant que la clé n’y a pas été redéposée. En cas de difficultés, il est donc de votre devoir de communiquer avec un responsable de Communauto et non pas de quitter les lieux sans nous avoir consultés au préalable, comme cela arrive malheureusement parfois.

DÉMARRAGE
Les nouveaux conducteurs ou les conducteurs occasionnels devraient relire les rudiments de l’art du démarrage par temps froid dans le manuel du propriétaire qui se trouve dans le coffre à gants de toutes les voitures. Souvenez-vous qu’il faut éviter d’accumuler les tentatives infructueuses, et s’y prendre de la bonne façon dès le premier essai. Trois éléments sont essentiels pour éviter les pannes : un véhicule en bon état (vous pouvez compter sur nous), un réservoir rempli au moins aux trois quarts (on compte sur vous) et un démarrage bien fait.

… ET SOYEZ PRUDENT !
C’est en hiver que se produit la vaste majorité des collisions et accrochages sur la route. On ne le dira donc jamais assez : il faut être prudent, réduire sa vitesse, freiner bien à l’avance et ne pas se mettre à la merci des plaques de glace sournoises cachées sous la neige.

RÉSERVATIONS DURANT LA PÉRIODE DES FÊTES
Veuillez noter que les tarifs de « haute saison » s’appliqueront, durant la période des Fêtes, chez nos « loueurs associés » partenaires de l’Inter-réseau. Plus vous réserverez tôt, plus grandes seront vos chances d’obtenir un véhicule dans les catégories les plus économiques (ou d’obtenir un véhicule tout court). D’autres conditions (telles qu’un nombre minimal de jours de réservation) pourront également s’appliquer, selon la politique en vigueur au moment de la réservation.

 

Économisez 1 $ en optant pour la facture en ligne !

Facture
Crédits image © Communauto

Le coût de la facture papier passera de 50 ¢ à 1 $ au moment de la facturation des trajets de septembre (en octobre). Cette décision visant à accélérer l’adoption de la facture en ligne était annoncée dans la dernière édition de l’Écho-mobile. Même à 1 $, soit le montant facturé pour l’impression, la manutention et l’envoi d’une facture papier, celui-ci ne couvre qu’une fraction des coûts de production. Nous vous invitons donc à adopter en grand nombre ce nouveau mode de facturation dans le but de nous aider à minimiser les dépenses administratives et à vous offrir l’accès à nos véhicules au meilleur prix possible.

À ce jour, plus de 13 000 abonnés Communauto ont opté pour la facture en ligne. Non seulement cette méthode de facturation s’avère plus écologique, elle vous offre aussi la possibilité d’annoter vos réservations !

Pour vous inscrire à la facture en ligne, connectez-vous à RÉSERVauto sur la page d’accueil de Communauto, ou de Communopolis, au moyen de votre numéro d’abonné et de votre mot de passe. Cliquez sur le lien Informations personnelles accessible à partir du menu principal, puis cochez l’option vous permettant de renoncer à l’envoi de vos factures par la poste.

 

1er juillet : avez-vous votre carte OPUS ?

CarteOpus
Crédits photo © Communauto

À partir du premier juillet, vous devrez obligatoirement avoir en main une carte OPUS ou disposer d’une clé RFID pour utiliser un véhicule.

Depuis le début du mois de juin, vous êtes invités dans RÉSERVauto à enregistrer le numéro de la carte OPUS que vous souhaitez utiliser aux fins d’identification (une seule carte par usager), s’il y a lieu. Si vous n’avez pas de carte OPUS et que vous ne disposez pas déjà d’une clé RFID, nous vous en fournirons une gratuitement sur demande (des frais de remplacement de 20 $ s’appliquent en cas de perte d’une clé). Écrivez-nous par l’intermédiaire de la fonction Pour nous joindre en ligne de RÉSERVauto afin de commander une clé RFID.

De plus, vous pourrez utiliser les service de Auto-mobile !

 

Lancement de Sportifs pour la planète : réduisez votre empreinte écologique en famille !

Sportifs

Oyez, oyez, familles sportives ! Covoiturer, se déplacer à vélo, choisir des boissons et des collations sans déchet, échanger son équipement : autant de gestes qui rapportent ! Faites vos choix et courez la chance de gagner un forfait Sportifs pour la planète, d’une valeur de 1500 $.

Découvrez comme il est simple, économique et pratique de devenir Sportifs pour la planète. Voici des trucs et des conseils pratiques pour développer de bons réflexes pour vos déplacements, vos collations et boissons ou votre équipement.

UNE VASTE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION DU MILIEU SPORTIF COMMUNAUTAIRE

La campagne Sportifs pour la planète, développée par Équiterre et initiée avec la ville de Laval, a pour objectif de sensibiliser les familles aux impacts environnementaux souvent liés à la pratique d’activités sportives organisées. Concrètement, Sportifs pour la planète vise, dans le cadre de ces activités, à promouvoir le covoiturage et l’utilisation des transports actifs et collectifs, à réduire la quantité de déchets générés, et à augmenter la durée de vie de l’équipement sportif. La campagne soutient également les efforts des instances publiques et des organisations pour atteindre leurs engagements en matière de développement durable : notamment la réduction des gaz à effet de serre, la réduction des matières résiduelles et la promotion de la mobilité urbaine durable.

À cet effet, Équiterre offre un support aux municipalités, associations sportives et centres sportifs ainsi que des outils de sensibilisation et du matériel promotionnel, qui leur permettront d’inciter les citoyens et leurs clients à passer à l’action. D’abord déployée dans deux municipalités, Laval et Longueuil, cette campagne va s’étendre à d’autres localités et partenaires du milieu sportif, sur l’ensemble du territoire québécois. Vous souhaitez vous joindre aux ambassadeurs de cette campagne ?

Rendez-vous au : www.equiterre.org/solution/sportifs-pour-la-planete

 

Réduisez vos matières résiduelles organiques pour 5 $ par semaine !

CompostMTL
Crédits photo @ Compost Montréal

Compost Montréal offre un service de collecte de matières résiduelles organiques pour les résidents de la métropole de la Ville de Montréal. Ils comptent plusieurs trajets de collectes hebdomadaires, qui couvrent divers quartiers de la Ville, pour seulement 5 $ par semaine ! Des collectes spéciales pour des événements sont aussi disponibles pour des particuliers.

Avec Compost Montréal, c’est simple de composter ! Ils fournissent tous les outils nécessaires, incluant un seau hermétique et un sac certifié compostable que l’on change chaque semaine. Ce qu’il vous reste à faire : remplir le seau avec vos matières résiduelles organiques, et sortir le seau le jour de votre collecte. C’est aussi facile que ça ! De plus, en guise de remerciement pour la participation au service de collecte, Compost Montréal distribue du compost à ses clients résidentiels au printemps, au grand plaisir des jardiniers. Vous pouvez consulter leur page sur la distribution de compost.

Compost Montréal existe afin d’offrir des solutions environnementales tangibles aux résidents de Montréal. Afin d’y parvenir, ils tiennent mordicus à la fabrication d’un compost de la plus haute qualité. En continuant de produire un compost fini de haute qualité, ils assurent la durabilité de leur projet pour les générations présentes et futures.

Cliquez ici pour vous inscrire et pour en savoir davantage sur leurs services.

Bon printemps !

