Voitures en libre-service sans réservation : Communauto approuve les choix de la Ville de Montréal

Montréal, le 2 avril 2013 – Communauto félicite la Ville de Montréal pour son ouverture à la mise en place d’un système de véhicules en « libre-service sans réservation » et appui sans réserve la décision des élus de consulter les opérateurs de transport, les arrondissements et les citoyens dans le but d’en anticiper les impacts et d’optimiser son intégration avec l’offre existante.

Communauto a déjà annoncé, en 2011, son intérêt à compléter son offre actuelle de « libre-service avec réservation » par un système permettant l’accès spontané à des véhicules qu’il ne serait pas nécessaire de réserver ni de rapporter à leur point de départ.

« Nous souhaitons mettre à la disposition des Montréalais un système de libre-service intégral (sans réservation) mais nous voulons le faire de façon responsable. Cette offre doit être intégrée à celles du transport en commun, du taxi, du vélo et de l’autopartage « avec réservation ». Autrement, nous nuirons à l’objectif partagé par l’ensemble des intervenants qui reste de réduire le nombre de véhicules en circulation », a déclaré M. Benoît Robert, président-directeur général de Communauto.

Le libre-service intégral est sans conteste un moyen d’améliorer l’accès à la mobilité automobile en ville. Par contre, ce service recèle le défaut de ses qualités et l’accès facilité à d’autres alternatives de transport doit y être jumelé pour répondre aux besoins auxquels il n’est pas adapté : les gros achats, les sorties à l’extérieur de la ville, les vacances, etc. Si on néglige de le faire, les citoyens continueront à posséder et à utiliser leur véhicule personnel pour ces déplacements.

Si les offres d’autopartage avec réservation, comme celles présentement offertes par Communauto, ont fait leurs preuves quant à leur capacité à réduire le nombre et l’usage de l’automobile ce n’est pas encore le cas des systèmes en libre-service intégral qui ont été déployés, récemment, dans plusieurs villes à travers le monde. Ce service offre donc des possibilités de recherche intéressantes en collaboration avec les universités québécoises et ce volet du projet devrait idéalement faire l’objet d’une attention particulière de la part de la Ville de Montréal.

Communauto a évalué à environ 300 le nombre de véhicules en libre-service intégral qu’il serait nécessaire de déployer, à Montréal, pour desservir adéquatement les quartiers adaptés à ce type de service. Des véhicules électriques pourraient être utilisés pour bonifier cette offre dans l’avenir.

Les décisions qu’aura à prendre la Ville de Montréal quant aux modalités d’accès au stationnement nécessaire pour assurer le bon fonctionnement de ce type de service seront cependant déterminantes quant à la décision de Communauto de s’engager ou non elle-même sur cette nouvelle voie.

Pour plus d’information : www.communauto.com/lsi