Exploration viticole à vélo en Estrie

Crédits photos © Google images

Parcourir à vélo les coteaux vallonnés des Cantons-de-l’Est est un pur délice pour les yeux… et peut facilement devenir un pur délice pour les papilles! Le visiteur européen pourra trouver bien prétentieux d’entendre parler de «Route des vins» (route 202) pour décrire le parcours entre Dunham et Stanbridge East, mais l’expérience québécoise en matière de viticulture est tellement surprenante et la concentration de vignobles dans cette région si unique au Québec que l’enthousiasme l’a emporté sur la mesure. La région bénéficie tout de même d’un microclimat et d’un sol propice à la culture de la vigne (ardoise).

L’Orpailleur
Le vignoble de L’Orpailleur, un des premiers vignobles du Québec, est aussi l’un des plus réputés. Le lieu, en plus de ses vignes, de sa boutique et de son bistro, abrite un intéressant Économusée de la vigne. On y trouve un service de restauration dit de «table champêtre» dénommé le Tire-Bouchon.

Domaine des Côtes d’Ardoise
Le Domaine des Côtes d’Ardoise est le premier vignoble de Dunham, et l’un des seuls vignobles québécois à produire un vin rouge sec. Encore une fois, on a droit à l’accueil chaleureux du vigneron, et une exposition d’art sculptural moderne est présentée à travers le domaine.

Vignoble de la chapelle Sainte-Agnès
Situé au sud de Sutton, le Vignoble de la chapelle Sainte-Agnès, un peu éloigné d’autres cultures de la région, mérite fortement le détour. L’aménagement des lieux fait suite à une expérience complètement hallucinante ayant pour résultat la construction d’un vignoble en étage, dont la production est entièrement dédiée au vin de glace. Une des cuvées a par ailleurs gagné des prix dans plusieurs concours internationaux. La visite des caves vous laissera littéralement sans voix, avec ses innombrables salles, ses quatre niveaux souterrains et ses dédales labyrinthiques. Les propriétaires ont fait venir des compagnons maçons de France pour réaliser les ouvrages en pierre de taille.

Pour la soirée
Établi dans un joli bâtiment de briques rouges datant du XIXe siècle, Le P’tit Bacchus est un attrayant restaurant. À l’intérieur, les murs de briques ont été préservés et servent maintenant de support aux œuvres d’artistes des environs. Le menu comporte surtout des spécialités du sud de la France, comme la bouillabaisse et le cassoulet. En saison, profitez d’une terrasse dans la cour arrière, partagée avec la microbrasserie voisine, la Public House. Cette dernière est située à l’intérieur de l’ancien relais de diligence de Dunham, ce qui lui confère un charme très caractéristique et en fait un lieu tout indiqué pour les soirées entre amis. S’y attabler peut aussi servir de prétexte à l’apéro, avant d’aller manger.

Comment s’y rendre

En voiture : de Montréal, prenez l’autoroute 10 Est jusqu’à la route 139 sud, qui deviendra la route 202 (1h de trajet de Montréal et 3h30 de Québec).

Tiré du guide Ulysse Plein air et art de vivre : 125 séjours épicuriens au Québec, par Thierry Ducharme.