 

Découvrez P$ Service mobile de Stationnement de Montréal

Apps_SM
Crédits image @ Communauto

Nous savons déjà que vous êtes de grands utilisateurs des transports actifs et collectifs. Mais quand vient le temps d’utiliser notre service, il peut arrivée parfois que vous ayez besoin de stationner le véhicule ailleurs que dans un espace réservé à Communauto. Pour simplifier la vie de ses utilisateurs, Stationnement de Montréal a récemment lancé une application mobile pour faciliter le paiement à la borne.

Trouver du stationnement peut être parfois difficile et stressant, surtout quand viens le temps de payer ! Avec P$ Service mobilepayez votre place de stationnement à même votre téléphone intelligent, peu importe où vous êtes ! C’est simple, rapide, sécuritaire et l’inscription est gratuite. Vous pouvez même prolonger votre temps de stationnement si un imprévu se présente.

De plus, ça vous évitera des retards ou du stress inutile lors de votre réservation !
Pour savoir comment vous inscrire, cliquez ici.

iPhone2

Et n’oubliez pas que vous pouvez aussi utiliser Réservauto mobile, l’application mobile de Communauto, pour effectuer ou modifier vos réservations.

Bonne route !

L’Info-coffre : une mine d’information à votre portée !

Info-coffre
Crédits photo © Communauto

Saviez-vous que dans le coffre à gants des véhicules de Communauto se trouve un Info-coffre ? En février 2010, Communauto équipait toute sa flotte d’un Info-coffre, un petit cartable réunissant tous les avis importants et nécessaires pour une expérience sans tracas avec notre service.

L’Info-coffre, c’est une véritable mine d’information à votre portée : quoi faire au départ et au retour de votre réservation, un extrait de notre règlement, les restrictions de stationnement, les politiques de pénalités et la liste des numéros de téléphone pour nous joindre et en cas d’urgence.

Toutes ces informations sont utiles, voire essentielles à une utilisation appropriée des véhicules, il est donc important que vous en preniez connaissance. Cette information est encore plus critique lorsque la voiture appartient à une station de véhicules où des restrictions de stationnement s’appliquent. Si tel est le cas, en plus d’un avis détaillé dans l’Info-coffre, un mémo sera apposé sur le pare-soleil pour attirer votre attention.

En plus de vous éviter un appel inutile, l’Info-coffre peut vous faire sauver du temps et de l’argent.

Consultez-le !

En retard ? Découvrez nos astuces pour éviter les pénalités

Horloge
Crédits photo @ Communauto

Comme le dit le proverbe, mieux vaut prévenir que guérir ! C’est parfois plus facile à dire qu’à faire, nous ne le savons que trop bien. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe plusieurs moyens pour vous éviter des pénalités ainsi que des désagréments à vous et aux autres utilisateurs lorsque vous pensez être en retard. Voici 4 astuces à noter pour vos prochaines réservations :

Prévoyez-vous le temps nécessaire pour votre trajet en tenant compte des possibles imprévus
Cela vous évitera des frustrations et le stress d’être en retard à cause des imprévus de la vie ou de la circulation.

iPhone2
Crédits image @ Communauto

Utilisez votre téléphone intelligent pour prolonger votre réservation
Si vous avez un doute sur votre heure de retour, utilisez votre téléphone intelligent pour prolonger votre réservation vous-même. Il vous suffit d’utiliser notre application mobile (disponible pour iPhone ou Androïde) pour effectuer la modification. En plus de vous informer sur la possibilité de prolonger votre réservation, Réservauto vous donnera la période maximum de prolongement. Une option bien pratique qui peut vous éviter bien des tracas tout en vous permettant de relaxer et de profiter de votre sortie. Dans le cas où il n’aurait pas de véhicule disponible, contactez notre service à la clientèle.

Pensez à prévenir notre service à la clientèle le plus tôt possible
Si vous ne disposez pas d’un téléphone intelligent et que vous croyez être en retard, prévenez notre service à la clientèle le plus rapidement possible. Ils se feront un plaisir de vous aider afin de trouver une solution satisfaisante pour vous et le prochain abonné.

Consultez l’état des routes et vérifiez les prévisions météorologiques
Route bloquée, accident, construction, tempête de neige et verglas, il y a plusieurs facteurs qui peuvent influencer nos trajets. Heureusement, les technologies d’aujourd’hui peuvent être d’une grande aide pour éviter les déplacements difficiles.

Saviez-vous que ?
Si vous avez réservé plus de temps que nécessaire ou que votre sortie se termine plus tôt que prévu, vous pouvez libérer le véhicule et économiser jusqu’à 20 % sur les heures retranchées. Il suffit de nous contacter ou de faire votre modification par Internet ou en utilisant votre téléphone intelligent.

Vous voilà prêt à affronter les imprévus tout en profitant de votre sortie !

 

Vérification avant départ : elle pourrait vous éviter bien des tracas

Fiche2
Crédits image @ Communauto

Partir l’esprit tranquille n’a pas de prix, surtout durant la saison hivernale. C’est pour cette raison que Communauto souhaite vous rappeler qu’une vérification du véhicule avant votre départ vous évitera bien des tracas durant votre trajet. Voyager au Québec en hiver demande de la préparation, et ce, même pour de petits déplacements en ville.

Dans quel état est votre véhicule ?

Au début de votre réservation, faites le tour du véhicule pour vous assurer qu’il est en bonne condition et qu’il n’a pas de dommages à signaler. À l’aide de la fiche d’état du véhicule qui se trouve dans le coffre à gants, il vous sera facile de valider les dommages déjà signalés. Dans le cas où le ou les dommages seraient trop importants, un simple appel nous permettra de vous assigner un autre véhicule dans la station où vous êtes ou dans une autre à proximité selon les disponibilités.

Votre sécurité nous tient à cœur !

À chaque année, Communauto s’assure de bien préparer ses véhicules pour la saison froide. Des pneus d’hiver, des balais à neige et des pelles sont installés ou offerts dans chacun de nos véhicules. Mais nous avons aussi besoin de votre collaboration afin de nous assurer de votre sécurité. Voici donc quelques trucs et astuces à noter et à faire avant votre départ :

1. Assurez-vous d’avoir du liquide à lave-vitre en quantité suffisante
2. Vérifiez le réservoir à essence, il devrait être rempli au minimum au 3/4
3. Assurez-vous de bien déneiger tout le véhicule : capot, toit, phares et grillage
4. Déglacez bien les essuie-glaces en vous assurant qu’ils sont fonctionnels

C’est en hiver que se produit la vaste majorité des collisions et accrochages sur la route. On ne le dira donc jamais assez : il faut être prudent, réduire sa vitesse, freiner bien à l’avance et rester vigilant quant aux plaques de glace dissimulées sous la neige.

Bonne route !

 

Obtenez votre dossier de sinistre du GAA directement en ligne

GAA
Crédits photo © Communauto

Les futurs abonnés de Communauto seront très heureux d’apprendre que le Groupement des assureurs automobiles (GAA) a récemment simplifié la façon de se procurer le dossier de sinistre. Effectivement, il est maintenant possible de faire sa demande directement en ligne avec un délai d’obtention de 24 heures ouvrables.

Il vous suffit de joindre à votre demande en ligne la numérisation d’une copie de votre permis de conduire. Pour les postulants qui n’ont pas accès à un numériseur, ils peuvent aussi prendre une photo numérique de leur permis de conduire.

