Auto-mobile élargit son territoire à Rosemont-La Petite-Patrie et Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce

Auto-mobile-elargit
Crédits photo © Communauto
CDN
Crédits photo © Communauto

Montréal, 1er octobre 2013 – Communauto a annoncé aujourd’hui l’élargissement, dans les semaines à venir, du service Auto-mobile aux territoires des arrondissements Rosemont-La Petite-Patrie et Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

La décision de passer de la phase pilote de ce service, qui était jusqu’ici accessible uniquement dans les limites de l’arrondissement Plateau-Mont-Royal, à un plus large territoire, a été motivée par les décisions, hier soir, des Conseils de ces arrondissements d’approuver la réglementation autorisant le stationnement dans les zones réservées aux résidents pour les véhicules offerts en « autopartage ».

Depuis le printemps 2011, Communauto a toujours réitéré, à la fois, sa volonté tout autant que sa capacité de mettre en place un système de véhicules en libre-service sans réservation si la Ville et la collectivité montréalaise le souhaitaient. Le projet pilote que nous avons inauguré en juin 2013 visait à fournir des éléments d’évaluation à la Ville et aux opérateurs des autres modes de transport (taxi, transport en commun, etc.) sans pour autant créer un déséquilibre dans l’offre existante. Ce projet s’inscrivait dans le contexte de la consultation publique tenue par la Ville centre afin d’évaluer l’intérêt pour ce service.

« Nous aurions préféré que les arrondissements respectent les étapes du processus lancé par la Ville centre (c’est ce que semble avoir décidé Outremont, hier soir, en reportant la proposition qui était à l’ordre du jour de l’assemblée du conseil) et qu’ils soient plus ambitieux dans leurs conditions pour favoriser l’utilisation de véhicules électriques comme nous l’avons fait dans le Plateau-Mont-Royal, mais si certains préfèrent aller de l’avant plus rapidement, nous serons là pour répondre à cette demande » a expliqué M. Marco Viviani, directeur, développement et relations publiques chez Communauto.

À compter des prochaines semaines, soit lorsque les modalités d’obtention de ces permis seront en place, Communauto affectera jusqu’à une centaine de véhicules Auto-mobile pour assurer la desserte des territoires maintenant accessibles au libre-service sans réservation.

Compte tenu de l’incertitude planant sur l’avenir de la formule, dans le contexte électoral qui prévaut à Montréal, et des exigences de compétitivité face à d’autres prestataires, les prochains véhicules affectés à ce service par Communauto seront des voitures hybrides.

Communauto salue cependant la recommandation faite par la Ville centre, par voix de communiqué, hier soir, de tendre vers l’électrification des véhicules offerts en libre-service sans réservation dans le but de mitiger les impacts découlant de l’introduction de ce nouveau service.

« Dans un contexte de libre concurrence, il est important que la Ville détermine les critères que les prestataires de service se devront de respecter pour avoir le privilège de se procurer les nouvelles vignettes. À nous de nous y conformer, ensuite. En aucun cas, elle ne devrait offrir la gratuité du stationnement pour les véhicules ainsi offerts, même électriques. L’automobile libre-service a démontré depuis longtemps sa capacité à s’auto financer.  Ce service ne doit pas ouvrir la porte à une nouvelle manière de subventionner l’automobile. La Ville n’en a pas les moyens. Au contraire, elle devrait utiliser les revenus générés par l’émission de ces nouvelles vignettes de stationnement pour faciliter le financement d’autres services » a ajouté M. Benoît Robert, président fondateur de Communauto.

Lire la suite >