Pourquoi Montréal devrait se doter de la voiture en libre-service sans réservation?

Montréal, 2 octobre 2014 – Aujourd’hui, dans le cadre de la consultation publique du Conseil municipal de la Ville de Montréal, Communauto a présenté sa vision pour le libre-service sans réservation à Montréal, et ce, à travers quatre constats.

1er constat : Au Québec, Communauto met à la disposition des citoyens un des plus importants services d’autopartage avec réservation au monde, qui permet de diminuer de 12000 unités le parc de voitures en circulation. Les bénéfices de ce système ont été démontrés. La Ville de Montréal doit prioriser l’autopartage avec réservation lorsqu’elle s’apprête à adapter ses procédures et règlements à la voiture en libre-service.

2e constat : Certaines études commencent à démontrer les bénéfices des systèmes de voitures en libre-service sans réservation. Des mesures simples peuvent être mises en place pour s’assurer que l’impact d’un tel service favorise le cocktail transport. Il n’y a vraiment pas de raison de ne pas développer les systèmes de voitures en libre-service.

3e constat : La mise en place d’un système de libre-service sans réservation pourrait permettre d’accélérer progressivement l’électrification des transports à Montréal. Communauto est en mesure d’électrifier une partie importante de la flotte en libre-service sans réservation et de mettre en place un réseau de recharge à partager avec le public. Pour ce faire, il faut définir des règles du jeu communes pour l’électrification du libre-service.

4e constat : Communauto est en mesure de mettre sur pied un service d’envergure, mais le potentiel est assez grand pour plusieurs joueurs. Il n’est pas nécessaire d’attendre des années pour sélectionner un seul opérateur.

Pour consulter l’intégralité du mémoire de Communauto, cliquez ici