Pour plus d’information, rendez-vous sur la page des documents requis de Communauto : www.communauto.com/sinscrire_docs

L’abonnement chez Communauto peut se faire de deux façons, en ligne ou en personne. Pour plus d’information, consultez notre page d’inscription : www.communauto.com/sinscrire

Comme quoi il est encore plus facile de devenir autonome !

 

Communauto est disponible pour la visite, pensez-y

Saviez-vous que vous pouvez permettre à une personne en visite d’utiliser les services de Communauto sans que vous soyez présent dans le véhicule ?

Effectivement, en demandant l’autorisation à un préposé au service à la clientèle, vous pouvez permette à une personne arrivant de l’extérieur en visite chez vous, d’utiliser les services de Communauto pour une courte période sans que cela ne nécessite une inscription au service. Grâce à votre abonnement, la personne est couverte par les assurances et c’est votre option de réduction de franchise qui s’appliquera selon le cas. Il vous suffit de vous assurer que votre invité a un permis de conduire valide (et dans certains cas un permis international) et, de nous appeler en nous indiquant la période d’utilisation, le nom et le numéro de permis de conduire du conducteur.

Bonne visite !

 

Bénévolat : des astuces pour une expérience enrichissante

Crédits photo © MOCA photo – Santropol Roulant

À l’approche du tourbillon des fêtes, beaucoup deviennent plus enclins à penser aux personnes seules, malades et moins fortunées. Le don en espèces sonnantes et trébuchantes est un geste charitable et malheureusement nécessaire que nous ne saurions remettre en question. Mais peut-être souhaitez-vous aller plus loin en donnant du temps ? Bonne nouvelle, les fêtes constituent un moment propice pour faire une incursion dans le merveilleux monde du bénévolat !

Choisir le bon endroit

Le Centre d’action bénévole de Montréal recommande de se poser quelques questions pour bien cerner ses attentes et trouver LA cause chère à son cœur. Prenez en considération vos compétences, votre niveau d’énergie, vos limites. Et assurez-vous de bien comprendre les responsabilités que l’on vous propose. Il importe de se sentir à l’aise avec l’action bénévole choisie.

Vous vous sentez prêt à devenir bénévole, mais n’avez aucune idée où offrir vos services ? Vous trouverez sur le site de la Fédération des centres d’action bénévole du Québec les coordonnées d’un centre dans votre région. Celui-ci pourra vous faire des suggestions pertinentes selon votre profil. Comme les besoins, les possibilités sont immenses ! Alors, n’ayez crainte, votre centre d’action bénévole trouvera un organisme qui a besoin de vous.

Voici enfin quelques idées de bénévolat du temps des fêtes :

Opération Nez rouge : Passez une soirée mémorable et contribuez à rendre nos routes sécuritaires tout en amassant des dons pour financer des organismes dédiés à la jeunesse ou au sport amateur.

Banques alimentaires : Les banques alimentaires du Québec ne chôment pas en décembre. Pour participer à une collecte de denrées ou à la préparation de paniers de Noël, communiquez avec votre banque alimentaire locale.

Les petits frères des pauvres : Participez à la préparation d’un grand repas pour permettre à des personnes isolées de passer Noël en bonne compagnie.

Opération Père Noël : Faites en sorte que le père Noël n’oublie pas les enfants de familles défavorisées et partagez la magie des fêtes !

Santropol Roulant : Aidez votre communauté en brisant l’isolement social et économique entre les générations et les cultures. De manière créative et collaborative, le Santropol Roulant travaille à renforcer et à nourrir la communauté locale par des approches novatrices sur les thèmes de l’engagement des jeunes, des systèmes alimentaires urbains, de la sécurité alimentaire et du maintien de la communauté.

 

Le sapin de Noël : naturel ou synthétique ?

Crédit photo © Communauto

Naturel, ou artificiel ? En 2008, la firme montréalaise Ellipsos, spécialisée en développement durable, a tranché hors de tout doute en effectuant l’analyse du cycle de vie (ACV) des deux rivaux. L’authentique sapin génère 3,1 kg d’équivalent CO2 par année contre 8,1 kg pour le synthétique. Pour arriver à cette conclusion, Ellipsos a considéré la durée de vie moyenne d’un arbre artificiel de bonne qualité, qui est de 6 ans. Pour constituer un bon choix sur le plan écologique, sa durée de vie devrait être de 20 ans… Or, on le sait, les sapins synthétiques résistent mal à la décoration et à l’entreposage au fil des années.

On a souvent argué que l’achat d’un sapin naturel était responsable de la déforestation alors qu’en vérité, à moins de vous procurer un sauvageon, le sapin naturel que l’on achète est souvent cultivé sur des terres peu propices à l’agriculture. De plus, il séquestre du CO2 tout au long de sa croissance. Bien sûr, il n’a pas que des avantages, puisque sa décomposition entraîne des émissions et que des fertilisants et pesticides pas très recommandables sont utilisés pour sa culture. Malgré ces inconvénients, l’ACV démontre bien que le « vrai sapin » demeure un bon choix si, pour vous, il n’y a pas de joyeux Noël sans un beau sapin !

 

Naturel (cultivé) Artificiel
Durée de vie moyenne 1 an 6 ans
Coût moyen/année 30 $ 25 $
CO2/année 3,1 kg 8,1 kg
Provenance Québec (à 85 % dans l’Estrie) Asie
Élimination Biodégradable Non biodégradable, non recyclable

Encore plus vert ?

Vous souhaitez en faire plus pour la planète ? Sachez que quel que soit le type d’arbre acheté, il vous suffit de délaisser votre voiture (covoiturage, vélo, transports en commun…) pendant trois semaines pour compenser les émissions de gaz à effet de serre de votre sapin ! Communauto ne saurait trop vous encourager dans cette voie !

Vous avez un terrain et le sapin vivant, en pot, vous intéresse ? Le conserver plusieurs années au Québec relève de l’exploit. Parce qu’il faut attendre au printemps pour le replanter, et aussi parce qu’il survit mal à la sécheresse de nos maisons (sur)chauffées. Vous devrez prendre de nombreuses précautions pour éviter la déception.

Si vous n’êtes pas du genre à vous bâdrer avec les traditions, vous pouvez toujours décorer vos plantes d’intérieur ou vous procurer un arbre en carton recyclé certifié FSC. Ce dernier peut être du plus bel effet dans un décor moderne ! Et pour conserver la bonne odeur du sapin, rabattez-vous sur l’huile essentielle de sapin baumier…

 

10 conseils pratiques pour un hiver sans tracas

Crédit photo © Ève Caroline – République

La préparation des véhicules de Communauto pour l’hiver tire à sa fin. Des pneus d’hiver, des balais à neige et des pelles sont installés ou offerts dans chacun des véhicules. Déjà, l’hiver est à nos portes et de nouvelles habitudes seront bientôt de mise. Voici quelques conseils pratiques pour traverser la saison froide avec le sourire.

