Chevreuils et délices à l’érable à l’Auberge des Gallant

Crédits photo © Google images

Durant le temps des sucres, un peu avant le coucher du soleil, des chevreuils (cerfs de Virginie) se regroupent aux mangeoires à côté de l’Auberge des Gallant à Sainte-Marthe. De la salle à manger, vous les observez à loisir pendant que vous savourez un repas gastronomique à l’érable. Avant de passer à table, vous aurez également la chance de voir des chevreuils en empruntant le chemin derrière l’auberge, une boucle de 3 km.

Chemin pédestre : 3 km (réservé aux clients)
Activités sur place : balade en charrette, cabane à sucre, observation des animaux
Tarifs : tours de charrette payants, repas gastronomique à l’érable, servi à l’auberge (environ 60$), repas traditionnel à l’érable, servi à la sucrerie (environ 25$)
Hébergement : chambre avec foyer (à partir de 99$/pers./nuit) incluant un repas traditionnel à la sucrerie et un petit déjeuner
Saison : mi-février à fin avril

Érablière
Le chemin, aussi utilisé pour les balades en charrette, mène vers une érablière puis une cédrière. En moins d’une heure de marche, si vous regardez bien autour de vous, il est tout à fait possible d’apercevoir une dizaine de chevreuils.

Il faut dire que l’Auberge des Gallant, entourée de forêt, se trouve au pied du mont Rigaud, le cheptel de chevreuils étant de 200 têtes. Les bêtes sont attirées tout l’hiver par des mangeoires remplies de maïs concassé installées près de l’auberge. Tant qu’il y a de la neige, une quarantaine de chevreuils ont l’habitude d’y aller, d’après Linda Gallant, propriétaire avec son mari Gérard, le cuisinier.

S’ils connaissent si bien «leurs chevreuils», c’est qu’ils ont commencé à les nourrir il y a une vingtaine d’années, au début de l’établissement. Petit à petit, les chevreuils sont devenus une attraction durant l’hiver, et maintenant au printemps durant le temps des sucres.

 Sucrerie
Des mangeoires ont aussi été installées près de la Sucrerie des Gallant, de l’autre côté de la route. Chose peu banale, la cabane à sucre, faite en pièce sur pièce, a été construite avec des cèdres récupérés de la tempête de verglas de 1998. On y sert les repas traditionnels à l’érable, les convives ayant droit à un tour de charrette les week-ends. Avec un peu de chance, vous apercevrez des chevreuils par la fenêtre vers la fin de la journée. Mais pour avoir encore plus de chances d’en voir, allez d’abord marcher dans le chemin derrière l’auberge, bien chaussé de bottes chaudes et imperméables. Après tout, il n’y a rien comme une promenade au grand air pour ouvrir l’appétit.

Comment s’y rendre
Auberge des Gallant,
1171 ch. St-Henri,
Ste-Marthe, Québec
800-641-4241
www.gallant.qc.ca

En voiture : autoroute 40, sortie 17, route 201 Sud.

Tiré du guide Ulysse On va où aujourd’hui? 150 sorties à Montréal et environs, par Alain Demers.