Randonnée pédestre au mont Haystack, dans les Adirondacks, dans l’État de New York

Crédits photo © Google images

Surnommé les Adis, le parc des Adirondacks a une superficie de 2 430 000 ha, ce qui en fait le plus grand des États-Unis, en excluant les parcs de l’Alaska. Il est aussi vaste que tout l’État du Vermont! Situé dans le nord de l’État de New York et à près de 200 km au sud de Montréal, le parc n’attire pas que les amoureux de la randonnée pédestre. On peut également y pratiquer la bicyclette, le canot, l’ornithologie, l’escalade de rochers, l’escalade de glace, le ski de fond, la raquette, la chasse, la pêche, etc. Il s’agit d’un parc d’État (State Park) et non d’un parc national (National Park). Il est donc géré par l’État de New York.

Mont Haystack

Point de départ : stationnement Garden, à Keene Valley. Ce stationnement est situé à l’ouest du village de Keene Valley, soit entre les villages de Keene et de Saint Huberts. De Keene, prenez la route 73 jusqu’à Keene Valley, situé à environ 8 km au sud. Au centre de Keene Valley, un panneau indique Trail to the High Peaks. Prenez à droite et suivez l’Interbrook Road. Le stationnement payant est au bout du chemin, à 2,6 km du panneau.

Avec ses 1 512 m, le mont Haystack est le troisième sommet le plus élevé des Adirondacks. L’honneur de la première ascension du mont Haystack revient à M. Phelps, qui, en 1849, le gravit avec deux compagnons. Il trouva que le sommet dénudé de la montagne ressemblait à une meule de foin (haystack), d’où le nom de la montagne.

Ceux qui recherchent une montagne impressionnante et qui ont le goût d’être seuls seront bien servis, car le mont Haystack est situé tout près du mont Marcy, juste à l’est-sud-est de celui-ci. Cependant, la plupart des randonneurs le boudent pour aller plutôt fouler le plus haut sommet des Adirondacks. Il en résulte que le mont Haystack est l’un des deux plus hauts sommets les moins fréquentés avec le mont Skylight.

Il y a plusieurs façons de rejoindre le mont Haystack. Le sentier que nous vous proposons, qui présente un niveau de difficulté très élevé avec un dénivelé de 1 048 m, se fait en deux jours et passe par le Johns Brook Lodge. La randonnée fait 28,6 km.

Première journée (11 km) : le sentier est assez plat, car il suit le creux de la vallée. Il faut prendre la direction du Johns Brook Lodge, que l’on rejoint sans difficulté après 5,6 km. De là, on emprunte le sentier Phelps, qui mène à une intersection (8,2 km) située juste après le premier abri de Bushnell Falls. Prenez à gauche, où les balises sont dorénavant rouges. Le sentier passe près de plusieurs autres abris, puis traverse un ruisseau. Un peu plus loin, le sentier aboutit à Slant Rock (11 km). C’est près d’ici que l’on installe son campement (lean-to et emplacements de camping désignés).

Seconde journée (17,6 km) : il  faut se lever tôt, partir léger (sac à dos d’un jour) et prendre le sentier Shorey Short Cut, marqué de balises jaunes, en direction du Range Trail. À l’intersection suivante (12,5 km), il faut prendre la direction de Little Haystack, puis celle du mont Haystack. En partant de Slant Rock, il faut être très attentif, car repérer le sentier n’est pas des plus évident. Gardez l’oeil ouvert et ne vous dirigez pas vers le mont Marcy. De Slant Rock au sommet du mont Haystack, il y a 3,3 km aller. Il faut donc partir tôt puisqu’il faudra revenir prendre son sac à dos et redescendre vers le Johns Brook Lodge et le  stationnement Garden.

Comment s’y rendre en voiture
De Montréal (en passant par le pont Champlain), il faut compter près de 190 km. Après le pont Champlain, prenez la première sortie à droite en direction de New York (autoroute 15 Sud) jusqu’à la douane, où l’autoroute devient la 87 Sud. Empruntez la sortie 34 à Keeseville, rejoignez la 9N en direction sud jusqu’au village de Keene (164 km) et rendez-vous au stationnement Garden (voir Point de départ).

Tiré du guide Ulysse Randonnée pédestre Nord-Est des États-Unis, par Yves Séguin.