CHUTES DE NEIGE
S’il y a averse ou tempête de neige, nous vous rappelons que vous sortez à vos risques. Habituellement, la Ville ou le propriétaire des divers stationnements enlève la neige des allées centrales dans les heures qui suivent. Le délai peut cependant parfois être d’un ou de deux jours. Dans tous les cas, s’il reste de la neige, vous êtes responsable de dégager le véhicule que vous souhaitez utiliser. Si vous vous embourbez, Communauto ne pourra vous venir en aide et il vous sera interdit d’abandonner le véhicule à un endroit prohibé, tout comme si c’était le vôtre. Le fait d’utiliser un véhicule en hiver implique également que vous devrez vous débrouiller pour rapporter celui-ci à son site de stationnement habituel au retour. Au besoin, vous devez vous attendre à devoir pelleter ou à prolonger votre réservation le temps nécessaire, à défaut d’être en mesure de le faire (à vos frais).

ESSENCE ET VITRES
À partir du 1er décembre, la règle exige que le réservoir d’essence soit rempli au moins aux trois quarts au retour du véhicule. Il faut remplir le réservoir de liquide lave-vitre si vous le mettez à sec. Lorsque vous faites le plein, il est plus pertinent que jamais de nettoyer les vitres tout autour du véhicule. Il est préférable de ne pas aller au lave-auto lorsque le temps est glacial.

VENTILATION
Pour combattre la condensation de façon efficace, il faut régler la manette sur l’admission d’air extérieur plutôt que sur la recirculation. Sinon, les vitres intérieures resteront couvertes de buée.

SÉCURITÉ
Pour des raisons de sécurité, il importe de déneiger complètement le véhicule au départ : capot, toit, phares et grillage.

FONCTIONNEMENT DU MOTEUR À L’ARRÊT
Il est interdit, dans plusieurs municipalités du Québec, de laisser le moteur fonctionner plus de trois minutes à l’arrêt. Dans le cadre de la mission environnementale de Communauto, nous comptons sur vous pour être des citoyens modèles. Aidez-nous à donner l’exemple !

SECOUER PIEDS ET TAPIS
Nous ne pouvons vider pour vous la neige ou l’eau qui s’accumule sur les tapis. À cet égard, votre collaboration est essentielle.

ESSUIE-GLACES
C’est la responsabilité de l’abonné, au départ, de déglacer les essuie-glaces lorsqu’il utilise un véhicule. Si vous négligez de le faire et s’ils sont restés allumés la veille, le démarrage activera le moteur des essuie-glaces, qui essaiera de faire bouger les lames coincées dans la glace, ce qui peut causer un bris, à vos frais !

FREINER EFFICACEMENT GRÂCE AUX FREINS ABS
Sauf exception, les véhicules mis en circulation depuis 2009 sont équipés de frein antiblocage (ABS). Ceux-ci comptent donc aujourd’hui pour plus de la moitié de notre parc. Si vous ressentez une vibration dans la pédale de frein lorsque vous freinez sur une chaussée glissante, c’est probablement que le dispositif antiblocage est à l’oeuvre Cette vibration est tout à fait normale. Sur une chaussée glissante, le dispositif de freins antiblocage permet un meilleur contrôle du véhicule tout en maximisant l’efficacité du freinage. Il est conçu pour éviter le blocage des roues lors d’un freinage brusque ou lors d’un freinage sur des surfaces glissantes.

COFFRET À CLÉS
Il peut arriver, à l’occasion, qu’une mince couche de glace due à la condensation se forme entre la porte et le boîtier du coffret. Dans un tel cas, il est plus difficile de tourner la clé dans la serrure. Il suffit, la plupart du temps, d’exercer une pression sur la porte, tout en tournant la clé, pour régler le problème. Si la porte reste collée sur le boîtier, tirez-la en utilisant le rabat qui protège la serrure pour vous donner une meilleure prise. N’ayez pas peur de tirer fort, les coffrets sont du genre « coffre-fort »… N’oubliez pas qu’en vertu de nos règlements, le véhicule reste sous votre responsabilité tant que la clé n’y a pas été redéposée. En cas de difficultés, il est donc de votre devoir de communiquer avec un responsable de Communauto (et non pas de quitter les lieux sans nous avoir consultés au préalable, comme cela arrive malheureusement parfois).

DÉMARRAGE
Finalement, les nouveaux conducteurs ou les conducteurs occasionnels devraient relire les rudiments de l’art du démarrage par temps froid dans le manuel du propriétaire qui se trouve dans le coffre à gants de toutes les voitures. Souvenez-vous qu’il faut éviter d’accumuler les tentatives infructueuses, et s’y prendre de la bonne façon dès le premier essai. Trois éléments sont essentiels pour éviter les pannes : un véhicule en bon état (vous pouvez compter sur nous), un réservoir rempli au moins aux trois quarts (on compte sur vous) et un démarrage bien fait.

… ET SOYEZ PRUDENT !
C’est en hiver que se produit la vaste majorité des collisions et accrochages sur la route. On ne le dira donc jamais assez : il faut être prudent, réduire sa vitesse, freiner bien à l’avance et ne pas se mettre à la merci des plaques de glace sournoises cachées sous la neige.

 

Voyageurs : tout ce que vous devez savoir pour réussir votre voyage

Crédit image © Communauto

Vous partez en voyage prochainement ou planifiez de le faire ? Avez-vous tout bien préparé ? Êtes-vous certain d’avoir pensé à tout ? Comment s’assurer de n’avoir rien oublié pour réussir votre voyage ? Voilà bien des questions qui méritent des réponses et des conseils.

Si vous cherchez des trucs et astuces pour mieux planifier votre voyage, le Guide pratique du voyageur de Protégez-Vous est une ressource essentielle !

Très complet, le Guide passe à travers plusieurs sujets :

  • Le tourisme et le développement durable
  • Bien choisir sa destination
  • Le budget de voyage : avant, pendant et après
  • Les hôtels, clubs, gîtes et auberges : comment faire le bon choix ?
  • Les items à ne pas oublier avant de partir
  • Les assurances voyage
  • Choisir le bon moyen de transport
  • Bien manger en voyage
  • Les maladies à surveiller

Le Guide offre également plusieurs conseils pour planifier vos déplacements. N’hésitez pas à faire du cocktail transport en voyage, en plus d’être pratique et économique, vous réduirez votre emprunte écologique !

Pour plus d’information, consultez l’article sur le Guide pratique du voyageur >

 

Le Lèche-Vitrine : actualités culturelles à partager !

LecheVitrine
Crédits photo @ La Vitrine

Restez informé des lancements à venir, suivez la trace des artistes et de leurs réalisations, participez à des concours, commentez des articles, planifiez votre prochaine sortie et bien plus encore ! Bref, découvrez le meilleur de l’actualité culturelle en quelques clics avec La Vitrine !

Carrefour de l’offre culturelle du Grand Montréal, guichet unique, virtuel et physique d’information, de promotion et de vente d’activités culturelles autour du grand Montréal, La Vitrine vous facilite l’accessibilité aux nombreux lieux de diffusion culturels du territoire avec son calendrier interactif et ses billets de dernières minutes.

Afin de vous partager ses passions, La Vitrine a créé un nouveau blogue : Le Lèche-Vitrine. Plateforme interactive adjacente au calendrier culturel de La Vitrine, ce blogue se veut un lieu où passions et échanges d’informations culturelles fusionnent. La publication des différents billets multidisciplinaires vise principalement à refléter positivement la culture à Montréal, de faire découvrir la nouveauté, l’émergence, l’unicité et le talent.

Le Lèche-Vitrine s’engage à transmettre les nouveautés, la splendeur et la diversité de l’offre culturelle et artistique par le biais de l’expertise de son équipe de blogueurs, collaborateurs, partenaires et artistes dans le milieu culturel du grand Montréal. Ses nombreuses rubriques vous offriront des rencontres à caractère intimiste avec les artistes et leurs univers de création.

Bonne découverte !

 

Montréal gourmand : 110 restos, 52 épiceries fines et 10 recettes

Crédit photo © Communauto

Lancé officiellement le 11 septembre dernier au Birks Café de Montréal, le nouveau guide Le Montréal gourmand de Philippe Mollé est maintenant disponible. Chroniqueur gastronomique chevronné et passionné, Philippe Mollé dévoile, dans ce tout nouveau guide, une foule de savoureux trésors. Plus qu’un simple répertoire de restaurants, ce guide se veut un passeport alléchant pour découvrir le Montréal gourmand de l’auteur, toujours à l’affût de bonnes adresses.

Une sélection unique de restaurants
Philippe Mollé propose une sélection personnelle de 110 restaurants qui lui plaisent tout particulièrement, dans toutes les gammes de prix. « Ces établissements sont chargés, en plus de nous nourrir, de nous procurer du plaisir. Le décor, la qualité de la cuisine et la sélection des vins sont des éléments essentiels dans mes choix, mais l’originalité et la créativité de l’expérience gustative et le dosage de la musique peuvent aussi me séduire. »

Des palmarès thématiques pour mieux se retrouver
L’auteur dresse en outre la liste de ses plus agréables surprises de l’année… et de ses plus grandes déceptions, ainsi que des plus belles terrasses de restos à Montréal, des meilleurs établissements où l’on peut apporter son vin, de ceux qui disposent des meilleures caves à vins et autres palmarès bien personnels. Et puisqu’on ne peut tout de même pas aller au restaurant tous les soirs, Philippe Mollé suggère une dizaine de recettes de son cru avec sélection de vins, pour continuer à jouir des plaisirs de la table à la maison.

Dans le même esprit, l’auteur propose 52 adresses d’épiceries fines et d’artisans passionnés qui partagent leur amour pour les aliments de qualité au jour le jour avec les Montréalais. Qu’il s’agisse d’irrésistibles pâtisseries et boulangeries, de décadentes chocolateries ou de boucheries et traiteurs qui sortent des sentiers battus, Philippe Mollé fait saliver les lecteurs à chaque page.

Des cartes et index pour se repérer facilement
Le Montréal gourmand de Philippe Mollé contient plusieurs index pour se repérer facilement, ainsi qu’un cahier de plans de quartier qui permettent de localiser toutes les adresses décrites, et d’ainsi construire ses propres itinéraires gourmands. Voilà un guide de référence à garder à portée de main, pour un souper improvisé, une grande occasion ou une virée gourmande dans les différents quartiers de Montréal.

Visionnez la vidéo qui présente le nouveau guide !

Profitez également de la sortie de ce guide pour planifier vos découvertes restos à l’événement du mois de novembre : Montréal à table

Dans la foulée de la formule populaire adoptée par les destinations gastronomiques de la planète, la Semaine des restaurants de Montréal met à l’affiche de délectables menus à prix fixe dans une variété d’établissements aux quatre coins de la ville. Du chic restaurant cinq étoiles au chaleureux petit bistro, en passant par le resto « Apportez votre vin », Montréal a de quoi combler tous les appétits et ravir tous les palais.

Bon appétit !

 

Efficacité énergétique : changez vos habitudes de consommation

Crédit photo © Communauto

Les utilisateurs de l’autopartage le savent que trop bien, mieux consommer, ça commence par des changements de comportements. Par exemple, lorsqu’on fait le choix d’utiliser les transports actifs et collectifs, on a accès à une panoplie d’options pour se déplacer, qui en bout de ligne nous offrent plus de flexibilité tout en contribuant à notre santé. Marcher, pédaler, ou prendre le transport en commun nous fait bouger et économiser, nous sommes donc plus efficace et nous avons plus d’énergie !

Mais il est aussi vrai qu’il existe des gestes simples qui peuvent grandement améliorer l’efficacité énergétique de notre demeure.  Vous trouverez des conseils pratiques et des exemples clairs dans le guide d’Équiterre pour maximiser vos économies !

Plusieurs autres sites vous offre de précieux conseils pour améliorer votre efficacité énergétique, en voici quelques exemples :

Rénotclimat
Le seul programme de rénovation éconergétique résidentielle qui inclut une évaluation énergétique avant et après travaux.
www.efficaciteenergetique.mrnf.gouv.qc.ca

Efficacité énergétique – Québec
Le site du ministre des Ressources naturelles et de la Faune du Québec
www.efficaciteenergetique.mrnf.gouv.qc.ca

Hydro-Québec
Présentation du programme résidentiel en efficacité énergétique d’Hydro-Québec
www.hydroquebec.com/residentiel/efficacite.html

Bonne lecture !

 

Réduisez votre facture d’essence grâce à l’écoconduite !

Crédit photo © ecomobile.ca

Autopartage et écoconduite font bon ménage. Les utilisateurs de l’autopartage contribuent déjà à améliorer l’environnement, à apaiser la circulation routière en plus de réduire le nombre de véhicules dans le parc automobile québécois. En adoptant les techniques de l’écoconduite, vous pourrez limiter davantage l’impact de vos déplacements sur l’environnement, vous améliorerez la sécurité sur les routes en adoptant un comportement plus calme et vous réaliserez de sérieuses économies sur vos factures d’essences.

Chaque année au Québec, nous parcourons l’équivalent de 75 milliards de kilomètres. Cela représente une consommation de 7,6 milliards de litres de carburant. En appliquant les techniques de l’écoconduite, nous pourrions facilement réduire de 10 % notre consommation de carburant et diminuer d’autant nos émissions de CO2. Deux millions de tonnes d’émissions pourraient ainsi être évitées.(1)

Qu’est-ce que l’écoconduite ?

Réduite à sa plus simple expression, l’écoconduite est la saine gestion de la pédale d’accélération. Néanmoins, pour mieux comprendre les techniques d’écoconduite et prioriser leur application, il est nécessaire de connaître les forces physiques qui s’appliquent à un véhicule en mouvement. C’est à partir de ces principes que l’on peut identifier les comportements les plus susceptibles de nous faire économiser du carburant

Pour en apprendre plus sur les principes et techniques de l’écoconduite, visitez le site ecomobile.gouv.qc.ca.

Très bien fait, ce site vous donnera également de l’information sur les formations offertes ainsi que de précieux conseils pour adopter l’écoconduite dans vos habitudes de conduite.

(1) Source : Bureau de l’efficacité et de l’innovation énergétiques, Ministère des Ressources naturelles et de la Faune

 

Assurance protection juridique : parce que ça n’arrive pas qu’aux autres !

Crédit image © Communauto

Personne n’est à l’abri d’une poursuite ou d’une injustice. Chaque année, des centaines de milliers de Québécois font face à des problèmes juridiques de toutes sortes. Troubles de voisinage, découverte d’un vice caché, vol d’identité, harcèlement au travail, congédiement injustifié, erreur médicale, non-respect d’un contrat de vente, problème avec un entrepreneur…

Devant de telles situations, il est ô combien rassurant de pouvoir consulter un avocat ou d’être représenté en cour sans avoir à en débourser tous les frais !

C’est dans cette optique que l’assurance protection juridique a vu le jour en 1991, à La Capitale assurances générales, répondant à un besoin criant d’accessibilité à la justice. C’est qu’à moins d’être très riche ou très pauvre, il n’est pas évident de faire valoir ou de défendre ses droits devant les tribunaux ou même de consulter un avocat à titre préventif.

Une protection en 3 volets
Vous avez une question d’ordre légal ?
Un service de consultation téléphonique juridique est inclus sans frais.

Vous devez vous défendre devant les tribunaux ou préparer une cause inscrite aux petites créances ?
L’assurance protection juridique procure un soutien financier afin d’alléger certains frais pouvant s’avérer considérables. Elle comporte également un appui financier pour préparer une cause inscrite à la Division des petites créances de la Cour du Québec dont le montant en litige est de 3 000 $ et plus.

Vous faites face à un mandat ou une situation spécifique ?
L’assurance protection juridique offre aussi une couverture financière dans des situations souvent inévitables comme le règlement de la succession de l’assuré, la protection de la personne de l’assuré, sa représentation par un avocat dans le cadre d’une enquête publique du coroner ou les séances de médiation familiale excédentaires à celles payées par l’État.

La Capitale, devenue un chef de file en assurance juridique au Québec, est fière d’offrir ce produit d’assurance doté d’une grande valeur sociale et humaine.

La Capitale assurances générales

Apprenez-en plus sur l’assurance protection juridique
1 888 LACAPITALE

 

Idée BIO : un magazine différent rempli de bonnes idées !

Crédit photo © Communauto

C’est quoi ? C’est une référence en alimentation biologique et en développement durable.
Pourquoi ? Fier de soutenir le marché bio, local et le développement durable de chez nous !
Pour qui ? Pour tout le monde !

Vous y trouverez des idées de recettes, vous découvrirez des entrepreneurs d’ici qui vous partageront leur expérience et leur histoire, vous serez informé des derniers projets innovateurs et inspirants en environnement et vous aurez accès à des entrevues exclusives ! Mais avant tout, vous aurez en main un produit de qualité : intéressant, divertissant et qui vous ressemble. Propulsé par des citoyens et leur expérience, vous pourrez lire des articles pour mieux vivre et consommer de façon responsable et écologique tout en contribuant à l’économie d’ici.

Le magazine est sans publicité avec un contenu 100 % exclusif !

Devenez membre en vous abonnant en ligne et recevez des surprises Internet tout au long de l’année ! De plus, 1 $ par adhésion sera transféré automatiquement dans un projet communautaire.

Pour plus d’information, consultez leur site Internet au : www.ideebio.ca

Bonne lecture !

 

Vous voulez garder la forme ? Prenez les transports en commun!

Crédit photo © Communauto

« Les usagers du transport en commun marchent autant que ceux qui se rendent au travail à pied. »

Voilà une phrase bien surprenante à lire, mais selon Ugo Lachapelle, professeur au Département d’études urbaines et touristiques de l’ESG UQAM, elle représente bien la réalité.
« Les gens qui utilisent les transports publics (autobus, métro ou train de banlieue) pour se rendre au travail marchent davantage que ceux qui utilisent uniquement l’automobile ». Évidemment, c’est sans surprise, mais les recherches de M. Lachapelle, menée en collaboration avec l’Université Rutgers au New Jersey, démontrent également que prendre le transport en commun nous oblige à marcher davantage. En plus de marcher pour se rendre à notre station de métro ou notre arrêt d’autobus, il arrive très souvent que nous devions marcher à nouveau puisque le lieu de notre travail n’est pas toujours à la sortie du métro ou au coin de la rue.

Autrement dit, l’utilisation des transports en commun combiné à la marche nous oblige à bouger davantage. Toujours selon ses études, M. Lachapelle avance que les gens qui utilisent les transports en commun ont trois fois plus de chance d’atteindre les recommandations d’activité physique suggérées par la Fondation des maladies du cœur, soit environ 30 minutes par jour, cinq jours par semaine.

Une combinaison profitable à tous ! En plus de faire de l’activité physique en marchant au boulot, au resto, à l’épicerie ou pour aller chercher les enfants à la garderie, les utilisateurs du transport en commun contribuent à diminuer les émissions globales de gaz à effet de serre.

Vous voulez un truc pour garder la forme ? Prenez ou continuez de prendre le transport en commun !

Pour en apprendre davantage sur les études de M. Lachapelle, cliquez ici >

 

Pêche durable : comment manger de façon responsable

Crédits photo © Google images

Renseignez-vous ! Internet, notamment les sites de Greenpeace et de la Fondation David Suzuki, regorge d’informations fiables sur le sujet.

Choisissez des espèces situées au bas de la chaîne alimentaire, car elles sont plus abondantes.

Posez des questions. Votre poissonnier doit pouvoir vous informer sur le nom commun de l’espèce et son origine ou son mode de pêche. Au restaurant, n’hésitez pas non plus à questionner le serveur ou le chef.

Recherchez les logos du Marine Stewardship Council pour les produits sauvages et de l’Aquaculture Stewardship Council pour les produits de l’aquaculture. Attention aux logos parfois trompeurs qui entretiennent la confusion et désinforment.

Optez pour la pêche locale. Choisissez des produits durables qui, en plus, ont peu voyagé avant de se retrouver dans votre assiette. Ah, l’excellent maquereau des îles de La Madeleine !

Apportez votre liste à l’épicerie. À éviter, les espèces de la liste rouge de Greenpeace. À déguster l’esprit en paix, les 10 meilleurs choix de produit de la mer de David Suzuki.

Encouragez votre supermarché à grimper au classement de Greenpeace en envoyant un courriel ou en demandant à parler au gérant.

Bonne lecture !

 

Cyclistes et kayakistes : voyagez et économisez avec Communauto

Crédits photo © Communauto

Le saviez-vous ? En tant qu’abonné de Communauto, vous bénéficiez de rabais exclusifs sur la location de support !

Effectivement, vous pouvez profiter d’escomptes lorsque vous voulez louer un support pour pratiquer vos activités préférées comme le vélo de randonnée ou le kayak. En vous rendant chez l’uns de nos partenaires, vous aurez droits à un service professionnel pour la location et l’installation de votre support, en plus de conseils pratiques pour que votre voyage soit dès plus agréable !

Voici les adresses de nos partenaires :

Rack Évasion (Montréal)
1258 rue Laurier, Est
Montréal, Québec
H2J 1H1
Tél. 514 523-3333
Pour connaître le rabais >

Demers (Québec)
1044, 3e avenue
Québec, Québec
G1L 2X4
Tél. 418 529-1012
Pour connaître le rabais >

Que vous soyez un amateur de vélo ou de kayak, vous trouverez le support qu’il vous faut pour vos activités extérieures.

Bon voyage !

 

Saison des potagers : 180 recettes pour éviter le gaspillage

Crédits photo © Seminterrato

Bientôt, les potagers – et les paniers bios – déborderont de juteuses tomates et de légumes bien croquants. Vous ne savez plus qu’en faire tant la récolte a été abondante ? Nous avons quelques trucs et astuces pour vous.

Cuisinez la fraîcheur. Profitez de l’exubérance du jardin pour essayer le crudivorisme. Pour vous inspirer, jetez un coup d’œil au magnifique ouvrage du restaurant Crudessence, Crudessence – Plus de 180 recettes crues, croquantes et craquantes , ou visitez leur site Web. En plus d’être végétaliennes et sans gluten, les recettes que vous découvrirez ne requièrent aucune cuisson… À essayer en pleine canicule !

Congelez. Préparez vos recettes préférées en double et congelez des portions individuelles pour les lunchs ou une portion familiale pour les soirées pressées. En plus de gagner du temps, vous réduirez vos factures d’épicerie lorsque le potager s’essoufflera.

Apprenez la mise en conserve. Il n’y a pas que les betteraves et les cornichons qui s’y prêtent ! Pour découvrir dans l’humour le merveilleux monde du pot Mason, rien ne vaut une visite sur le blogue de Vincent le canneux, Recettes de conserves maison, dont le slogan affirme : « Rien ne sert de pourrir, il faut canner à temps ». Vous serez étonné !

Compostez si vous n’avez pas réussi à éviter le gaspillage. En plus de réduire vos déchets, vous réduirez la pollution de l’air. Si votre municipalité n’offre toujours pas ce service, mettez-vous au compostage domestique ou inscrivez-vous à Compost Montréal.

Bon appétit !

 

Ouverture de nouvelles stations : prévenez-moi !

Crédits photo © Communauto

Communauto étend sans cesse son réseau. Si vous attendez l’ouverture d’une nouvelle station près de chez vous, vous serez heureux d’apprendre que vous pouvez être avisé par courriel quand un point de service s’ajoute à proximité. Il suffit de remplir un court formulaire et le tour est joué !

Un autre truc pour rester informé sur les ouvertures de nouvelles stations est de suivre Communauto sur Facebook : en devenant fan, vous serez tenu au courant de nos annonces et promotions. Plus rien ne vous échappera !

Les dernières ouvertures de stations à Montréal :
318 · Place de l’Acadie
331 · Parc-Lafontaine et Rachel
332 · Milton et St-Laurent
333 · Métro Bonaventure (Électrique)
334 · Métro Crémazie (Électrique)
335 · Rosemont et Saint-Denis (Électrique)
336 · Métro Montmorency

Bonne découverte !

 

Le Train + Auto : combinez vos transports et économisez !

Crédits photo © Communauto

Le saviez-vous ? Communauto en partenariat avec Vrtucar et Via Rail vous offre la possibilité de combiner vos transports préférés pour un seul prix ! Vous aimeriez voyager en train et, une fois arrivé à destination, pouvoir poursuivre votre déplacement en voiture ? C’est possible avec le Train + Auto, la nouvelle façon de voyage avec le transport durable !

En vous abonnant au forfait Train + Auto, vous pourrez profiter d’un prix réduit combinant le coût de votre billet de train et l’accès à une voiture en libre-service.

Pour un aller-retour Montréal-Québec en train, plus 24 heures d’auto libre-service à 15 ¢ du kilomètre, votre trajet vous coûtera seulement 99 $ (plus taxes). Vous avez un rendez-vous important à Ottawa ? Encore plus avantageux, votre trajet vous coûtera que 79 $ (plus taxes). De plus, votre essence et vos assurances sont incluses !

Pour un rendez-vous d’affaires ou pour aller voir la famille, le Train + Auto est tout désigné pour vous transporter sans tracas en formule tout confort !

Pour savoir comment ça fonctionne et connaître les emplacements des stations participantes, cliquez ici.

Bonne route !

 

Retrouvez les plaisirs du restaurant sans vous soucier de vos allergies

Crédits photo © Zero8

Manger lorsque nous avons des allergies n’est pas de tout repos, alors imaginer aller au restaurant ! Heureusement, il des trucs et des astuces pour se cuisiner de bons petits plats, mais quand l’envie du resto nous prend, il y a une bonne adresse à découvrir !

Au coeur du Quartier latin, le restaurant ZERO8 propose une fine cuisine alternative sans allergène, dans une ambiance chaleureuse, familiale et décontractée. ZERO8 est le premier restaurant hypoallergénique en Amérique du Nord. Là où certains bannissent un ou deux allergènes de leur cuisine, eux bannissent les huit allergènes prioritaires, soit : les poissions et fruits de mer, les noix, les arachides, le sésame, le lactose caséine, les oeufs, le soja et évidement, le gluten.

Que vous soyez allergique ou non, ZERO8 vous démontrera que cuisiner avec moins d’allergènes met en avant le goût de chaque aliment et offre à tous une expérience culinaire agréable.

L’approche ZERO8 c’est avant tout une promesse : offrir une cuisine sans allergène afin que chacun puisse prendre plaisir à partager un moment convivial et sans risque autour d’un plat. De plus, ZERO8 utilise lors de la confection de ses plats des processus responsables permettant de minimiser les risques de contamination d’allergènes directe ou croisée.

Vous n’êtes pas du quartier ? Pas de problème ! Vous pouvez commander des plats surgelés ou traiteurs directement chez ZERO8.

Pour plus d’information, consultez-le : www.zero8.com

Bon appétit !

 

Comment bien se préparer pour des vacances sans anicroche!

Crédits photo © Communauto

À l’approche des vacances de la construction, de nombreux Québécois se préparent à partir en voyage. On vous a délivré un passeport et vos bagages sont prêts depuis longtemps. Mais avez-vous vraiment pensé à tout ? Voici quelques conseils pour éviter l’infortune.

  • Bien avant de partir, rendez-vous dans une clinique de vaccination pour voyageurs afin de parer à toute éventualité. Si aucun vaccin n’est requis, informez-vous quand même des précautions à prendre, notamment si vous présentez une condition particulière.
  • Informez-vous sur votre destination (monnaie, alimentation électrique, lois, etc.) et apprenez au minimum quelques mots en langue locale.
  • Achetez une assurance voyage qui comprend une assurance annulation et les soins médicaux d’urgence. Surtout, assurez-vous qu’elle correspond bien à vos besoins.
  • De concert avec un voisin de confiance, faites croire que votre maison est toujours habitée. Demandez-lui de cueillir votre courrier et d’arroser vos plantes, mais aussi de garer sa voiture dans votre entrée.
  • Ne mentionnez pas votre absence sur votre répondeur, votre boîte vocale ou Internet.
  • Avisez votre assureur si vous partez plus de 30 jours.
  • Juste avant de quitter la maison, éteignez ou fermez vos appareils (sauf le frigo et le congélateur !), le réservoir à eau chaude, les robinets de la laveuse et la valve de l’entrée d’eau principale.
  • Personnalisez votre bagage en y attachant une étiquette, un cadenas ou un foulard de couleur vive pour le retrouver facilement.
  • Faut-il le redire ? Afficher un luxe ostentatoire en voyage est encore la meilleure façon d’attirer les voleurs à la tire (pickpockets). Laissez vos bijoux de valeur à la maison et optez pour du toc !

Ceux qui voyagent fréquemment le savent, cette liste est loin d’être exhaustive ! Pour encore mieux vous préparer, explorez la section à l’intention des voyageurs du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada ou encore le site de l’Association canadienne des automobilistes (CAA), qui fourmille d’informations pertinentes et qui nous a inspiré cet article.

 

Cosmétiques et consommation responsable : est-ce possible ?

Crédits photo © Fondation David Suzuki

Selon le petit documentaire The story of cosmetics, aux États-Unis, les femmes utilisent en moyenne douze produits cosmétiques par jour et les hommes, six. Rien n’indique que les Québécois sont de moins grands consommateurs de ces produits. Pensez-y : baume à lèvres, shampooing, revitalisant, savon, antisudorifique, maquillage, le nombre d’ingrédients auxquels nous sommes exposés est impressionnant. Une vraie soupe chimique !

Les solutions
Heureusement, consommer des cosmétiques de façon sécuritaire et responsable est à la portée de chacun. D’abord, ne pas se fier aux allégations qui, comme la mention « naturel », sont utilisées à toutes les sauces pour confondre le consommateur. La Fondation David Suzuki a développé un guide très utile pour débusquer, sur la liste des ingrédients, les substances à éviter.

Aussi, de plus en plus de fabricants offrent des produits à la fois irréprochables et efficaces, souvent biologiques et certifiés par Écocert. N’hésitez pas à réclamer qu’on leur fasse une plus grande place sur les tablettes de votre magasin habituel ou visitez une boutique spécialisée près de chez vous ou en ligne.

Enfin, il suffit de naviguer un peu sur le Web pour tomber sur des tonnes de recettes de cosmétiques faciles à réaliser ! En prime, vous épargnerez beaucoup d’argent… Si vous souhaitez vous lancer dans cette entreprise, pourquoi ne pas vous inscrire à un atelier ? Visitez le site Web de Noblessence pour des recettes et des formations.

 

Protégez ce qui vous est cher avec des vêtements biologiques !

Crédits photo © vetementbiologique.com

Lorsqu’il vient le temps de faire l’achat de vêtements, quels sont les facteurs clés influençant votre choix ? Est-ce qu’il s’agit de la couleur, du tissu, de la coupe, de la marque, du prix ?

Nous portons tous (ou presque) des vêtements pendant de longues journées. Mieux vaut y aller avec un vêtement confortable et non dommageable pour notre santé. Cela est d’autant plus vrai lorsqu’on pense à nos sous-vêtements.

Commençons, donc, par éliminer tout vêtement contenant un haut pourcentage de fibres synthétiques (ex : polyester). Est-ce suffisant de se contenter de fibres naturelles telles que le coton ? Et bien non ! Saviez-vous que la culture du coton conventionnel est la plus polluante sur la terre ? Cette culture couvre plus de 2.5 % de la surface mondiale de terre arable mais utilise plus de 16 % des insecticides et un pourcentage élevé de pesticides. Cela représente environ 1/3 du poids d’un t-shirt.

Le coton conventionnel est, aussi, de plus en plus génétiquement modifié et 65 % de sa production se retrouve dans la chaîne alimentaire (huile ou nourriture pour animaux). De plus, de nombreux produits chimiques sont utilisés lors des différentes étapes de transformation pour obtenir un vêtement en coton conventionnel. Malheureusement, des traces de ces résidus sont très souvent présents dans le vêtement. Vous connaissez sûrement quelqu’un dans votre entourage qui a eu une réaction cutanée à la suite du port d’un vêtement de qualité douteuse…

Pour éviter ces risques, pensez à un vêtement en coton certifié biologique. Recherchez également tout vêtement portant la mention de la certification internationale GOTS (Global Organic Textile Standard) qui assure un respect de strictes normes environnementales de la graine au produit final.

Découvrez un vaste choix de vêtements en coton bio sur la boutique en ligne vetementbiologique.com.

Source : Vetement biologique.com

 

Planifiez votre première sortie en véhicule électrique en 4 étapes faciles !

Crédits photo © Communauto

Abonnés de Communauto, avec l’arrivée de l’été, il n’y a pas de meilleur moment pour faire l’essai de nos véhicules 100 % électriques ! Pour briser la glace, rien de plus facile ! Laissez-nous vous guider pour une virée électrisante !

Étape 1. Regardez la vidéo. Celle-ci vous permet de découvrir en un tour de main tout ce que vous devez savoir avant de partir. Vous n’en aurez que pour quelques minutes.

Étape 2. Consultez les outils (le guide de démarrage, la fiche d’information sur les bornes de recharge, la présentation du projet en format PDF et la foire aux questions). Ils vous seront bien utiles suite au visionnement de la vidéo.

Étape 3. Répondez au quiz. Vous pourrez tester vos connaissances et peut-être même valider certains questionnements.

Étape 4. Réserver votre véhicule dans l’une de nos stations.

Communauto dispose d’un parc de véhicules électriques en libre-service, disponible à tous depuis janvier 2012. Si vous êtes déjà abonné, vous n’avez qu’à suivre ces 4 étapes faciles dans Réservauto. Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous en quelques clics sur www.communauto.com et profitez à peu de frais de cette nouvelle technologie 100% électrique.

Pour plus d’information, consultez notre page électrique >


Magasiner sans tracas avec les espaces réservés de Communauto !

Crédits photo © Communauto

Le saviez-vous ? Les abonnés de Communauto peuvent se garer plus facilement au Marché Central et chez Ikea grâce à des espaces de stationnement réservés exclusivement aux usagers de l’autopartage !

Les 10 places réservées à Communauto au Marché Central sont situées devant ou à proximité des entrées des magasins suivants : Réno Dépôt, Globo, SAQ, Déco Découverte, Reitmans, Bowring, Thyme maternité, Mountain Equipment Coop ainsi que dans le stationnement souterrain tout près de l’entrée de Brick. Ces espaces sont facilement identifiables grâce à un marquage au sol et à des panneaux de signalisation.

Les 6 places réservées au Ikea ( 2 à Montréal et 4 à Boucherville) sont situées près de la sortie des magasins, tout juste à côté de celles réservées aux familles et aux personnes à mobilité réduite. Ces espaces sont aussi mis à la disposition des voitures hybrides ou écoénergétiques.

Ces initiatives démontrent bien qu’il est possible d’allier la mobilité durable avec nos déplacements quotidiens. Espérons que ça puisse inspirer d’autres entreprises à faire de même.

Se déplacer n’aura jamais été aussi facile et agréable qu’en Communauto !

 

Saveurs locales : un livre de recette à découvrir !

Crédits photo © Les humbles éditions

Depuis plusieurs années, le mouvement international pour la vie à l’échelle locale reçoit au Québec une réponse enthousiaste, notamment avec l’agriculture soutenue par la communauté. S’inscrivant dans cette foulée, Saveurs locales : recettes simples et saines pour apprêter nos aliments d’ici propose 175 recettes composées à 100 % d’ingrédients d’ici, pour une alimentation écologique, saine, solidaire, accessible et juste (LESSAJ). Épices de la forêt boréale, boissons traditionnelles et aliments médicinaux viennent relever le tout.

En majorité végétariennes, de la poêlée d’endives aux canneberges jusqu’aux pommes de terres à la sauce au beurre de chanvre, en passant par le taboulé à l’orge et la tarte aux poires, les recettes proposées sont simples et abordables, particulièrement pertinentes pour les petits budgets et les personnes qui désirent apprendre à cuisiner santé ou être inspirées à manger local.

Un livre sans prétention, qui allie conscience planétaire, écologie, santé et plaisir culinaire. Pour la santé du corps, de la communauté et de la terre!

Extrait du communiqué de presse du 15 mai.

Pour plus d’information >